Cameroun - Mode: Defustel Djoko, natif de la ville de Baham (Ouest), reconnu en Italie comme l’une des icônes de la mode de l’année 2017

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Aug-2017   5235 6
Username:
Password:
Goodman   22017-08-18 16:52
#1
De la classe. . Waouh.
      0
Sphere   32017-08-18 13:58
#2
@ JANTO
Une photo dont tu prends connaissance en été ne signifie pas qu'elle a été prise en été.
A moins que je ne sois passé à coté du sens de ta question.
      0
Djasso   62017-08-18 08:15
#3
Félicitations!
      0
Janto    12017-08-18 07:52
#4
Paradoxal, comment tu t'en sors avec cette chaleur qui sevit ici en ce moment ???
      0
Dzu   102017-08-18 04:30
#5
courrage mon joueur ,tu es notre samuel etoó de la mode
      0
Edo188   132017-08-18 02:15
#6
yes massa !! ga pin o papa!!
      0
Defustel Ndjoko Defustel Ndjoko
Cette reconnaissance lui a été décernée par la version italienne du magazine américain The players.

Le Cameroun brille actuellement à l’international. Defustel Djoko le camerounais originaire de la Région de l’Ouest du pays vient d’être reconnu en Italie comme l’une des icônes de la mode de l’année 2017. Le quotidien Le Jour édition du 17 août 2017 qui relaie l’information, rapporte que cette reconnaissance, il la doit à la version italienne du magazine américain The players tiré à 50 000 exemplaires et distribué dans toute l’Europe. «Je suis comme beaucoup de camerounais, un exemple de détermination et d’envie d’en sortir», a-t-il déclaré.

Pour la petite histoire Defustel Djoko qui fait aujourd’hui la couverture du magazine The players, s’est découvert une passion pour la mode dans les rues de Bafoussam. Il les parcourait pour se trouver des pièces rares en friperie. «Tout petit et sans moyens financiers, je me contentais soit de louer des pièces à mon frère ainé contre service ou de me ravitailler au principal marché de Bafoussam au rayon friperie», raconte-t-il. Celui qui est consulté par les designers pour donner son avis sur leurs créations ou tester leur «portabilité», dit qu’après avoir déniché de belles pièces en friperie, il les revendait donc à ses camarades de classe.

Aujourd’hui propriétaire de sa propre ligne de chaussures et accessoires chez Botticelli, baptisée Defustel, le camerounais a même créé des lunettes adaptées à la morphologie des noirs. Le 29 juillet dernier de passage au Cameroun, il a présenté sa création lors d’un défilé à l’Hôtel Hilton de Yaoundé.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez