Cameroun: Mort subite et étrange du Commissaire de police principal Mbu’uh Augustine Fonocho du Commissariat central de la ville de Nkongsamba.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jul-2017   5446 6
Username:
Password:
Moh Manyu   32017-07-03 13:25
#1
May his soul rest in peace!
      0
Lizza   12017-07-03 13:10
#2
CP Mbu’uh Augustine Fonocho etait dèja retraitè,plus en fonction comme semble indiquer votre article.RIP Mbu'uh
      0
Nyambarindon   42017-07-03 12:29
#3
" Mort subite et étrange .."

N'aurait-il pas laissé aussi un manuscrit du genre "je suis a la douche".?.
      0
Labiche   152017-07-03 07:09
#4
"Fonocho Mbu’uh Augustine a vu sa mission dans cette ville chef-lieu du département du Moungo, dans la Région du Littoral, s’achever de manière étrange dans la matinée d’hier samedi 01er juillet 2017".

Un mort voit sa mort
comme dit l'autre Sallaprd va!
      0
Gadamayo   92017-07-03 00:04
#5
C'est une autopsie qui a conclut à un infarctus ?
Sallpard
      0
VEROKOUA   62017-07-02 23:43
#6
il a eu un " infarctus"

ça se prévient actuellement par l'alimentation équilibrée riche en magnésium, taurine et omega trois (EPA) plus activité physique.:
      0
Kepi Commissaire de Police Archives
Apparemment en bonne santé, l’Adjoint au Commissaire central de la ville de Nkongsamba a été frappé par une mort soudaine dans la matinée d’hier samedi 01er juillet 2017.

Nommé en avril 2014 Adjoint au Commissaire central de Nkogsamba, Fonocho Mbu’uh Augustine a vu sa mission dans cette ville chef-lieu du département du Moungo, dans la Région du Littoral,  s’achever de manière étrange dans la matinée d’hier samedi 01er juillet 2017.

« Recevant un ami de passage dans la ville ce samedi matin, les deux hommes s'apprêtaient à rallier la ville de Bare-Bakem dans l'Arrondissement du même nom pour un deuil. Après avoir servi une bouteille de whisky à son hôte, le Commissaire est allé acheter deux bouteilles de Coca-Cola. Pendant que son hôte sirotait à son domicile, il s'est dirigé vers la douche où il s'est écroulé. Conduit à l'hôpital, il rendra l'âme en chemin.  À l'hôpital régional de Nkongsamba où son corps se trouve, l'on parle d'un infarctus. Il était marié et père d'enfants » raconte à Cameroon-info.net, Clovis Tchamabo, Délégué départemental de la Communication du Moungo

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez