Cameroun - Nord-Ouest: L’explosion d’une bombe artisanale fait paniquer Bamenda, la piste terroriste pas exclue

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Sep-2017   6224 27
Username:
Password:
Kaen20   02017-09-15 07:43
#1
IT IS SURPRISING THAT WE DON'T HEAR HERE THE POSTS. OF ALL THOSE BRAINLESS AMBAZONIAN WHO ALWAYS ENCOURAGE STUPIDITY LIKE ANGLOFOUIS BACK ,JOHNPAPAPA VERY STUPID NAME AND OTHER STUPID NIGGERS ASKING UK TO COME BACK AND COLONISE THEM :PURE IDIIOTS
      0
Kaen20   02017-09-15 07:38
#2
ANGLOPHONES TERRORIST AMBAZONIAN CONSORCIUNIST SCSNC ARE LAZIES COWARD INCAPABLE OF THINKING WHO ALWAYS THINK THAT VIOLENCE IS THE SOLUTION FOR THEIR LAZINESS AND COWARLESS
      0
Kaen20   02017-09-15 07:35
#3
They burn the markets:it is biya
They cut kids hand who want to go to school:it is biya
They burn hospital:it is biya
They burn public building:it is biya
They terrorise people who want to work :it is biya
Now they want to destroy light pole to send bamenda in the dark and cause a human catastrophic :it is biya
IT IS THE TIME FOR THE ANGLOPHONE AMBAZONIEN TERRORISTES TO STOP ACCUSING BIYA IN ALL THE TERRORISTS ACTIONS THAT THEY CAUSE AND START TAKING RESPONSABILITIES OF THE COWARD ACTION AND WE ARE WAITING UNITED NATION TO CONDEMN THOSE TERRORISTS AND LABEL ANGLOPHONE AMBAZONIAN AND CONSORCIUMNIST AS TERRORIST GROUP OF CAMEROON PENINSULA
      0
Kaen20   02017-09-15 07:27
#4
On coupe la main des enfants qui veulent aller a l ecole :c est biya
On brule les ecoles:c est biya
On brule les hopitaux:c est biya
On terrorise la population qui veut aller travailler :c est biya
On brule les marches:c est biya
On veut faire sauter un poteau pour plongrr la ville dans le noir et causer une catastrophe: c est biya
Vraiment il faut que les anglophones ambazoniens secesssionistes et terroristes arretent ca et qu ils soient responsable des actes qu ils posent.
On attend que l' ONU labelle les ambazoniens,scncn et les consorciomnistes comme des groupes terroristes
      0
Kaen20   02017-09-15 07:15
#5
J ai toujours dis que biya est trop bon avec ses dangereux secessioniste et terroriste qu on mette des poteaux dans chaque carrefour et qu on execute ces ecervelles de terroristes
      0
Kaen20   02017-09-15 07:01
#6
Voila ce que nous avons toujours dis ici
      0
Anglofou Is Back   62017-09-13 20:24
#7
Mes Chers Froggies Laches et Malhonnettes,

A small gas bottle explodes in Bamenda and you are panicking?

You guys are really a bunch of COWARDS.

What shall you do when the real bombs start exploding in Yaounde?

Always Remember This:
WHEN INJUSTICE BECOMES THE LAW, RESISTANCE BECOMES A DUTY.

The Southern Cameroons (Ambazonia) shall be FREE,

A+

Anatype (Anglofou Atypique)
THE SOUTHERN CAMEROONS SHALL BE INDEPENDENT BY ANY MEANS NECESSARY.
      0
Bih   162017-09-13 19:46
#8
How many were killed today in Kolofata? We are waiting for the forensics.
Last week a 16yr old boy was killed by Boko Haram army and they claim it was for self defense
Now they are able to locate bombs in Bamenda when they have put SW and NW under military rule.
People in West Cameroon have stopped believing in this propaganda.
When you are able to defeat Boko Haram and the Children in Kolofata can go back to school then we will believe you are in SW and NW for a good reason.
Right now it seems like a Hutu agenda to blackmail the Anglophones in Cameroon. Time will tell.
      0
Raymann   82017-09-13 19:29
#9
Une bombe explose sans faire de victimes. Bonne nouvelle.
Soyons vigilant.
      0
Nyambarindon12    52017-09-13 18:51
#10
Et les auteurs,une fois retrouvés et arrêtés,avec leurs complices,seront une fois de plus libérés?
Jamais vu ça!

Même au pays des sabitous en droits de l'homme,alias RF, republique des "fainéants"
      0
Colonelsapt   162017-09-13 18:10
#11
If you don't sit down to dialogue, n think force solves all issues, that's what you get ( I.e, if it wasn't done by la republique's army, observing how fast they were to do forensic work, on the spot, lol).
I remind all that Madiba, Mandela formed Umkotho we Sizwe ( spear of the nation) it was because, though, an advocate of peaceful protest, he had come to realize that the Afrikaner understood only the language of force.
Man is always finding means to express himself.
It will be around a table, or someone will do it on the street with a gas bottle.
The absence of war does not interpret as peace.
      0
Talleyrand   102017-09-13 17:56
#12
QUEL CAMEROUN laisserons-nous à nos enfants ? qui cherche encore la réponse à cette question ? : eh bien ,ce sera un Cameroun des lobys ; des églises de reveil , des sectes ; un Cameroun des hommosexuels ; des traficans ; des tueurs des hommes d'églises ; bref , nous laisserons un Cameroun où il ne fera pas bon de vivre pour les camerounais ! ce sera un Cameroun où les Bolloré et compagnie viendront encore traiter les camerounais comme des esclaves , payant des salaires des catéchistes ,avec un SMIC de 10000 f cfa .
c'est pour cela que MR Biya s'était déclaré : Bon élève de la France , puisqu'il avait accepté ramener notre pays au niveau où il est ! il a tout cassé cet homme ! heureusement qu'il est en train de payer , à travers la malédiction que Mr. Ahidjo lui avait versée . echec de tous ses enfants ; echec du pouvoir qui lui échappe totalement ! c'est sa mort qui va regler tout .
      0
Moussoungedi   102017-09-13 17:54
#13
It also gives me the opportunity to congratulate our forensics police unit, which could so swiftly determine the cause and source of the explosion ...I could hardly believe we have such efficient forensics experts. God help us!

You can't fool all the people all time!
      0
Moussoungedi   192017-09-13 17:42
#14
In the dying days of the UPC armed struggle, fighters used Tombel, a border town of West Cameroon, as a rear operating base.

To flush this remnant out, Ahidjo's government provoked a war between the native Bakossis and the settling Bamilekes.

This war gave the Ahidjo the perfect pretext to militarise Tombel and savagely massacre both the UPC fighters and any civilian his soldiers didn't like for whatever reason. I saw heads of "maquisards" on stakes, as a kid on my way to school on certain mornings. The state of emergency in Tombel has never been lifted till date, though.

I am asking myself whether this bomb explosion isn't another pretext for declaring a state of siege on West Cameroon?
      0
Nkolsasse13    172017-09-13 17:39
#15
Arrêtez donc de pleurnicher et d'accuser Biya de toutes nos insuffisances et turpitudes.
Certes il a une part de responsabilités en tant que chef d'état du Cameroun mais,
il n'est pas le seul.
Dans toutes expériences démocratiques de par le monde,les hommes et les femmes
prennent le pouvoir avec les règles mises en place par la majorité en place.
Au Cameroun les soit-diasants hommes politiques et ceux qui les soutiennent veulent
que le RDPC change des règles avant de trouver une stratégie gagnante.
Toujours des excuses.
Les fameux défenseurs de la cause anglophone sont incapables de trouver une stratégie
qui puisse les faire rallier la majorité des camerounais.
Continuez à pleurnicher et à poser des bombinettes.

What a mess!!
      0
Bangafou13    262017-09-13 17:34
#16
Il daut reconnaitre que certains ont la mémoire courte. Vous savez combien de francophone sont morts pour la défense de la presqu'île de Bakassi et l'ONU l'avait bel et bien remis au Cameroun. Ce sont des avocats francophones qui ont bataillé dur pour avoir gain de cause au profit du Cameroun.
Maintenant on nous parle de région anglophone et des francophones. Biya partira mais le Cameroun lui restera, pratiquer la politique de la terre brulée ne sert à rien. Certaines villes de Douala ont jusqu'aujourd'hui gardée les séquelles des villes mortes. C'est pas en détruisant la ville que ça va s'arranger puique le Cameroun restera un et indivisible.
      0
ELITE DU MFOUNDI12    222017-09-13 17:08
#17
curieux le peu de commentaire ici. Maintenant, ils auront leurs enfants morts et leur mère tuée après les écoles et les hopitaux brulés
      0
Johnpapapapa 18    192017-09-13 17:03
#18
THIS IS A la republique SETUP TO JUSTIFY THE PLANNED KILLING OF OUR WOMEN AND CHILDREN.

HOW CAN INDIVIDUALS PUT A BOMB IN THE CENTER OF A HIGHLY MILITARIZED CITY. THIS la republique HANDY WORK. WE SHOULD NOT BE FOULED
      0
John201112    162017-09-13 16:59
#19
Ce gouvernement en réalité s'en fou , tant qu'ils on leurs ventres plein et leur comptes en suisse blindé ils ne gèrent personne.
Preuve que depuis que cet histoire a commencé ils ne font rien, le roi Biya signe seulement décret sur décret,
      0
LENOIR17    302017-09-13 16:48
#20
C'est la consequence logique des appels des personnes comme @BAMS et plusieurs qui ecument cet espace, loges a plus de 6000km dans le chaud vaquant a leurs occupations y scolarisant leurs enfants et parents.

Quand on dessine le diable sur vos murs a faire appel aux atrocites de ce genre, le Diable accoure et ces faits viennent s'installer,

les votres de cette region n'auront plus la paix d'atan qui leur permettait de se mouvoir en toute serenite. Ils vivront dorenavat dans la crainte de se faire exploser ou tuer par un ecervele dit seccessioniste.

Les pauvres vont perir alors que les plus nantis s'exileront outre Moungo et Bamboutos!

Continuez a dessiner le diable sur vos PROPRES murs il n'est plus loin, bande d'ECERVELES!
      0
Adama21    102017-09-13 16:31
#21
@Maguida

N´oublie pas aussi Kim Jong Eto´o qui finance Abdouraman et cie pour la destruction du Football Camerounais.
      0
LENOIR21    292017-09-13 16:27
#22
Mer.de, il fallait faire EXPLOSER, ces deux stations d'essence, puis poser des explosifs dans toute la Region du Nord-Ouest et faire exploser les votres, BANDE d'ECERVELES,

Mais, surtout n'oubliez que " QUAND YAOUNDE RESPIRE LE CAMEROUN VIT".
      0
CesarII 12    192017-09-13 16:16
#23
L état est capable d un acte pareil pour justifier l injustifiable; la c est encore une diversion.
Nous sommes amener à comprendre que dans ce pays, ils y a des gens plus autoriser que le chef de l état . Il ordonne une libération, des vrais hommes dAns l ombre à opposent.
A ce jour, nous serions déjà autour d une table.
      0
Maguida   322017-09-13 16:05
#24
les anglos vraiment ils ne blaguent pas hein. Mais c est facile d ouvrir la boite à pandore, on ne sait jamais ce qui en sortira.
La violence de ce genre comme moyen d expression politique on ne connait pas cela, et une fois qu on a commencé `a l utiliser cela devient facile d y avoir recours, on ne cherche même plus a savoir s il y a un autre moyen plus pacifique de s exprimer.
En même temps, force est de constater qu on a en place un pouvoir qui ne veut aucune forme de dialogue, qui refuse toute forme de manifestation (seul le RDPC a le droit de manifester) etd ans ce cas oblige els gens soit a se taire, soit a utliser la violence.

Adama
toi tu vois seulement Kim Jong Biya. Tu ne vois pas ton ami Kim Jong Tombi A Roko qu on vient de debouloner
      0
Dibobe   342017-09-13 16:03
#25
Un acte terroriste (selon le recit), mais je ne vois aucun commentaire pour condamner.
C'est triste et fou, cette merde dans laquelle Biya nous a foutu.

Adama: "Chapeau à nos frères Anglophones qui ont le courage de revendiquer quand ils ont mal"
Attention à ce que tu dis: En imputant cet acte aux anglophones, tu affirmes que les anglophones sont des terroristes!!

Selon moi cet acte est commandité soit par les sécessionistes...soit par la milice du RDPC (dilligentée ici par le ministre Nji)
      0
Mbongochobi34    362017-09-13 15:52
#26
Ok. La raison pour laquelle les BIR qui ont fait l'accident avant hier sur la route vers BAMENDA ont été envoyé pour tâté le terrain. Malchance leurs avaient pris. Pour quoi ce grande mouvement de troupes dans ce régions si ce n'est pas pour mettre votre plans diabolique en place contre les Anglophones ?

Et après on va apprendre encore que les armes artisanales on été trouver chez un dangereux terroriste Anglophone.

La haine que vous semée contre les frères et soeurs Anglophones va sûrement tourner contre vous et vous allez payer le prix fort. Bandes des tuers des évêques dans un pays de mmerrde
      0
Adama 46    322017-09-13 15:40
#27
Chapeau à nos frères Anglophones qui ont le courage de revendiquer quand ils ont mal.

Si Kim Jong Biya ne se rend pas à l'évidence que le problème Anglophones est serieux et urgent, ses tchindas et lui n'auront que leurs yeux pour regretter demain (il sera trop tard).
      0
Bamenda City Chemist Round About, Wilson Musa
L’explosion est survenue le 11 septembre aux premières heures de la matinée.

L’origine et les auteurs de la bombe sont recherchés. Une enquête a été ouverte depuis lundi par la police. Aucune piste n’est négligée, même si les témoignages laissent penser à un acte de sabotage. Ce jour-là, autour de 4h du matin, rapporte La Nouvelle Expression (LNE) parue le 12 septembre, une bombe artisanale a explosé au lieu-dit Hospital Round.

L’engin explosif, apprend-on, était placé en contrebas d’un poteau électrique situé entre les stations d’essence Total et MRS. Les témoins disent avoir aperçu deux individus peu avant l’explosion. « Deux individus seraient arrivés, venant vers Food Market à bord d’une moto vers 4h ce lundi matin. Ils avaient avec eux, une bouteille de gaz. Quand ils sont arrivés ici, à Round About, on a cru que c’étaient des gens qui ont volé une bouteille de gaz. Le conducteur de la moto est allé se placer vers la route qui mène à Metaquater, l’autre a placé sa bouteille en bas du poteau électrique et est allé vite monter sur la moto », racontent les témoins.

Toujours selon les témoins, à peine les deux individus avaient fait 20 mètres, « nous avons suivi une violente explosion sur le lieu où les deux gars ont placé la bouteille. C’est à ce moment qu’on a compris qu’il ne s’agissait pas de bandits », disent-ils. LNE indique que les forces de l’ordre, arrivées quelques minutes après, ont pu prélever les débris de l’engin explosif. Il s’agit, fait savoir notre confrère, d’une bombe artisanale, activée à distance.

La piste terroriste n’est pas exclue. Une source proche de l’enquête a indiqué au journal que l’acte « visait probablement le poteau électrique à haute tension qui, s’il tombait, allait provoquer un incendie qui à son tour, devrait faire sauter les deux stations d’essence voisines, et ce serait la catastrophe ». Les enquêtes se poursuivent. Les enquêteurs devraient se servir des images tirées des caméras de vidéosurveillance.

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez