Cameroun - Médias/Calixthe Beyala après son passage à «L’Arène»: «Je sais être un peu plus sauvageonne»

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 20-Feb-2017   53180 30
Username:
Password:
Deuxyeuxouverts   32017-02-25 10:53
#1
100% ok avec Beyala,
urgent que vienne le jour où nos journalistes locaux apprendront à poser des questions de fonds, et non pas des question pour le buzz. à former des phrases françaises compréhensibles et non pas vouloir aligner des mots du vieux français qui se contredisent parce qu’il veulent paraitre intello. c'est juste moche

j'ai écouté et résécouté les question et repliques des journalistes, non seulement elle sont trop/très longues au point où j'en oubliais même le début. et sur ce point il faut dire que Beyala est une vraie habituée des interview car elle arrive malgré tout à comprendre ce que le gars veut dire . elle débute d'ailleurs ses réponse en reformulant la question en sujet verbe complément. avant de répondre, comme pour dire "pas besoins d'être aussi long pour dire ceci ou cela. trop forte cette dame.

et puis il est temps que le Cameroun apprenne à valoriser ses talents.

elle est française et alors? combien d’israéliens sont américains, français... leur fait ton le procès de veiller sur leur Israël? au contraire ils construisent des réseaux de lobbying pour mieux servir la /les causes de leur pays. ds cette perspective ça devient un atout. et si vous ne l'avez pas encore perçu comme tel , je vous invite à le prendre en considération. sa nationalité française et son aura lui permettent d'être présente dans les débats et de faire passer les idées qu'elle défend entre autre le panafricanisme. souvenez vous de son role dans la crise de côte d'ivoire.

ceci dit, comme tout le monde elle a des défauts, mais dans son cas ils font sa force. elle est bien , elle est bien pour nous, elle est mal elle est mal pour nous... dixit Jean michel Kankan

et toi Marlène emvoutou comme l'a dit un cinaute avant moi, va raconter ton verbiage ailleurs sur facebook, ici on débat du fond. on ne compte pas ses conquêtes ici, y a de la morale encore chez les camer, alors vas dans ta cours où vous vous crêp
      0
Deuxyeuxouverts   12017-02-25 10:47
#2
Beyala, tu n'as de compte à rendre à personne:
moi j'aurais fais certainement dix fois plus que la réaction qui a été la tienne

tu n'as rien (plus rien) à prouver, rester toi même, cad capable sans prendre gang pour remettre ces journalistes de façade à leur place...

elle les a bien démonté d'abord en reformulant leurs piètres questions...
quoi qu'on en dise, cette histoire est une nieme preuve que nos journalistes devraient revoir leur pratiques pro
      0
Cliris   32017-02-22 21:58
#3
Suite et fin
Pense t'elle un jour arriver au même niveau qu'un Paolo Coelho? Elle a été blessée car plaquée par un homme qu'elle aimait, je comprends tout à fait et j'en suis vraiment désolée, mais tenir des discours complètement faux la décrédibilise encore plus qu'elle ne l'était.
- La Francophonie... Grosse blague! Sérieusement,c'est une girouette celle là! Après avoir affiché de soutiens à Kadhafi (c'est tout à son honneur), le scandale Drucker elle pensait vraiment qu'elle allait diriger cette institution? Franchement... Tout ça pour après aller pleurnicher sur tous les plateaux TV où on veut bien l'accueillir comme une gamine gâtée à qui on a refusé un jouet!
- "La Francité" comprenne qui pourra, mais sincèrement j'aurais vraiment aimé avoir sa réponse à la question, vraiment. Fustiger un pays est une chose, on a le droit d'avoir ses opinions, et avoir à un moment dans sa vie, voulu faire partie de cette patrie, avoir voulu coûte que coûte défendre sa langue en est une autre. Où se situe t'elle donc??? Question qui fâche! Et je trouve même que le journaliste a été gentil en disant qu'elle était ambiguë et complexe, car pour moi ce n'est rien de plus que de la schizophrenie. On ne peut pas être panafricaniste comme elle se plaît à le dire et en même temps détenir la nationalité d'un pays qu'on déteste, ce n'est pas possible.
Quand on l'a présente comme intellectuelle j'ai envie de rire car elle n'est en aucun cas cohérente. Ce n'est rien de plus qu'une opportuniste qui bouffe à tous les râteliers et qui cherche par tous les moyens à faire parler d'elle, surtout par le biais du scandale. Elle y arrive très bien et c'est pour ça que pour moi elle sert juste à amuser la galerie, mais en aucun cas elle n' est crédible.
      0
Cliris   22017-02-22 21:37
#4
J'ai regardé cette émission pour voir si effectivement il y avait eu insultes ou manque de respect... Ma réponse va peut être choquer, mais NON.
OUI, elle est en recherche de redemption, car elle n'existe que par le scandale. La moindre des choses, quand on est une personne publique, ou " célébrité" comme elle se force à le croire, c'est d'assumer ses actes et ses paroles. Quand on est invité sur un plateau télé, forcement, a un moment où à un autre, "les questions qui fâchent" resurgiront, c'est comme ça. Ces fameuses questions qui fâchent:
- Son histoire avec Drucker
Ok, ça fait déjà un moment, MAIS c'est elle qui a porté l'affaire au grand jour!!
La mère, tu sors avec un homme marié, le gars te lache au bout de 2 ans, dans la foulée tu écris un revenge porn édulcoré (roman à clé) là où tout le monde devine de qui il s'agit et tu vas dire que non c'est toi qui a barré le gars? ASSUME!!!
Cette dame se contredit complètement, et de ce fait, ment en toute connaissance de cause. Il n'a jamais voulu l'épouser parce que justement " qu'allaient dire les gens s'il épousait une noire? Lui, l'animateur préféré des français" je ne l'ai pas inventé, c'est elle même qui l'a dit lors d'une interview "grand déballage. Lui n'a jamais demandé à avoir cette publicité, il a peut être voulu passer du bon temps où il était peut être sincère, je n'en sais rien, mais toujours est il que quand on crée un buzz, il faut l'assumer et s'attendre à ce qu'on en parle pendant longtemps.
D'ailleurs pour quoi en parler encore aujourd'hui? Parce que c'est comme ça qu'elle est "sortie de l'obscurité". Mis à part quelques lecteurs "communautaires" cette dame est tout simplement inconnue du grand public. Donc non, elle s'est servie de la notoriété ET de la célébrité du Drucker pour se faire connaître. "Traduite dans plus de 30 pays" et alors? Combien d'auteurs sont traduits dans plus de 100 pays et restent malgré tout très humbles?
      0
Carlitos   32017-02-21 22:06
#5
@ Mbiambia

«Etant très curieux de nature et surtout très attiré par les phénomènes paranormaux comme le journalisme camerounais, je compte lors de mes prochaines vacances ,passer 2 jours à l'Eestic pour voir le genre de cours dispensés pour ce résultat de fin fond de cuvette de chiotte».

Ne te limite pas à l'ESTIC mon cher. Fais aussi un tour à Siantou Sup et à toutes les autres Ecoles de journalisme qui ont poussé chez nous comme des champignons. Moi même j'attend avec beaucoup d'impatience les résultats de ta recherche.
      0
LENOIR   22017-02-21 21:21
#6
BRAVO Beaute, c'est de la plume d'une maestro du verbe!

Bravo d'avoir use de ta tronconneuse pour le leur avoir fait ca dur et cadeau, ca leur servira de lecon de l'abc de leur metier, qu'ils trernissent a longueur de jours et nuits!
      0
Mbiambia   42017-02-21 19:57
#7
Etant très curieux de nature et surtout très attiré par les phénomènes paranormaux comme le journalisme camerounais, je compte lors de mes prochaines vacances ,passer 2 jours à l'Eestic pour voir le genre de cours dispensés pour ce résultat de fin fond de cuvette de chiotte.

J'ai regardé cette émission une fois avec pour invité Raymond Tcheugang,j'en suis resté interdit .C'est à peine s'ils ne l'étranglait pas pour connaitre l'origine de sa fortune en lui balançant au passage qu'il est feyman.

Enfin soit ,faut aussi avoir du temps à perdre pour regarder ce genre d'émission autant mieux aller au bar directement ,c'est du meme niveau en plus y'a de la musique et des femmes...

Et c'est propre au journaleux de cette émission,ceux de Cin ne sont pas mal aussi avec keurs infos jamais recoupés,leurs sources ragots de bar et facebook et que les cinautes rectifient le plus souvent.
      0
Zam-Zam   02017-02-21 19:07
#8
Au lieu d’agresser Calixthe (suis entièrement opposé à ses 5mins de folie sur un plateau), il faut condamner avec la dernière énergie certains de nos journalistes. Parfois ils donnent l'impression d'être très jaloux et envieux des invités qu'ils ont en face d'eux. Sinon, à quoi ça sert de poser une même question mille fois alors que votre invitée vous signale déjà si bien qu'elle préfère avancer?
Ces kamikazes de journalistes viennent déjà sur le plateau avec une envie folle d'en découdre avec leurs invités. Il est bien vrai que c'est le principe du duel, mais le journaliste ne doit pas perdre de vue la déontologie que lui impose son métier, même dans l’Arène.
C’était le même cas avec Mme Amougou, qui a bien su gérer ses 5mins de folie. Mme Amougou a fait comprendre à plusieurs reprisses à ses kamikazes que leur sources d'info n’étaient que du kongossa, ils ont eux même avoué qu'ils se sont informés sur Facebook, mais ils insistaient toujours. Voilà des journalistes qui sont prêts à finir avec des personnes célèbres en faisant recours aux kongossa ou on n'a dit que.
Ils ont faits la même chose avec le Général Kamdem D, si celui-ci n'était pas aussi plus sauvage, uniquement avec la force des mots, qu'eux, ces journalistes allaient l’abattre sur un plateau de TV.
Cabral Libii avait voulu faire leurs machins là avec Ateba Eyene. Heureusement que Cabral est très malin. Quand Ateba lui a indirectement signalé que si c'est le chakala qui ta amené ici, dis moi seulement quand tu es prêt est on commence ce chakala, là-là-là. Cabral a très vite comprit, vu que Ateba ne l’a pas dit avec de l'eau dans la bouche.
Bon, Calixthe toi aussi il faut laisser ton bras de fer là que tu as envers tes frères blacks ! On sait que c'est difficile, mais fait un pt effort. Alain Foka de l'avait déjà signalé.
En tout cas, j'ai parlé pour moi...
      0
Zam-Zam   62017-02-21 07:43
#9
Au lieu d’agresser Calixthe (suis entièrement opposé à ses 5mins de folie sur un plateau), il faut condamner avec la dernière énergie certains de nos journalistes. Parfois ils donnent l'impression d'être très jaloux et envieux des invités qu'ils ont en face d'eux. Sinon, à quoi ça sert de poser une même question mille fois alors que votre invitée vous signale déjà si bien qu'elle préfère avancer?
Ces kamikazes de journalistes viennent déjà sur le plateau avec une envie folle d'en découdre avec leurs invités. Il est bien vrai que c'est le principe du duel, mais le journaliste ne doit pas perdre de vue la déontologie que lui impose son métier, même dans l’Arène.
C’était le même cas avec Mme Amougou, qui a bien su gérer ses 5mins de folie. Mme Amougou a fait comprendre à plusieurs reprisses à ses kamikazes que leur sources d'info n’étaient que du kongossa, ils ont eux même avoué qu'ils se sont informés sur Facebook, mais ils insistaient toujours. Voilà des journalistes qui sont prêts à finir avec des personnes célèbres en faisant recours aux kongossa ou on n'a dit que.
Ils ont faits la même chose avec le Général Kamdem D, si celui-ci n'était pas aussi plus sauvage, uniquement avec la force des mots, qu'eux, ces journalistes allaient l’abattre sur un plateau de TV.
Cabral Libii avait voulu faire leurs machins là avec Ateba Eyene. Heureusement que Cabral est très malin. Quand Ateba lui a indirectement signalé que si c'est le chakala qui ta amené ici, dis moi seulement quand tu es prêt est on commence ce chakala, là-là-là. Cabral a très vite comprit, vu que Ateba ne l’a pas dit avec de l'eau dans la bouche.
Bon, Calixthe toi aussi il faut laisser ton bras de fer là que tu as envers tes frères blacks ! On sait que c'est difficile, mais fait un pt effort. Alain Foka de l'avait déjà signalé.
En tout cas, j'ai parlé pour moi...
      0
Zam-Zam   52017-02-21 07:33
#10
Au lieu d’agresser Calixthe (suis entièrement opposé à ses 5mins de folie sur un plateau), il faut condamner avec la dernière énergie certains de nos journalistes. Parfois ils donnent l'impression d'être très jaloux et envieux des invités qu'ils ont en face d'eux. Sinon, à quoi ça sert de poser une même question mille fois alors que votre invitée vous signale déjà si bien qu'elle préfère avancer?
Ces kamikazes de journalistes viennent déjà sur le plateau avec une envie folle d'en découdre avec leurs invités. Il est bien vrai que c'est le principe du duel, mais le journaliste ne doit pas perdre de vue la déontologie que lui impose son métier, même dans l’Arène.
C’était le même cas avec Mme Amougou, qui a bien su gérer ses 5mins de folie. Mme Amougou a fait comprendre à plusieurs reprisses à ses kamikazes que leur sources d'info n’étaient que du kongossa, ils ont eux même avoué qu'ils se sont informés sur Facebook, mais ils insistaient toujours. Voilà des journalistes qui sont prêts à finir avec des personnes célèbres en faisant recours aux kongossa ou on n'a dit que.
Ils ont faits la même chose avec le Général Kamdem D, si celui-ci n'était pas aussi plus sauvage, uniquement avec la force des mots, qu'eux, ces journalistes allaient l’abattre sur un plateau de TV.
Cabral Libil avait voulu faire leurs machins là avec Ateba Eyene. Heureusement que Cabral est très malin. Quand Ateba lui signalé que si c'est le chakala qui ta amené ici, dis-moi seulement quand tu es prêt est on commence ce chakala, là-là-là. Cabral a très vide comprit, vu que Ateba ne l’a pas dit avec de l'eau dans la bouche.
Bon, Calixthe toi aussi il faut laisser ton bras de fer là que tu as envers tes frères blacks ! On sait que c'est difficile, mais fait un pt effort. Alain Foka de l'avait déjà signalé.
En tout cas, j'ai parlé pour moi...
      0
District_attorney   52017-02-21 07:03
#11
l'une des questions qui ressort de cet article etant
qu es ce qu on enseigne dans les ecoles de journalisme au Cameroun
pourquoi le niveau est il si bas ?
c est honteux a chaque fois au lieu d organiser des vrais debats les journalistes demontrent qu ils ont des problemes de personnes avec les '' stars'' de la diaspora
Tiens ca me rappelles les journalistes francais jaloux des footeux francais ( et de leur salaire) qui ont pour but a chaque fois de les salir
      0
Observer   72017-02-20 22:01
#12
Manque de professionnalisme.
      0
Goodman16    102017-02-20 19:54
#13
Ca c'est propre aux camerounais, un peu de grandeur, on pose toute question a toute personne, le but de l'interview n'a jamais ete de caresser l'interviewe dans la poile, on teste toujours le niveau de l'interviewe en lui posant des questions qu'il n'aime pas...et seuls les limites intellectuels sortent de leurs gongs pour vouloir boxer les journalistes avec des pourquoi tu me poses cette question...c'est toi qui choisit les questions qu'on doit te poser? Quand on sert une patate chaude a un intilligent, il sait sait toujours comme le refroidir et le la retourner encore plus chaude a l'envoyeur, les conneries du genre pourquoi tu me pose cette question est une vraie plaisanterie digne d'une vulgaire inculte mentale...
      0
Carlitos   252017-02-20 19:19
#14
C'est évident que lire les oeuvres de Calixthe Beyala pour en formuler des questions pertinentes et dignes d'interêt autour des problématiques qu'elles posent est bien plus difficile et exige du temps, du travail et surtout une certaine préparation.

Par contre, verser dans le style de "VOICI" fait d'insinuations pas toujours fondées, d'affirmations gratuites... bref, de RAGOTS, etc... c'est bien plus facile pour des journalistes paresseux comme on en voit de plus en plus ces derniers temps dans notre paysage médiatique.

Le résultat c'est cet entretien insipide qu'on nous a servi...

Lamentable!!!
      0
Timanambusa   362017-02-20 18:45
#15
Drucker ici, Drucker par la, vraiment ! Des complexés, ces « journalistes » ! Et celui-là qui vient se vanter devant elle et l’insulter en plus ! C’est lamentable comme émission !
      0
Carlitos   362017-02-20 17:58
#16
Les journalistes, à mon avis, n'ont pas du tout été à la hauteur. J'ai l'impression que le journalisme verse de plus en plus vers une certaine dérive suivant laquelle plus on s'attaque personnellement à une personnalité célèbre, plus on est bon journaliste. L'émission est sortie de son thème pour de plus en plus glisser vers les attaques personnelles, et le plus souvent sans fondement. Cette façon de jeter en pâture des personnalités semble conférer le statut de "bon journaliste" à ceux qui en sont les auteurs. C'est toujours du journalisme ça?
      0
Oceane    322017-02-20 17:42
#17
Les journalistes ont été lamentables, rien de plus.

Oublier le thème de l'émission pour se focaliser sur sa relation avec Drucker, il fallait le faire ! Sans compter que pour eux, les Européens ont le droit de dégommer, d'assassiner, de juger, d'emprisonner qui ils veulent, parce que les Africains sont ceux qui massacrent le plus leurs peuples. Du réchauffé, du déjà entendu. Les assassinats de masse des Européens ? Un "détail".

l'auteur de "La plantation" est irritante, mais ces journalistes sont pires.
      0
Oceane    162017-02-20 17:31
#18
Maguida,

on dirait que certains ont des problèmes avec les femmes ?
"juif" : croyant d'une religion, le judaïsme. Ce croyant est européen, africain, etc... et n'est surtout pas un groupe ethnique.
      0
Bigam   392017-02-20 17:14
#19
J'ai regardé une fois cette émission et j'ai été effarée par le manque de professionnalisme des "journalistes":
Attaque Perso, provocation gratuite, approximation , manque de tenue
Bêyala n'est pas facile , mais qu'avions nous face à elle : Pitié
      0
CAMER82   402017-02-20 16:01
#20
Le problème c'est que Calixte Beyala a oublié qu'elle partait au commissariat pour une interview
les policiers heu! pardon! contradicteurs de ses émissions bidons manquent de professionnalisme les journalistes camerounais n'ont toujours pas compris qu'ils doivent rester neutres pendant leur "interrogatoire" et laisser le téléspectateur se faire sa propre opinion sur ce que dit la personne interviewée.
      0
Iceman    362017-02-20 15:52
#21
Quels contradicteurs bien calés ? Les journalistes ont eu pour leur grade. Une mauvaise manie qu'ils ont au Cameroun est de prêcher le faux pour obtenir des réponses.
Les journalistes ont affiché toutes leurs approximations, eux qui ne tardent pas à poser des adjectifs qualificatifs à tord et à travers. Cette fois ils ont eu un bon client.
      0
Vendeur D'Illusions12    382017-02-20 15:47
#22
A la suite de Massanga,

La dame c'est faite insulter d'abord subtilement par un des panelistes (Tchacounte ou Tchatchoua, je ne sais plus trop), puis de manière brutale et frontale par celui du duel (celui qui se disait Critique littéraire)

Ce dernier, a vraiment exagéré. Même dans sa gestuelle et dans l'intonation de sa voix. On dirait qu'il en voulait personnellement à Beyala!

Une petite mention aussi pour la fille (celle de côté jardin) qui lui a posé une question nettement bête et tendancieuse... "Calixthe c'est un prénom masculin. Vous sentez vous belle en portant un prénom masculin?"

Par contre, j'ai admiré le calme et le professionnalisme d'Azebaze qui a lui aussi posé des questions assez orientées tout en restant courtois et aussi le Monsieur qui a fait la synthèse à la fin.

Chez le présentateur, j'ai vu beaucoup de sournoiserie, quelques piques expédiées ici et là, sans avoir l'air de trop y toucher. A la fin, il s'est même permis de dire: "Connaissant le tempérament de Calixthe on s'y attendait un peu..."

Pour Calixthe, Elle a manqué de tact. Elle aurait pu répondre à ces Olybrius avec plus de flegme et un peu plus de sang froid. A la rigueur, dès la première attaque sur son histoire avec Drucker, elle aurait du se lever poliment et s'en aller avec toutes les civilités d'usage.
      0
Jeffcolbert23    232017-02-20 15:37
#23
Beyala: prototype d un personnage versatile....et assez controversée
Les journalistes le savaient et ont appuyer ou ca fait mal
      0
Masanga18    352017-02-20 15:15
#24
@Jeffcolbert

"a mon avis elle était a court d arguments face a des contradicteurs assez bien cales (surtout Wandji)"

Ah ! Vous trouvez que Wandji est calé ? Normalement l'interview a dérapé quand il lui a dit : "soyez sincère au moins une fois dans votre vie". C'est un préjugé çà. L'opinion d'un journaliste ou éditorialiste ne devrait jamais prendre le pas sur le reste. Wandji semblerait savoir, et rien ne l'autorise à le dire devant les caméras que Beyala est une menteuse devant l'éternel. Sur n'importe quel plateau de télévision, ce serait parti en grippe. Wandji semble aussi convaincu qu'on ne peut pas critiquer la France en étant français, erreur fatale ; il y a plein d'intellectuels, des artistes, des gens de la société civile qui critiquent tel ou telle politique française, et en ce moment la colonisation...

@L'Acteur

Merci.

@Etame

"elle a le courage de critiquer les sarkozy ,hollande et autres mais elle n´a jamais eu le courage de denoncer les bavures de Paul Biya."

Vous n'avez pas besoin de Beyala qui effectivement ne vit pas au pays pour critiquer le Président Biya et son gouvernement. Il y a des partis d'opposition et leurs partisans qui le font à longueur de journée, dans les radios, les chaînes de télévision. Beyala a raison quand elle dit que les Camerounais sont aussi comptables de la gouvernance. Quel opposant n'a pas édulcoré son propos quand il a eu des largesses du pouvoir en place ??
      0
Expertcam18    372017-02-20 14:06
#25
Les journalistes ne maitrisent le style de l’émission ou bien c'est ce style qui crée des problèmes. Quand quelqu'un vous dit " Si vous pouvez pour une fois dire la vérité dans votre vie, ......", franchement il y a de quoi perdre son calme mais elle est aller aussi trop dans la réplique.
      0
No Comment33    282017-02-20 13:59
#26
Cette femme, au talent littéraire indiscutable et pour qui j’ai un immense respect pour ses œuvres, a tout simplement déconné. C’est elle qui s’est comportée comme une véritable sauvage dans une porcherie. A ma grande surprise!
Je comprends qu’elle essaye tant bien que mal de se justifier. Trop tard. Elle aurait dû se contrôler. Il ne suffit pas seulement d’être talentueux, il faut avoir un peu de retenu et être un peu sociable. Dommage!
      0
Etame42    272017-02-20 13:48
#27
Elle a toujours été vulgaire, ca ne peut que surprendre ceux qui ne la connaisse pas.
l´ecrivain est comme le mirroir de la société , cette dame passe completement à coté .
elle a le courage de critiquer les sarkozy ,hollande et autres mais elle n´a jamais eu le courage de denoncer les bavures de Paul Biya.
      0
L'Acteur22    492017-02-20 13:38
#28
C'est pas tous les Camerounais ou toutes les personnes d'origine Camerounaise qui ont la mentalité du pays , et par conséquent ce n'est pas possible de toujours supporter certaines attaques ou affirmations gratuites de certains journalistes Camerounais . Je ne vois pas en ces attaques une forme d'intelligence , bien au contraire.... Les journalistes Camerounais en général ont un sérieux problème avec la déontologie , c'est pas pour qu'en général les personnes célèbres et eux ont des problèmes. Ce n'est pas Eto'o , Finke , tous les autres et aujourd'hui Beyala qui diront le contraire. Peu être la solution serait peut-être de lès snober à l'image de quelqu'un...
      0
Maguida64    262017-02-20 13:23
#29
u7ne vraie conasse celle la.
elle a tellement bu le sperme d el autre vieux juif avec qui elle a copulé pendant des années qu elle en est devenue folle
      0
Jeffcolbert45    272017-02-20 13:14
#30
elle a subi un demontage propre...a mon avis elle etait a court d arguments face a des contradicteurs assez bien cales (surtout Wandji)...du coup elle a pete les plombs...micro jete...quelle honte...
Franchement le quartier qui l a vu grandir "ressort"...
      0
Calixte Beyala Archives
Invitée de ce programme culte de Canal 2 International le dimanche 19 février 2017, la romancière camerounaise s’est livrée à une joute verbale éreintante avec ses intervieweurs. Incapable de supporter la pression, elle a décidé de quitter le studio avant la fin du programme.

L’émission «l’Arène», un programme culte de la chaine de télévision camerounaise Canal 2 International, n’avait jamais aussi bien porté son nom. Invitée de l’édition du dimanche 19 février 2017, Calixthe Beyala qui avait en face d'elle, Alain Tchakounté, ancien journaliste de Cameroon-Tribune et Luc Perry Wandji, Directeur de l’Information de LTM TV s’est livrée à une joute verbale houleuse avec ses intervieweurs. La pression a été si forte qu’elle a dû quitter le plateau avant la fin du programme, précisément au moment du duel avec Luc Perry Wandji. L’écrivaine d’origine camerounaise a estimé que son interlocuteur avec lequel elle avait déjà eu des échanges pas très courtois plus tôt dans l’émission n’était pas correct avec elle.

Alors que son passage continue de susciter beaucoup de commentaires et d’indignations aussi, Calixthe Beyala a décidé de revenir à la charge ce lundi, à travers un post pour le moins sévère sur sa page Facebook. Elle se félicite notamment d’avoir soumis ses intervieweurs « à un massacre à la tronçonneuse ».

L’intégralité de sa sortie

Les brûlés de l'Arène de Canal 2 Cameroun
Mes amis, 
Me voilà acceptant gentiment d'aller faire honneur à mes frères sur un plateau de télévision au Cameroun, et ce, après moult appels de l'animateur, me suppliant de venir.
Et qu'y trouve-je ?
Des gars à vous faire croire que vous êtes dans une porcherie, pas à la télévision... Des agressions verbales pour vous accueillir... Des fausses vérités... Certains ont essayé de justifier le meurtre de Khadafi, juste pour le plaisir de contredire, faire le buzz... Des insistances stupides sur votre vie privée bien passée de mode... Un dernier type voulant jouer au savant, mais qui n'est même pas un sachant
oui, voilà ce que j'ai vécu…
Et comme face aux sauvageons, je sais être un peu plus sauvageonne, j'ai procédé à un massacre à la tronçonneuse. J'espère que les types apprendront à faire le distinguo entre une interview et une agression gratuite.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez