Cameroun - Médias: Le Journaliste Elie Smith chassé de Canal 2 par la crise anglophone

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Sep-2017   4917 11
Username:
Password:
SAUDI   62017-09-23 14:27
#1
CANAL 2., CRTV...VISION 4 are the real ennemis of KAMERUN
      0
Carlitos   22017-09-23 13:17
#2
Je crois que Peter Essoka doit se pencher sur le cas CIN...
      0
District_attorney   02017-09-23 11:47
#3
la desinformation n aide jamais
      0
Andem   22017-09-23 10:12
#4
Elie Smith a dementi son renvoie de Canal 2, cherchez a recouper des informations avant d'y aller de vos opinions aigries. CNI nous a habitue au cholera et je cherche toujours a verifier ce que je lis ici avant de donner mon avis
      0
Mbongochobi   172017-09-23 06:41
#5
In a country full of liars, even the so called private media houses are not
different from the crooked CRTV. A journalist saying the truth obviously is a major threat to this dictatorial regime of KIM JONG BIYA.

But what the authorities in place had forgotten is that a country which is being fed in lies telling is like building acastle on sand: it can never hold. Elie Smith whom i personally know, has always been true to himself as an excellent journalist when he was specialised in interviewing some African leaders while working with Telesud TV and even in Congo Brazzavile when he too decided to quite because of major differences with president D Nguesso.

As the old adage holds, a good footballer can never lacks a team and i see him joining Equinox TV in Cameroon or eventually leaving to South Africa to work for the Southern Cameroons Broadcasting Corporation
      0
Sphere   142017-09-23 03:46
#6
Kaen20 rassures toi un bon juoeur en manque pas de club.
      0
Kaen2020    192017-09-23 03:31
#7
Tu aimes dire la verite heeeen
Vas donc la dire au quartier
Tu ne vas pas utiliser la Tele et radio d autrui comme ton outil de propagande,va rester au quartier tu ne fais rien comme les autres
Du n importe qoui
      0
Kaen2019    132017-09-23 03:30
#8
Tu aimes dire la verite heeeen
Vas donc le dire au quartier
Tu ne vas pas utiliser la Tele et radio d autrui comme ton outil de propagande,va rester au quartier tu ne fais rien comme les autres
Du n importe qoui
      0
Kaen2018    162017-09-23 03:29
#9
Tu aimes dire la veeite heeeen
Vas donc le dire au quartier
Tu ne vas pas utiliser la Tele et radio d autrui comme ton outil de propagande,va rester au quartier tu ne fais rien comme les autres
Du n importe qoui
      0
ProundAnglophone12    242017-09-23 01:19
#10
Pousser les gens à mentir, c'est le propre de LRC. Ils vont finir par se mentir à eux-mêmes.

Une vrai bande de zozos, ces loubards qui sont sous perfusion de Biya et de ses sbires, de ses créatures et sans oublier que ces menteurs sont aussi des assassins, des voleurs, des violeurs, des spécialistes du détournement et de la jouissance à l'infini. Des adeptes de l'oisiveté et de la médiocratie.

You got it right, Elie Smith and let those loosers keep dreaming.
      0
FirstOctober1961   262017-09-23 00:54
#11
All these francophone TV and Radio stations are mouthpieces of the government of La Republique.
They are not journalists and therefor do not report the news, they manufacture the news.

We have to expel the colonial administration of La Republique from Southern Cameroons as soon as popsible so that we can set up our own mass media.

P.S: Elie Smith's program on Canal 2 is not "Top Talk" but "Tough Talk".
Pierre Arnaud NTCHAPDA please get your facts right.
      0
Elie Smith Elie Smith
Notre confrère dit avoir de façon unilatérale décidé de mettre un terme à la collaboration avec le groupe TV+. Il explique qu’il n’a pas voulu mentir sur les événements qui ont cours depuis près d'un an dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest

11 mois après son retour à Canal 2 English Elie Smith est reparti. Le journaliste connu pour ses positions tranchées ne s’est pas séparé de ses employeurs de la plus heureuse des manières. Si certaines sources disent qu’il a été viré, lui jure qu’il est parti de son propre chef. « C’est moi-même qui ai décidé d’arrêter », nous certifie-t-il ce lundi  18 septembre 2017 au téléphone.

Elie Smith explique qu’il a décidé de rompre sa collaboration avec la chaîne du groupe que dirige Emmanuel Chatué le 4 septembre 2017, jour de la rentrée scolaire au Cameroun. Il n’aurait pas apprécié que les responsables de ce groupe lui demandent de dire à l’antenne que les élèves ont bel et bien repris les cours dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.  Si l’on s’en tient au témoignage de l’ancien journaliste de RFI et 3 A Télésud cet incident est en fait la goutte d’eau qui déborde le vase.

La crise entre lui et Emmanuel Chatué  démarre lorsque le dirigeant lui enjoint de présenter ses excuses au premier ministre et au ministre de la justice apparemment très en colère contre lui et quelques-uns de ses collègues.   Elie Smith rapporte que le 29 août 2017 au cours d’une réunion avec  le directeur des ressources humaines, le directeur général de Sweet FM, trois collègues avec qui il anime les programmes « Top talk » et « Abela », Chatué leur fait savoir qu’il a été « kidnappé à Douala, on l’a emmené à Yaoundé. Il a supplié pour nous parce que le premier ministre Philemon Yang, les ministres Atanga Nji et Laurent Esso ne veulent pas nous voir moi et l’autre qui présente Abela et en particulier moi ».

A la question de savoir pourquoi Chatué va lui rétorquer : « pourquoi tu défends autant les anglophones mécontents » ? Notre confrère  rapporte qu’il a répondu : «  c’est de l’Histoire qu’il s’agit et en tant que journalistes nous devons dire la vérité ». Sur ces entrefaites   Emmanuel Chatué va exiger qu’il aille demander pardon à Yaoundé. « Je vais demander pardon à qui ? Je n’ai rien fait de mal. Je ne vais demander pardon à personne », répond-t-il.

L’émission « Top talk » qu’Elie Smith présentait en compagnie de Divine Ntaryike et Henry Kejang tous les mardis et jeudis  va être suspendue.  « C’est un talk show qui était devenu très populaire dans la partie anglophone du Cameroun. Je pense que les anglophones m’appréciaient parce que je dis la vérité. Le problème ici c’est que les gens n’aiment pas dire la vérité sur ce qui se fait. Je n’ai rien à perdre, j’aime le Cameroun, je suis prêt à mourir pour la vérité. Je ne me reproche rien. Je suis patriote. Je suis fier de ce que j’ai fait », s’enorgueillit Elie Smith.   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez