Cameroun - Ngaoundéré: 80 millions de FCFA pour l’usine de transformation du granite

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Sep-2017   2131
Chantier minier au Cameroun Archives
Ces roches seront utilisées pour le revêtement des routes et dans la construction des caniveaux de drainage des eaux.

La Banque mondiale vient d’accorder un financement d’environ 80 millions de FCFA à la Communauté urbaine de Ngaoundéré pour la mise en œuvre du projet de développement  et de valorisation du granite en pavés pour le revêtement des voies publiques.

Il s’agira en effet, selon le journal L’Essentiel en kiosque le lundi 11 septembre 2017, de la construction d’une usine de transformation du granite qui sera basée à Gada Mabanga et Djalingo, dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3e.

Selon le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Ngaoundéré, Hamadou Dawa, cette initiative est partie d’un constat: «la ville de Ngaoundéré présente un réseau routier dégradé. La majorité de ces routes sont en terre et il manque des rigoles de drainage des eaux de ruissellement qui sont l’une des causes de dégradation».

«Le bitume coûte cher et n’est toujours pas à la portée des collectivités territoriales décentralisées, poursuit-il. Une solution à ce problème est le recours au granite et autres roches qui entourent la ville de Ngaoundéré et ses environs».

Ce projet, a expliqué Hamadou Dawa, «est constitué des priorités des populations de notre région et prend en compte le métier de l’occupation des sols et la gestion statistique des villes, le développement social, urbain et le développement de l’architecture et des infrastructures, sans oublier l’assainissement à travers des équipements structurants».

Sur place à Gada Mabanga et Djalingo, indique L’Essentiel, les procédures d’indemnisation des populations sont enclenchées. Il s’agit pour la Communauté urbaine de Ngaoundéré de dédommager les populations qui seront touchées par les travaux. Les concernés ont déjà été répertoriés. Tous seront pris en compte afin que chacun rentre dans son bon droit.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez