Cameroun - Médicaments de la rue: Avant la répression, le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda sensibilise les commerçants

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Jul-2019   1999
Malachie Manaouda archives
Il annonce la phase répressive à partir de la semaine prochaine.

Malachie Manaouda, ministre de la Santé Publique, s’est rendu le 16 juillet 2019 dans plusieurs points de vente du médicament de la rue au marché Central et au marché Mokolo à Yaoundé.

Il a pu constater l’ampleur de la distribution illicite des médicaments de mauvaise qualité. «J’ai pu constater l’ampleur du phénomène. Il n’y a pas que les génériques, mais aussi des spécialités», a déclaré le membre du gouvernement face aux journalistes qui l’accompagnaient dans cette descente.

Cette visite particulière marquait aussi le début de la sensibilisation avant la répression. «J’ai discuté avec ceux qui vendent ces produits. Je leur ai demandé de se convertir à une autre activité. A partir de la semaine prochaine, nous passons à la phase répressive, nous allons saisir et détruire ces produits», a indiqué Malachie Manaouda.

Dans le communiqué qu’il a signé et publié le 10 juillet 2019, le ministre de la Santé Publique annonce  la mise sur pied d’une brigade chargée de procéder à la saisie et à la destruction des produits de santé vendus à travers les étals, les kiosques, les pharmacies et les magasins de stockage illégaux.

Il rappelle notamment les dispositions de la loi no90/035 du 10 août 1990 qui, en son article 93, prévoit que: «tout délit, étalage ou distribution de médicaments est interdit sur la voie publique, dans les foires et marchés à toute personne même titulaire du diplôme de pharmacien».

Environ 7 produits pharmaceutiques sur 10 vendus en Afrique sont issus de la contrefaçon, estime l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui ajoute que plus de 100 000 personnes meurent chaque année sur le continent à cause de faux médicaments.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez