Cameroun - Messanga Nyamnding (RDPC): «L’équipe d’Akéré Muna a pensé qu’elle pouvait me déloger. Je leur ai dit que je ne peux pas quitter Paul Biya»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2017   12274 15
Username:
Password:
African Freedom   52017-10-13 10:07
#1
Un vrai plouc ce nyamnding. Encore un de ces "intellectuels" à la sauce Bi Mvondo. Il dit une chose et son contraire. Tout son argumentaire "politique" tourne autour de Biya.Qu'est ce qu'il espère de Bi Mvondo? Mendo Ze à son époque de gloire chantait dans sa chorale les "louanges" de Bi Mvondo. On voit aujourd'hui ou il a fini. Au moins, il ne faisait que chanter.

Voir un quidam qu'on qualifie de professeur émérite avec un tel niveau de réflexion est pitoyable. On peut déjà se faire une petite idée sur le niveau de ses étudiants.
      0
Bokassa1er    102017-10-13 09:42
#2
Pascal Charlemagne Messanga Nyamdin espèce d'abruti.
Sale porc
      0
Kolo Toure   102017-10-12 23:47
#3
"Comme l'opposition part en rang dispersé,le congrès du RDPC nous donnera le nom
du prochain président."

Quel congres du RDPC? celui qui sera peut-etre organise en Suisse au chevet de qui vous savez et dont seuls les membres privilegies prendont part car titulaires de titres de sejour suisses negocies au prealable par le fantome? Apres ce congres donc, le designe, s'il y en sort un, vivra dans la peur d'eventuelles poursuites judiciaires lancees par le Cameroun nouveau.
Continuez a penser que les camerounais ne vous voient pas.

KT
      0
Nkolsasse16    22017-10-12 23:11
#4
Me Akere Muna candidat à l'élection presidentielle 2018!
Un non évenement!
Nous attendons les candidatures issues des rangs du,
RDPC
MRC
SDF
UDC
Comme l'opposition part en rang dispersé,le congrès du RDPC nous donnera le nom
du prochain président.
Et le prof Messanga le sait tres bien,ceci n'a rien à voir avec une quelconque fidelite au
président Biya.
Muna pouvait avoir une chance si le coup d'état constitutionnel du 1-10-2017 avait réussi..
      0
Maguida    202017-10-12 21:14
#5
Le porte parole d Akere déclare que ni lui non personne de son staff n'a approché un quelconque mesaanga et que le seul mesaanga qu'il connaisse c'est il'un fou qui s'agite des qu'il voit une caméra
      0
Yassum   212017-10-12 21:02
#6
Voilà comment se faire de la publicité gratuite quand on est un mendiant comme celui là. on attend le démenti du staff de maître AKERE.
      0
Maguida   372017-10-12 20:00
#7
Message de Nyamding à paul Biya
"je suis sollicité hein, je suis sollicité. si tu ne me propose rien je vais partir hein. depuis que j attends la"
      0
CesarII    302017-10-12 18:38
#8
Ce professeur se plaît dans l esclavage, il fera tout pour montrer à son maître qu il est le plus méritant des esclave, Ex il se plaira à vie dans le cfa.
      0
CesarII    312017-10-12 18:07
#9
Bravo professeur, à la fin vous avec l air carriériste, Biya n a que faire de vous et de vos idées progressiste, c est lui le problème, c est lui le touriste dans son pays. Vous continuez à défendre un homme qui prétend dirigé son pays par téléphone et en langue Beti . Vous aviez besoin de révéler vos relations avec Muna?
La honte va vous tuez quand votre champion va abandonné son poste dans les jours qui suivent.
      0
Le Duc   392017-10-12 16:58
#10
Dire que ce bonhomme est considéré par certains comme pouvant aider. Pathétique.
- Il a refusé de travailler avec un candidat en adverse, c'est bien tu es fidèle à ton maître;
- Je suppose que révéler ce refus à pour objectif étaler aux yeux de tous l'immensité de votre valeur;
- Et c'est certainement l'immensité de cette valeur qui vous donne l'autorisation de traité le projet de votre adversaire de SALETÉ;
Sur ce coup, Me AKERE s'est trompé. Cette publicité doit vraiment le remuer. Il a voulu prendre pour associé un individu donc la conviction est automatiquement celle du maître pour toute sa vie.
Mais d'autre part Me AKERE, doit certainement se réjouir: Il a failli prendre pour allié une personne sans aucune âme (elle est définie par celle du maître).
      0
JIBOFAT   332017-10-12 16:07
#11
@NYANDING, si le sénile dictateur ne rentre pas encore au Cameroun, ne croyez pas qu'il banalise la crise que traverse le pays. Sa sévère prostate ne le lâche plus un seul instant. Il soufre et il rate même sa gueule quand il tente de vouloir manger seul. Vous vous accrochez à un vieux serpent que les Anglophones sont en train de couper la tête avec un coup de marteau mortel.
      0
JIBOFAT   432017-10-12 15:44
#12
@NYANDING, ton sénile laudateur n'arrive même plus à s'habiller tout seul. En plus, il court actuellement le risque de finir ses vieux jours dans une chambre jouxtant celle de Laurent BAGBO. Continuez à le précipiter. J'espères que tu seras toujours à ses côtés là-bas. Les Anglophones sont en train de siffler la fin de cette récréation.
      0
SAUDI   422017-10-12 15:42
#13
''Brillante victoire de Paul Biya en 2018'' c'est lyrique. Paupol ne serait plus la mr le biyamerounais.

Un seul slogan: Akere 2018.
      0
Iceman    512017-10-12 14:47
#14
" j’ai dit non je suis un homme politique engagé auprès de Paul Biya."
Si un homme qui a une capacité de lire, écrire et réfléchir s'en pour un autre homme et non pour les idées ou le projet de société qu'il incarne que fera la majorité qui ne sais ni lire ni écrire ? La-men-ta-ble !!!
Quand nous apprendrons a adhérer aux idées, au projet de société des différents politiciens nous sortirons de cette démocratie estomaco-ethnico-tribale.
      0
Maguida   652017-10-12 14:29
#15
« il faut féliciter Akéré Muna »
"L’équipe d’Akéré a pensé qu’elle pouvait me déloger puisqu’ils ont voulu m’impliquer dans cette saleté. "
donc pour toi la candidature d Akere Muna est une saleté, mais en meme temps il faut la feliciter car elle acredite la these de le xistence de la democratie au Camerun.
Messanga t es vraiment un gros abruti
patapouf
      0
Pr Pascal Messanga Nyamnding su le plateau de Canal Press Capture d'écran
L’universitaire dit avoir conseillé au postulant et son staff de ne pas laisser prospérer la candidature annoncée dimanche dans un contexte de crise.

Le professeur Pascal Charlemagne Messanga Nyamnding a commenté le 11 octobre 2017 sur Radio Balafon la candidature de Me Akéré Muna à l’élection présidentielle prévue en 2018. L’homme politique affilié au RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais)  au pouvoir estime d’entrée de jeu que parce qu’il est  apparu comme un homme qui a une vision pour le Cameroun et qu’il faut prendre cette vision en considération « il faut féliciter Akéré Muna » pour son acte.  Pour le spécialiste des questions politiques c’est la preuve que la démocratie se porte bien au Cameroun.  « La candidature d’Akéré Muna légitime l’élection du 11 octobre 2018. C’est-à-dire que Akéré Muna apporte la preuve à l’opinion nationale et internationale que le Cameroun est un pays démocratique où on peut avoir de nouveaux acteurs capables d’apporter un nouveau projet de société aux Camerounais ».

Messanga Nyamnding rapporte que l’état-major d’Akéré Muna a tenté de le débaucher. « J’ai eu à échanger avec Akéré . D’ailleurs je ne trahis pas un secret parce que je leur ai dit non. L’équipe d’Akéré a pensé qu’elle pouvait me déloger puisqu’ils ont voulu m’impliquer dans cette saleté. Je leur ai dit que je ne peux pas quitter Paul Biya. Ils m’ont dit qu’il faut que tu viennes, tu es progressiste, tu critiques, j’ai dit non je suis un homme politique engagé auprès de Paul Biya. Et je vais vous dire ce qu’ils m’ont dit. Ils m’ont dit : « tu viens de commettre une erreur. Parce que toi tu ne comprends pas que nous voulons que le vieux sorte par la grande porte », raconte l’universitaire « biyaÏste ».

Il explique ensuite qu’il a conseillé à Muna et son staff de ne pas laisser prospérer cette candidature dans un contexte de crise. C’est, selon lui, la preuve qu’Akéré Muna n’est pas un homme politique. Il se dit néanmoins   « content » parce que « cette candidature vient renforcer une brillante élection de Paul Biya » au prochain scrutin.  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez