Cameroun - Normalisation à la FECAFOOT/Éric Mathias Owona Nguini: «Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Aug-2017   15107 60
Username:
Password:
IdeeFixe    52017-08-25 20:02
#1
Encore une fois, les hommes et les femmes qu'il faut aux places qu'il faut, jeune Mathias Éric !

Vous n'êtes pas juriste. En cela, il est risqué, très risqué, de vous enfoncer comme vous le faites. Des juristes, paraît-il les meilleurs chez nous, y ont laissé de leur modestie dans un style que même les benskineurs peuvent désormais commenter. Que dire alors de vous !

L'heure est à laisser la place, à tourner la page, à se recentrer sur ce que vous pouvez commenter plus confortablement.
      0
Pnypo   52017-08-25 12:23
#2
M. OWONA NGUINI,
Ma déception n'a d'égale que toute l'estime que j'avais pour vous. En effet, vous ayant suivi par le passé dans de nombreux débats, j'étais persuadé que vous étiez différent de nos "intellectuels" qui auréolés du titre de professeurs n'ont aucune dignité.
Bravo à Abdouraman Hamadou qui n'est pas bardé de titres académiques mais qui nous a montré que nous devons tous respecter les institutions dont nous nous sommes librement dotées, c'est d'abord ça le vrai patriotisme. Il ne suffit pas de clamer à longueur de plateaux TV qu'on est patriote et soutenir en même temps des individus qui marchent sur une décision de justice quelle qu'en soit la raison.
Monsieur OWONA NGUINI votre argumentaire est daté, il aurait été peut-être valable dans le cadre d'un appel. On peut aujourd'hui accusé la terre entière, mais si nous n'étions pas dirigés par des voyous, l'exécution des différentes décisions de justice nous aurait permis de régler à temps les problèmes au sein de la FECAFFOOT et de préparer sereinement la CAN.
J'espère que cette gifle infligé par la FIFA, sera un électro-choque pour nos "chers professeurs" pour un retour à la vertu dans tous les domaines de la vie publique dans notre cher pays
      0
Le Duc   62017-08-25 10:23
#3
Je ne connais pas les compétences réelles des OWONA, je pense qu'ils servent un système. Dans ce cas ils feront ce qu'on fait chez nous pour se maintenir: frauder et dissimuler la vérité.
D'autre part, après avoir invité M OWONA fils, j'aimerai bien que notre CRTV invite également Mr Abdouramane donner sa version des faits, par soucis d'équité. Bon je rêve un peu mais on sait jamais...
En fin, le président de la CAF a eu quelques soucis avec le Cameroun et a battu en retraite. Seulement lors de la virulence de nos propos envers lui, on a oublié que notre derrière n'était pas clair. Qu'il soit dans cette manœuvre ou pas, c'est un problème supplémentaire qui quoiqu'on dise apportera quand même quelques difficultés en ce qui concerne l'organisation de la CAN. C'est vrai elle ne dépend pas de la FECAFOOT, mais ça fait quand même un enchaînement d’événement en quelque mois devrait sérieusement attiré l'attention de notre gouvernement.
      0
Bernardint   62017-08-25 10:10
#4
Done
Cercione
Kaen20

Toukari a raison. Mais le problème ne se pose pas en ces termes. Nos juristes (FECAFOOT) manipulent les textes à leur "avantage". Hier la constitution, aujourd'hui la FECAFOOT. Lorsque devant une cour, deux avocats s'opposent avec des thèses contraires, le fait que le juge tranche en faveur d'une partie n'implique pas que le perdant soit moins qualifié ou qu'il a usurpé de sa qualité...

Dans les cas d'espèce, Owona père bâtit toujours un postulat dans lequel il force le droit. C'est même parce qu'il maîtrise celui-ci qu'il croit se permettre ce genre de passe-passe. Il oublie qu'en 2015 ou en 1995, la savoir s'est largement démocratisé. Elle est là, sa bêtise, pas dans son savoir livresque.

Son but dans la rédaction de la constitution était de faire durer éternellement Biya au pouvoir. Il a réussi. A la FECAFOOT, son but était de faire élire Tombi A Roko. Il a réussi ausso. Si l'édifice s'écroule aujourd'hui, c'est que contrairement à la rédaction de la constitution camerounaise, il y a dans l'affaire Tombi un deuxième degré de juridiction indépendant.

Le fils ne pouvant, comme dans le cas de la constitution, prétendre que les élections truquées de la FECAFOOT ne sont pas l'oeuvre de son père, il lui faut avancer des arguties qu'il sait fausses :

"on ne saurait annuler un texte sur la base d'un seul article"

Quelle aberration ! De qui se moque-t-on ? Ces gens croient-ils avoir fermé et verrouillé pour la vie la case de la connaissance ? Bien sûr qu'on peut le faire quand c'est une question de fond : en établissant frauduleusement un collège d'électeurs acquis à Tombi, maître Essingan savait bien ce qu'il faisait. Il n'avait pas anticipé le caillou dans la chaussure, Abdouramane. D'ailleurs, il ne viendra pas protester. Il sait lui, ce qu'il a fait. Il a tenté, il a échoué. Il aurait pu réussir. Rappelons pour mémoire que l'agrégation est un concours, pas un examen.
      0
Bernardint   82017-08-25 10:08
#5
Done
Cercione
Kaen20

Toukari a raison. Mais le problème ne se pose pas en ces termes. Nos juristes (FECAFOOT) manipulent les textes à leur "avantage". Hier la constitution, aujourd'hui la FECAFOOT. Lorsque devant une cour, deux avocats s'opposent avec des thèses contraires, le fait que le juge tranche en faveur d'une partie n'implique pas que le perdant soit moins qualifié ou qu'il a usurpé de sa qualité...

Dans les cas d'espèce, Owona père bâtit toujours un postulat dans lequel il force le droit. C'est même parce qu'il maîtrise celui-ci qu'il croit se permettre ce genre de passe-passe. Il oublie qu'en 2015 ou en 1995, la savoir s'est largement démocratisé. Elle est là, sa bêtise, pas dans son savoir livresque.

Son but dans la rédaction de la constitution était de faire durer éternellement Biya au pouvoir. Il a réussi. A la FECAFOOT, son but était de faire élire Tombi A Roko. Il a réussi ausso. Si l'édifice s'écroule aujourd'hui, c'est que contrairement à la rédaction de la constitution camerounaise, il y a dans l'affaire Tombi un deuxième degré de juridiction indépendant.

Le fils ne pouvant, comme dans le cas de la constitution, prétendre que les élections truquées de la FECAFOOT ne sont pas l'oeuvre de son père, il lui faut avancer des arguties qu'il sait fausses :

"on ne saurait annuler un texte sur la base d'un seul article"

Quelle aberration ! De qui se moque-t-on ? Ces gens croient-ils avoir fermé et verrouillé pour la vie la case de la connaissance ? Bien sûr qu'on peut le faire quand c'est une question de fond : en établissant frauduleusement un collège d'électeurs acquis à Tombi, maître Essingan savait bien ce qu'il faisait. Il n'avait pas anticipé le caillou dans la chaussure, Abdouramane. D'ailleurs, il ne viendra pas protester. Il sait lui, ce qu'il a fait. Il a tenté, il a échoué. Il aurait pu réussir. Rappelons pour mémoire que l'agrégation est un concours, pas un examen.
      0
Done   122017-08-25 09:00
#6
Un agrege en droit avec 40 ans d'experience entoure d'agreges juniors qui n'est pas capable apres 3 re-ecritures de sortir des statuts d'une simple association sportive conforme au droit international en sport et a la loi fondamentale camerounaise? Je wanda.
Le Cameroun regorge de talents mais le probleme de ce pays est et restera le "mauvais casting" tant que certains sont aux affaires.
      0
Kaen20   72017-08-25 08:40
#7
Il est temps au Cameroon que biya sache ou il y a ses limites il ne peut pas mettre son nez partout tout simplement parce qu il est soit disans "president de la republique" maintenant on impose aux organisations internationales leur president c est inadmissible
      0
Kaen20   132017-08-25 08:36
#8
@Owona nguini
Docteur en tout et de rien,il faut savoir se taire que de mettre sa bouche partout,tu es politoloque,sportologue,economiste,expert en armee,historien,chantologue
      0
Cercione   152017-08-25 04:55
#9
@ TOUKARI

Le colon ne tergiverse pas !!!! les personnes calibrées pou aller détruire leur pays sont bel et bien titulaire du parchemin bien avant d'avoir commencé les études... on vous a déshabillé alain bernard bongo dit ali ben dernièrement...Tu connais bcp de bacheliers qui acceptent de se faire humiliés par des écoliers de la maternelle????
Frère ayons du bon sens et cessons l’esbroufe.
Les gd prof disent où ils ont enseignés et nous voyons où se trouvent leur élèves et étudiants.
guiness owon est français car né la-bas et a été boursier de ce pays.
Si je comprends bien, la France forme un mec super bon et à la fin il ne donne même pas un td la-bas et rentre au 237 normal et tout va bien?
Lisez aussi un peu et quand les gens viendrons citer spinoza vous n'aurez pas peur et lui demanderez ce que les camerounais doivent faire avec les enseignements philosophiques de descartes leibniz etc etc...
Et quand on prône "l'équilibre" régional c'est la preuve claire qu'on veut se cacher mr...
Aucune personne au monde n'est capable de nous montrer une et une seule action produite par ces charlots qui viendrait sans ambages faire autorité de leur niveau prétendu mais vous continuez...Autrement dit quelqu'un échoue partout où il arrive mais il bon ! c'est qu'il vend lol l'insolite! c'est quoi le chantalisme?
      0
Toukari+[12    72017-08-25 03:35
#10
II faudrait peut-etre eviter de melanger les choses et de raconter n'importe quoi. En ce qui concerne les diplomes universitaires le professeur Joseph OWONA et son fils le professeur Mathias Eric OWONA NGUINI sont tous les deux titulaires de diplomes universitaires obtenus a la suite de brillantes etudes. Pretendre le contraire est tout simplement un gros mensonge.
      0
Bernardint   112017-08-25 01:32
#11
Cercione

Tu sais, le mensonge a de petites jambes. Surtout quand c'est la haine qui le fait courir.
Je savais que tôt ou tard, la vérité se ferait jour. Vous pouvez tous voir.
C'est bien quand même qu'ils le disent aujourd'hui ce que je dis depuis des années.
________________________________

Jeune

Bien vu !
      0
Bernardint   162017-08-25 01:24
#12
suite & fin

Il n’était donc pas nécessaire d’analyser tous les articles quand un seul entraînait la nullité de la procédure. C’est ce qu’a confirmé le TAS. Rien de nouveau. Les juridictions supérieures rédigent en général de cette manière : (…) et sans qu'il soit besoin d'examiner les autres moyens, la cour annule...(…)

C'est donc un drôle d'argument avancé ici par le chérubin qui il y a à peine 6 mois, plastronnait tel le sphinx d’Abyssinie, jurant ses bons dieux que Tombi A Roko terminerait son mandat. On a vu. Il parait qu’on pourrait intenter une action en contentieux. Faites, faites. Je les vois à la queue leu leu venir rembourser toutes les sommes qu’ils ont engrangées pendant ces années. Tombi est tricheur, pas un fou. Rions un peu.
      0
Bernardint   202017-08-25 01:24
#13
L’article 32 al 3 de la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 dispose : la ligue sportive regroupe en son sein les clubs sportifs et le cas échéant, les ligues régulièrement constituées et qui lui sont affiliées conformément à ses statuts.

L’article 23 al 2 b de la FECAFOOT est trop long (vous le trouverez sur le site FECAFOOT)

Dans sa demande, M. Abdouramane prétendait que l’article 23 alinéa 2 (b) des statuts de la Fécafoot entérinait la présence des corps de métiers au niveau des ligues régionales alors que l’article 32 alinéa 3 (loi de camerounaise du 15 juillet 2011, portant organisation et promotion des activités physiques et sportives au Cameroun qui a défini ce que doit être une ligue territoriale indique qu’il n’y en a pas.

Or, c’est bien l’article 23 de la FECAFOOT qui définit le corps électoral. Imaginez que j’organise une tombola ouverte à tout le monde et que le règlement de cette tombola prescrive que seuls mes parents et mes amis proches pourront participer. On estimerait à juste titre la tombola faussée sans avoir à examiner en détail chaque article de mon règlement. C’est ce qu’a fait la CNOSC en déclarant viciée l’organisation des élections qui avait défini un corps électoral non prévu par les textes. En effet, n’oublions pas que la FECAFOOT est une association de droit camerounais. Or cet article mettait la FECAFOOT au dessus du Cameroun. C’était une astuce juridique de nos agrégés félons. Les voilà, les bons serviteurs du pays.
      0
Jeune   112017-08-24 23:47
#14
"C’est un coup de théâtre qu’il y ait un nouveau comité de normalisation à la FECAFOOT, ça veut dire que nous sommes revenus à la case de départ sans certitude d’ailleurs que cette fois-ci le problème sera réglé. (...)

En effet, 60 milliards dépensé dans le premier comité de normalisation pour rien. À ce moment là aussi, rien ne garantissait que le problème serait réglé. Mais à ce moment là, ce détail ne vous préoccupait pas, hein Owona!


(...)Et pourquoi on a annulé les statuts ? Parce que sur une centaine d’articles, il y avait un article qui n’était pas en conformité. (...)

Un jour, il faudra bien parler de ce statut " pas en conformité" : D'où il vient, comment, par qui et pourquoi...


(...)Lorsqu’une requête est déclarée irrecevable dans la forme, vous ne pouvez plus examiner le fond. (...)

Exact. Mais la requête de Abdouraman n'a pas été déclarée "irrecevable dans la forme".
      0
Cercione   72017-08-24 23:38
#15
On vous dit depuis des années que ceux sont des imposteurs bouche tordue guiness owon et peupa!!!!
Vous refuser de comprendre et surtout de voir comme dit @Maguida même 100fois il auraient encore douillé! conclusion il n'est Pas prof de droit! idem pour le fiston.
C'est @idée fixe qui me surprend car sur le topic concernant l’hurluberlu Bissog il demande au jardinier @Bernardin des éléments venant décrédibiliser son tonton yosseup... car estime t'il tous ceux qui démine depuis le fauxdiploma des owona mais leur bouche de camerounais seraient aigris...(d'usurpateurs??? rires)
Mais je suis surpris de le voir ici lui même rejoindre les rangs de la claire-voyance!!!
@idée fixe que te faut il de plus? ton tonton et son fils viennent de te fermer la bouche ou plutôt retirer la plume eux mêmes...
      0
L'Acteur   262017-08-24 23:33
#16
Moi ce que je retiens de toute cette histoire, c'est la ténacité d'Abdouramane, je ne suis pas spécialiste en droit, c'est pas mon domaine et ça ne m'intéresse pas trop. Mais franchement je suis très impressionné par l'abnégation à défendre ses idées, de cet homme appelé Abdouramane . Contre vents et marrées, contre des Docteurs, des Professeurs agrégés...etc...contre des membres du gouvernement, contre de puissantes institutions internationales. Lui qui n'est peut-être pas très diplômé est parvenu à faire bouger les lignes , quelle patience ! Quelle témérité dans l'effort surtout dans un pays de lâches . Il a un sacré caractère ce gars, il ne recule devant rien pour défendre ses idées. Il s'est battu tout seul pour dénoncer les "Camerouniaiseries" qui font bon ménage avec le système Biya en vigueur depuis plus de 30 ans. Abdouramane héros national d'un jour, héros national pour toujours. Oui j'ai dit ça.
      0
Pepesoup   192017-08-24 23:27
#17
Ce chantalbiyaistologue rêvait surface pour soutenir l anormalisation de son géniteur normal en famille on est solidaire même dans la bêtise
      0
Cercione   102017-08-24 23:20
#18
On vous dit depuis des années que ceux sont des imposteurs bouche tordue guiness owon et peupa!!!!
Vous refuser de comprendre et surtout de voir comme dit @Maguida même 100fois il auraient encore douillé! conclusion il n'est Pas prof de droit! idem pour le fiston.
C'est @idée fixe qui me surprend car sur le topic concernant l’hurluberlu Bissog il demande au jardinier @Bernardin des éléments venant décrédibiliser son tonton yosseup... car estime t'il tous ceux qui démine depuis le fauxdiploma des owona mais leur bouche de camerounais seraient aigris...(d'usurpateurs??? rires)
Mais je suis surpris de le voir ici lui même rejoindre les rangs de la claire-voyance!!!
@idée fixe que te faut il de plus? ton tonton et son fils viennent de te fermer la bouche ou plutôt retirer la plume eux mêmes...
      0
Bidi Bi Tan   232017-08-24 23:16
#19
Un vrai nullard qui voit les luttes de pouvoir et l ethno-fsacisme partout. Et si le fasciste c etait lui? Sans les magouilles de son incompetent de papa on n en serait pas la aujourd hui. Toujours a exceller dans le faux, le vol et les tripatouillages les plus stupides. Professeur de mes c ouilles oui.
      0
Maguida    252017-08-24 22:43
#20
Lenoir arrêtes de raconter des âneries.
Un seul article hors la loi rends un texte caduque. C'était à Joseph owona de revoir sa copie. Je te rappelle que cette annulation de la Cca-cnosc n'était pas la 1ere. Pourquoi les autres fois ils ont repris tout à 0 et c'est cette fois seulement qu'on voit que c'était juste un article ? Owona à réécrit 3 fois les textes de la fecafoot mais à 3 reprises n'a pas été capable de lese mettre en conformité avec la loi, la charte des sport et les textes internationaux et sûrement que même en reecrivant ce texte 100 fois il se serait toujours fourvoyé
      0
Hexer   92017-08-24 22:25
#21
" Parce que ce problème n’est pas simplement comme certains le pensent un problème de droit "

Aurait-il été sage de dire N'EST PLUS ???

Vos declarations sous-entendent qu'il se pose encore un probleme de droit

Conclusion logique : Comite
      0
LENOIR12    62017-08-24 22:22
#22
Quelque part Eric Mathias OWONA NGUINI a raison, puisque ce n'etait qu'un seul article qui posait probleme, la Chambre de Conciliation et d'Arbitrage du Comite National Olympique et Sportif du Cameroun aurait demande de retirer les disposiytions de l'article qui faisait probleme dans les Textes,

C'etait un reglement de comptes des egos,

En temps normal la chambre aurait concilie et arbitre au lieu de tout annuler comme elle l'a fait.

C'est meme pour cela que le President du CNOSC avait ete AHURI de la sentence, qui sortait du cadre d'une CONCILIATION et d'ARBITRAGE.

C'etait un acharnement pur et simple, un combat entre gladiataires Gregoire OWONA et Joseph OWONA par l'entremise de la CCA-CNOSC, il faut le dire!
      0
Iceman    32017-08-24 20:23
#23
Freud21
Pendant que nous y sommes il faut nous dire qu'elle est là manoeuvre qui à été mise à nu.
      0
The Stratege   162017-08-24 20:22
#24
J'ai pris le temps de lire tout le monde.
Étant interdit de parole par ceux qui sont supposés me protéger, à la place, ils préfèrent protéger plutôt leur pain quotidien.
Toutes les injustices et les iniquités dans mon pays seront réparés un jour.
Peu importe ce que l'on peut dire, la vérité ne ment jamais et ce pays regorge des enfants extrêmement intelligents (les deux intelligences : bonne foi d'un côté et les autres).
      0
Iceman10    32017-08-24 20:21
#25
Freud21
Si tu pouvais lire avant de poster ton commentaire.
L'élection et le processus électoral ne souffre que l'inadequation d'un article des statuts.
Ce sont les statuts et non l'élection encore moins le processus qui était invalide.
On met en place un comité de normalisation de 6 mois pour modifier un article, identifier les membres de l'AG et organiser une élection ; comme le professeur Owona il n'est pas exclu le comité de normalisation retarde volontairement l'échéance pour être encore là pour l'organisation de la CAN 2019
      0
Freud21   262017-08-24 19:53
#26
Ça fait longtemps que ça dur. Pam Pam avait sorti ses muscles pour imposer un candidat non élu. Aujourd'hui que ce soit une lutte d'intérêt ou une décision de la justice ce qui est sur est que la loi a été lue et mise en pratique. Adourahaman a mis a nu certaines manœuvres qui nuisent au développement du football au cameroun
      0
Raymann11    22017-08-24 19:46
#27
@Maguida
Mon souhait est que cette décision soit juste, sans connivence.
L'expérience nous enseigne qu'avec la FIFA c'est pas toujours le cas.
      0
Educator   92017-08-24 19:23
#28
... sein de la sphère footballistique qu’au sein de la sphère politique en général...
Football sphere is a very clever turn of phrase.
Some would say they are playing "political football" with FECAFOOT.
The argument about ignoring bits of the process because only a few articles were breached... don't sound much like ones that should come from a lawyer.
The ad hoc process being advocated is exactly where all this trouble started.
Follow your protocols meticulously and you will not get FIFA "playing political football" with you!!
      0
SAUDI   182017-08-24 19:16
#29
D' une normalisation a une autre. C'est une honte pour le Cameroun.
      0
Maguida   162017-08-24 19:11
#30
Raymann
comme topi je ne crois pas à la FIFA, et je n oublies cependant pas que si la FIFA agit aujourdhui c est parcequ on lui a tordu le bras.
N oublies pas que Infantino est a la FIFA depuis plus d un an et son équipe avait validé la forfaiture de Tombi. Ils ont dis dans de nombreuses lettres envoyées notament à Abdouramane qu'ils ne pouvaient rien faire suite à se s demandes. C est parcequ Abdouramane a persisté etd evit obtenir gain de cause au final que la FIFA est revenue en arriere en coupant la poire en 2 car pour abdouramane il était question non suelemntd e faire degager tombi mais aussi de faire reinstaller l executif de 2009.
donc ce ne st pas de gaité de cœur que la FIFA crée aujourdhui un comité de normalisation et c est meme une forme d humiliation car une grande institution comme la FIFA doit plier l echine face a la tenacité d un individu.

donc qu on arrete d aller chercher quelque chose dans le timing de cette decision. C était plutôt au Cameroun depuis l anulation du processus electoral en 2015 de faire le neccessaire pour ne aps en arriver là aujourdhui
      0
Lamontagne   62017-08-24 19:01
#31
Je suis surpris que Goodman ecrit cela alors qu'il avait demande ici sur ce forum qu'on libere Yves M. Fotso
      0
Raymann18    72017-08-24 18:15
#32
Je ne crois pas à la FIFA. Elle est hyper politisée et extrêmement corrompue.
Derrière la FIFA se cachent des pays et des organisations qui peuvent déranger.
Certes les choses chez-nous n'ont pas été bien menées, le timing de cette décision est à questionner.
      0
Goodman   202017-08-24 18:01
#33
Lamontagne SVP l'arrestation de Iya n'etait pas arbitraire, il a bel et bien gere la Sodecoton comme son epicerie a lui pas different des autres gangsters qui sont a la tete des autres societes d'etat, il ne faut pas me dire qu'on devrait le laisser continuer la gabegie comme tous les autres, pour moi en principe tous doivent etre la ou Iya est actuellement.
      0
Lamontagne30    102017-08-24 17:49
#34
Le problème de la Fecafoot a commencé avec l'arrestation arbitraire de Mr. Iya Mohamed,suivie de sabotage de la normalisation de PR. Owono
ABdouraman peut jouer au petit héros comme il veut la réalité du terrain reste la-même; l'Amerique a fait chasser tous les anciens responsables du Foot au monde pour avoir refusé la Mondiale à l'Angleterre pour le profit de la Russie et Qatar, la mondiale en Russie sera sabotee et celle du Qatar sera annulée, déjà ils sont accusés de supporter les terroristes.

Et avec le départ de Hayatou de la CAF, le Cameroon n'a plus de supporteur pour laisser passer les choses sans une stricte vérification.
Je suis certain que le nouveau chef de la CAF est derrière cette affaire, c'est au Cameroon de porter plainte....

Pour terminer ni Bell ni Abdouraman personne n'est capable de gérer la Fecafoot; être activiste ou bavard ne fait pas d'un individu d'un bon gestionnaire et @ réacteurs ici vous n'étiez pas contents avec Iya, vous ne l'êtes pas avec Tombi et vous ne le serez pas avec le nouveau président si jamais il en a un.
      0
Pikbasfori   162017-08-24 17:34
#35
Seigneur
      0
Jeannot_Ekoundo   402017-08-24 17:27
#36
@Owona Fils,

"Tout ce processus tourne autour des oppositions entre le droit camerounais qui s’applique aux organisations sportives d’une part, et puis de l’autre côté le droit international du sport notamment le droit de l’arbitrage sportif international parce qu’il y a manifestement des contradictions qui ont joué un rôle dans ce processus."

Faux!
La Cca-cnosc est un organe juridique camerounais qui avec le Tas et maintenant la Fifa rendent une même décision. Où est l'opposition là dedans? Peut-être tu prend le communiquer du ministre Bidoung à une décision de justice.

Bon en même temps je te comprends, tu ne comprend rien au droit comme moi, tu avais dit sur un plateau de télé avoir fait le droit tes deux premières années(DEUG) en fac ( 1 UV par année) un peu moins que moi (1 UV par année pendant 3 ans)

Ateba Eyene: "Le Cameroun est un pays de l'imposture..."
      0
Goodman   462017-08-24 17:02
#37
Tu oublies de préciser que que c'est le militantisme au RDPC de Tombi qui lui a donné la victoire.. On se souvient comment Bidoung mkwat a validé l' imposture. Malheureusement la FIFA et la CAF ont changé de dirigeants d'où ce retour à la case départ .. Que le RDPC reste loin des affaires de la fecafoot ,et Bell ne sera pas différent de Tombi ,un grand supporter de Biya responsable de Tous les malheurs du Cameroun.
      0
Garoua   472017-08-24 16:50
#38
"Il s’agit manifestement d’un coup porté contre la possibilité que le Cameroun organise la CAN 2019."
La théorie du complot .. encore et encore, l'argument des sans-arguments !!
tout ce qui nous arrive de mal, vient des étrangers qui sont jaloux de nous ah ah aha !
      0
Maguida    752017-08-24 16:46
#39
Il y a presque 2 ans owona et compagnie disaient : abdouramane à tort. La Cca-cnosc le montrera. Plus tard la décision de la Cca-cnosc à donné raison à abdouramane .
Il y a un an owona et compagnie disaient : abdouramane et la Cca-cnosc ont tort. Le TAS le montrera. Plus tard la décision du TAS à donné raison à abdouramane.
Il y a 6 mois owona et compagnie disaient.
Abdouramane, la Cca-cnosc et le tas ont tort. La preuve, la fifa n'est pas avec eux. Aujourd'hui la décision de la fifa montre que c'est abdouramane qui était dans le vrai.
Maintenant owona et compagnie disent : abdouramane, là Cca-cnosc, le tas et la fifa ont tort et nous nous avons raison
je ne comprend pas comment des gens peuvent être aussi entétés et contre vents et marées toujours dire qu'ils ont raison.
Pauvres bougres
      0
Pikin-for-quat   402017-08-24 16:12
#40
Après le fils de l’autre :
Avis de recherche: Au Professeur et Spécialiste en Kampto, membre très influent de la première Normalisation, prière de prendre attache avec CIN pour votre version des faits.
Eviter surtout la répétition, puisque nous savons déjà que ton ennemi (Kampto) est tapi dans l’ombre.
      0
Post-Biya   492017-08-24 16:10
#41
De la vraie tchiromagie!
Comme ca, la normalisation aura du mal a gerer la CAN la ou la normalisation de papa a gere la CDM 2014, la ou le bureau illegal a gere une CAN a domicile et une a l exterieur.
La mangeoire du Cameroun est trop collante. Elle rend bete, Owona en est l illustration palpable.
      0
Balance   562017-08-24 16:03
#42
Ne soyons pas surpris qu'un certain Mouangue Kobila jadis membre influent du comite de normalisation monte au creneau pour accuser:

Maurice Kamto d'avoir plagier les statuts de la Fecafoot avant les elections afin d'y glisser un "statut qui ne soit en conformite" avec les textes.

"L'heure fuit, le droit demeure.”
      0
Sphere   412017-08-24 15:52
#43
@Éric Mathias Owona Nguini
"Je crois que dans les manœuvres le moment choisi par la FIFA n’est pas gratuit. Il s’agit manifestement d’un coup porté contre la possibilité que le Cameroun organise la CAN 2019. Même s’il n’y a pas de lien formel entre les deux situations, ce qui va être très difficile à la FECAFOOT avec un comité de normalisation de s’occuper à la fois de faire le travail de restructuration de la fédération et puis en même temps d’être impliqué avec les autres instances dans l’organisation de la CAN. Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir».

Nul ne doit se prévaloir de ses propre turpitude!!!
      0
Balance   532017-08-24 15:49
#44
Vu la reaction du Sieur Nguini Owona, l'on comprends aisement pourquoi après des revolutions, les descendants d'anciens barons des systemes deposes sont refoules.

Ceci du au fait que le mode de pensee de ces enfants malgre des efforts vains de s'en defaire, ne soit qu'une copie conforme de la vision de leur parents nonobstant les echecs successifs de ces derniers.

Hier vous disiez que tout etait parfait et que l'election etait legitime, aujourd'hui vous dites qu'un des statuts n'etait pas en conformite.

Si vous le saviez, pourquoi n'avoir pas eu le courage de corriger cette erreur pour epargner au Cameroun les resultats de votre "incompetence".
      0
Bigam    392017-08-24 15:47
#45
Ce type est capable d'accuser Samuel étoiles pour justifier cette claque
      0
Dr B   712017-08-24 15:45
#46
@mathias owona Nguini apprends parfois à la fermer... tu fatigues les gens....
c est ton père qui a foutu ce bordel à la Fecafoot....
      0
Sergydukamer   502017-08-24 15:39
#47
@Éric Mathias Owona Nguini
"Je crois que dans les manœuvres le moment choisi par la FIFA n’est pas gratuit. Il s’agit manifestement d’un coup porté contre la possibilité que le Cameroun organise la CAN 2019. Même s’il n’y a pas de lien formel entre les deux situations, ce qui va être très difficile à la FECAFOOT avec un comité de normalisation de s’occuper à la fois de faire le travail de restructuration de la fédération et puis en même temps d’être impliqué avec les autres instances dans l’organisation de la CAN. Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir».
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A qui la faute ?

A ton père.

Dans un pays sérieux, il ira en tôle.

Quel gâchi.

Professur mon oeil.
      0
Sphere   622017-08-24 15:38
#48
Mr Owona N.
pour faire simple on ne commente pas une decision de justice on l'applique ou on fait appel si possible!
Vous avez peut etre appris le DROIT comme science mais vous n'en faites manifestement pas montre par vos prise de position.
Shame on you!
Nous savons au moins tous lire et comprendre un texte treve d'entourloupe.
      0
Blizzard    702017-08-24 15:37
#49
Ce faux agrégés qui écument les plateaux de débat, faisant étalage de la fourberie, confondant leurs opinions à la vérité. En effet, voici celui qui excelle en la matière.

(...)C’est un coup de théâtre qu’il y ait un nouveau comité de normalisation à la FECAFOOT, ça veut dire que nous sommes revenus à la case de départ sans certitude d’ailleurs que cette fois-ci le problème sera réglé(...)

Une règle élémentaire que vous ignorez, Pr Owona Nguini, Le principe de causalité, selon lequel toute effet à une cause. Passons outre.



(...)Parce que ce problème n’est pas simplement comme certains le pensent un problème de droit, c’est un problème qui est lié aux luttes de pouvoir aussi bien au sein de la sphère footballistique qu’au sein de la sphère politique en général(...)

Le fils de son père, refuse obstinément de reconnaître que la racine de cette impasse, tient son origine de la mauvaise loi rendue publique par son géniteur. Une loi qui visait favoriser un et seul candidat, qui vient d'ailleurs d'être déchu, mettant un terme à la saga de contestations à son élection.

(...)On recommence à zéro parce que la FIFA s’appuie  sur la sentence de la chambre de conciliation et d’arbitrage, puis sur celle du Tribunal arbitral du Sport(...)

Quelle aberration!!! On reprend à zéro parce que la loi écrite par votre père est mauvaise. Comme la constitution camerounaise, elle n'assure pas une élection transparente, pour ne pas mentionner l'alternance. Cette loi assure l'intrusion du gouvernement dans la gestion du football, pendant que la FIFA prescrit l'indépendance de cette gestion aux différents président de fédérations de football dans le monde entier.

Voilà pourquoi on doit retourner à la case départ, cette fois ci, sans des corrompus comme la lignée des Owona.
      0
Unik Patriot   472017-08-24 15:34
#50
M. OWONA NGUINI. Tu es vraiment le fils du Père. N'est ce pas toi même avait dit losrque la normalisation de ton Père s'éternisait que "tu ne le reconnaissait plus"? Tellement tu étais de ce que ton père faisait comme boulot à la FECAFOOD.

Ne vous m'eprenez pas. Personne ne peut attaquer cette décision. Pour la simple raison que pour attaquer, il faut avoir qualité. Et c'est justement pour cette raison que tout a été annulé. Déjà TOMBI n'avait reconnu le TAS en se refugiant à la FIFA. Maintenant que ça a aussi ham..comme on dit souvent au pays. on fait comment?

GAME OVER.

Il y a une grosse lutte d'intéret dans tout cela. Mais c'est le problème de droit qui créé toute la polémique. L'un ne peut aller sans l'autre.
      0
African Freedom   772017-08-24 15:28
#51
Quand des incompétents s'expriment. On tente de justifier un échec en s'axant sur la théorie du complot. Le refrain classique si cher à nos "dirigeants" est bien connu: " des ennemis de la république, et de son excellence Paul Biya ,tapis dans l'ombre,..... ". Cette bananeraie marche vraiment sur la tête.
      0
Saf   712017-08-24 15:23
#52
"La FIFA n’est pas une juridiction, ensuite, la décision de mettre un nouveau comité de normalisation comporte au rang de ces motifs l’évocation de la sentence arbitrale du TAS. Or, cette sentence est manifestement le droit procédural suisse et peut donc s’exposer à être attaqué."

Vous aimez entendre que rien ne vous depasse ici dehors. Essayez d'attaquer si vous vous sentez capable .

Suspension du Cameroon Direct si vous tentez . Le Malgache vous wait de pied ferme.

Demandez au Tombi et consort de partir, on n'as besoin des hommes nouveaux a la fecafoot . C'est tout ce que le peuple reclame depuis bientot 3 ans
      0
Foussam   282017-08-24 15:06
#53
' ce qui va être très difficile à la FECAFOOT avec un comité de normalisation de s’occuper à la fois de faire le travail de restructuration de la fédération et puis en même temps d’être impliqué avec les autres instances dans l’organisation de la CAN. Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir'

Monsieur OWONA NGUINI la CAN n'a pas été attribué à la FECAFOOT mais au CAMEROUN.Le rôle de la FECAFOOT dans l'organisation de la CAN est moindre. Même si la FECAFOOT a des problèmes la CAN peut se jouer tranquillement.La responsabilité incombe d'abord au gouvernement CAMEROUNAIS
      0
Moussoungedi   352017-08-24 15:05
#54
Et si la decision avait ete rendue en votre faveur?

En tout cas j'attends la Tchiromachie de cette decision (MDR)
      0
Moussoungedi   432017-08-24 15:04
#55
Et si la decision avait ete rendue en votre faveur?

En tout cas j'attends is Tchiromachie de cette decision (MDR)
      0
Foussam   812017-08-24 15:03
#56
' ce qui va être très difficile à la FECAFOOT avec un comité de normalisation de s’occuper à la fois de faire le travail de restructuration de la fédération et puis en même temps d’être impliqué avec les autres instances dans l’organisation de la CAN. Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir'

Monsieur owona GUINI la CAN n'a pas été attribué à la FECAFOOT mais au CAMEROUN.Le rôlede la fecaffot dans l'organisation de la CAN est moindre. Même si la FECAFOOT a des problèmes la CAN peut se jouer tranquillement.La responsabilité incombe d'abord au gouvernement CAMEROUNAIS
      0
IdeeFixe   242017-08-24 15:02
#57
vous avez joué
      0
IdeeFixe   652017-08-24 15:00
#58
@Owona Nguini,

En quelle qualité vous prononcez-vous sur cette affaire, au juste ?

Ce pays souffre de ses mauvais hommes et femmes aux mauvais endroits.

Vous saviez pourtant que les statuts n’étaient pas conformes, mais vous joué le jeu, comme notre ami Angouto. Lui, se tient désormais en retrait ; faites de même !
      0
Nyambarindon70    122017-08-24 14:58
#59
" Je crois que dans les manœuvres le moment choisi par la FIFA n’est pas gratuit. "
En effet.

On peut comprendre pourquoi sieur Omari se faisait énigmatique lors de son intervention sur rfi.En effet,évoquant l’incapacité du Cameroun a organiser la can 2019,il aura parlé de "preuves dont il ne pouvait faire mention pour l'instant"...

Tout aura été bien ficelé.la Fifa d'infantino qui entre dans la danse.Il faut faire payer le pays d'origine d'Hayatou
      0
Kwih'-fon   752017-08-24 14:56
#60
I bet if he is appointed in any rule in the ''Normalisation Committee'' he is going to change his position. This is a guy who takes two opposite positons on the same topic with a straight face.
      0
Mathias Eric Owona Nguini Archives
Invité du journal de 13h sur la CRTV radio ce jeudi 24 août 2017, le Secrétaire permanent du Centre d’Études et de recherches en droit économique et politique du sport de l’Université de Yaoundé II analyse la décision de la FIFA de créer un comité de normalisation à la FECAFOOT.

«C’est un coup de théâtre qu’il y ait un nouveau comité de normalisation à la FECAFOOT, ça veut dire que nous sommes revenus à la case de départ sans certitude d’ailleurs que cette fois-ci le problème sera réglé. Parce que ce problème n’est pas simplement comme certains le pensent un problème de droit, c’est un problème qui est lié aux luttes de pouvoir aussi bien au sein de la sphère footballistique qu’au sein de la sphère politique en général.

On recommence à zéro parce que la FIFA s’appuie  sur la sentence de la chambre de conciliation et d’arbitrage, puis sur celle du Tribunal arbitral du Sport. Mais ce n’est pas parce qu’on revient à zéro que tout est joué. Tout ce processus tourne autour des oppositions entre le droit camerounais qui s’applique aux organisations sportives d’une part, et puis de l’autre côté le droit international du sport notamment le droit de l’arbitrage sportif international parce qu’il y a manifestement des contradictions qui ont joué un rôle dans ce  processus.

Si l’on s’en tient par exemple à la manière dont la chambre de conciliation et d’arbitrage a annulé le processus électoral à la FECAFOOT, il plusieurs aberrations dans ce qui s’est passé. Parce qu’en réalité, au fond, les élections n’ont pas été annulées en elles-mêmes. Que ce soit les élections au niveau départemental ou régional, ou que ce soit même l’élection à la FECAFOOT elle-même pour le sommet. On a annulé l’élection parce qu’on a annulé les statuts. Et pourquoi on a annulé les statuts ? Parce que sur une centaine d’articles, il y avait un article qui n’était pas en conformité. Or il était parfaitement possible et plus raisonnable d’annuler partiellement ces statuts, sans invalider l’élection qui elle-même n’était pas en cause. Mais comme c’est une lutte d’intérêts, ça a permis à certains d’avoir le bon prétexte d’annuler tout le processus électoral.

Par ailleurs ce qui aurait dû être fait c’était d’annuler élection par élection. Or on a annulé les élections d’un trait. C’est une aberration. Si on prend la sentence du TAS, elle aussi pose problème parce qu’il y a des principes élémentaires en droit processuel. Lorsqu’une requête est déclarée irrecevable dans la forme, vous ne pouvez plus examiner le fond. Or ce qui s’est passé c’est que le TAS dit que la requête présentée par Abdouraman est irrecevable parce qu’elle serait arrivée en retard, mais il dit quand même, et en réalité c’est superfétatoire, que ce n’est pas parce qu’on dit que la requête est arrivée en retard que la sentence de la chambre de conciliation et d’arbitrage est annulée. Là aussi c’est problématique. Et c’est pour cela qu’on ne serait pas surpris que certaines parties prenantes rentrent à nous dans le jeu du contentieux.

La FIFA n’est pas une juridiction, ensuite, la décision de mettre un  nouveau comité de normalisation comporte au rang de ces motifs l’évocation de la sentence arbitrale du TAS. Or, cette sentence est manifestement le droit procédural suisse et peut donc s’exposer à être attaqué.

Je crois que dans les manœuvres le moment choisi par la FIFA n’est pas gratuit. Il s’agit manifestement d’un coup porté contre la possibilité que le Cameroun organise la CAN 2019. Même s’il n’y a pas de lien formel entre les deux situations, ce qui va être très difficile à la FECAFOOT avec un comité de normalisation de s’occuper à la fois de faire le travail de restructuration de la fédération et puis en même temps d’être impliqué avec les autres instances dans l’organisation de la CAN. Ce n’est pas une affaire de droit, mais une affaire de lutte d’intérêts et de pouvoir».

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez