Cameroun - Opinion: Patrick Ekema Esunge, le Maire de Buea, déclare que les images des violences contre les étudiants ne sont qu’un «montage»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2017   11323 21
Username:
Password:
MADI   72017-01-10 10:11
#1
@MAN TARA

Cette fois ci vous n'avez pas à faire à des lâches Francophones dont la politique du ventre et du bas ventre de ton Oncle d'Etoudi a transformé en zombis.

Là vous avez à faire à des personnes déterminées à défendre leurs valeurs, je sais que tu ne sais pas ce que ça veut dire. Toi tes valeurs c'est la fainéantise, la paresse, l'odontol, le piment dans la sauce, la corruption, le vol, les détournements. Vous pensez que ce pays est votre marmite ?
Vous ne voulez pas le fédéralisme parce que vous serez obligé de travailler, vous n'aurez plus tout le trésor Camerounais à portée de main, prêts à se servir quand et comme on veut.

Tu peux choisir de rester dans le rêve, le réveil n'en sera que plus horrible!

Vive le retour au Fédéralisme!!!
      0
Gamob   92017-01-09 23:22
#2
ZEHMANDANG
The days of the Territorial Administrator are numbered. We have experimented with this contraption for more than 50 years and we can attest that at the heart of every conflict in the NW/SW is the Territorial Administrator. As of today, francophones control 95% of all the administrator positions in the NW/SW and they will tell you, to your face, that they are not here to work for you but to work for the man who sent them: Paul Biya.
The administrator of a people is not supposed to be appointed. The elected mayor of a locality should be the administrator of that locality. Elected mayors administer according to the will of the people and if the people are dissatisfied, they throw them out. The Administrateur Civil is a vestige of french colonial administration in Cameroon and should go. Francophones may keep their Prefets, if they want to , but these persons will not be welcome in the Southern Cameroons. Anybody who wants to get a job in administration should run and win council elections or go into a regular university, study Administration/Government or Human Resource Management and then apply for a job in a municipality or the government. But you will be working as a Technical Adviser and not as administrator. Administrators are NOT trained. It is a skill that comes with human interaction and problem solving.
      0
Zehmedang   02017-01-09 22:11
#3
Gamob

I do not know what planet you live in. The north west and the south west are not villages to be directed only by a native of village there. A DO is a territorial administrator he must be able to be assigned to any corner of the Kamerun.
   The only requirement should be perfectly bilingual.

In 20 years the notions of anglophone and francophone will fade. More and more people are bilingual or anglophone because of the preference of the English-speaking system and its importance in the world. Many French-speaking kamerunians are studying in English.

"Chef de terre" why not ! Do not be more purist than the true natives of this language; the English. They adopted French words as "rendez vous" or "laisser faire" commonly used by liberal English economists
      0
Zehmedang   62017-01-09 22:10
#4
Gamob

I do not know what planet you live in. The north west and the south west are not villages to be directed only by a native of village there. A DO is a territorial administrator he must be able to be assigned to any corner of the Kamerun.
   The only requirement should be perfectly bilingual.

In 20 years the notions of anglophone and francophone will fade. More and more people are bilingual or anglophone because of the preference of the English-speaking system and its importance in the world. Many French-speaking kamerunians are studying in English.

"Chef de terre" why not ! Do not be more purist than the true natives of this language; the English. They adopted French words as "rendez vous" or "laisser faire" commonly used by liberal English economists
      0
Zehmedang   82017-01-09 21:46
#5
Ce type n'a pas tout à fait tord. Aujourd'hui on a oublié la violence de ces jeunes avec des énormes frondes capables de briser le crane d'un individu !

Il y a une récupération manifeste d'une poigné de sessionnistes ou de fédéralistes de revendications qui elles sont fondées.

Les anglophones sessionistes font preuves d'une extrême mauvaise foi. Elle va de la falsification de l'histoire où il prétendent avoir été un état indépendant avant de rejoindre l'autre Kamerun.

Nous voyons des images sur le net d'un farfelu Foncha en tenu de combat noir dans une video à miami qui s'adresse à cette partie du Kamerun !
      0
Gamob   42017-01-09 20:31
#6
The government intentionally creates a shortage of Magistrates, Teachers, Nurses, Doctors, Engineers, Administrators etc in the NW/SW in order to justify the sending of francophones to fill these positions.
Just recently, the results of the concours for entrance into CENAJES Bamenda were released. Only 2 anglophones were admitted out of 132 candidates. Now, they will tell us the reason why only francophones are sports education instructors in NW/SW is because there are not enough anglophones to fill these positions. They will soon start appointing francophones as traditional rulers in our villages and even as "chop-chairs" in our families. And it is already happening: the administrators sent to our towns are calling themselves "chef de terre"ie. they are the custodians of the land. Wanders shall never end!!
If the government attempts to suspend the salaries of teachers, NO GCE this year. Army and Gendarme recruits will have to set the GCE exams, the Police will write and BIR will supervise and grade the exams.
      0
Rounka   192017-01-09 19:23
#7
le vieux senile et sa bande veulent encore creer la diversion en voulant faire aux camerounais que les grevistes veulent la secession ; alors qu'ils reclament le federalisme qui en fait n'est pas une mauvaise chose en soit ; la decentralisation qui est prevue dans la constitution de 1996 , c'est exactement une forme de federalism qui ne dit pas son nom
      0
Soko   152017-01-09 19:10
#8
je ne sais pas si ce type a déja vécu un évenement malheureux dans sa vie! je lui souhaite bone chance pour la moquerie universelle qu il nous fait observé.
plus malhonette j en connais pas. je me demande ce qu il va nous dire après le départ de son créateur. la vie est devant nous mon cher....
      0
Gamob   202017-01-09 18:51
#9
His name has been added to the Hall of Shame. History will judge him and give him the verdict he deserves. We should go build our Southern Cameroons in the Sea? When the time comes, you shall uproot the mansions you have built with blood money and relocate them to the sea!! My only hope is that you wont say someone forced you to make the statements you are currently making.
      0
Sphere   262017-01-09 18:21
#10
Lui même, Mr le maire est un montage .
Et ça c'est la réalité.
      0
Loum Chantiers Gare   262017-01-09 16:49
#11
meme les videos où on traine les avocats sont des montages. meme les voix qui sont sur ces photos et qui sont la milice tribale sont des montages.
a un moment mieux vaut la boucler.
      0
Gamob   102017-01-09 16:16
#12
Ouff! Ouff! The thing wey my eye de see my mouth no fit talk!!
Keep trying my friends, maybe motion de soutien will work. And if it doesn't work, maybe some dimabola will do the trick or maybe Cameroonians of all walks of life should start issuing motions de condemnation against trade union leaders, or maybe their salaries should be suspended, or maybe we should get some of their leaders arrested and beaten up or teargassed or taken to Kondengui, or maybe we should say whichever student comes to school will be paid 5.000cfa daily, or maybe bribe the parents to force the kids to go to school, or why not arrest some students who dont want to go school and beat them up, roll them in mud-maybe the recalcitrants will learn a lesson, or maybe His Excellency Paul Biya should just sign a decree that schools must reopen tomorrow, or maybe-----
      0
John Doe Walker    82017-01-09 16:06
#13
Cameroonians are on the verge of being freed, including for that matter the Brya government, by the Southern Cameroonians.

It is incumbent on the government of Biya to covertly support the Southern Cameroonians to achieve a federation with 2 parliament if not 10.
      0
Bigam   142017-01-09 15:58
#14
Les monteurs trouverons ta maison
Ça fais pitié un édile pareil
      0
Moussoungedi   122017-01-09 15:19
#15
@ Man Tara
Heureusement je saurais faire la difference et nous serons tous temoins de ce que vos "anglos de service" comme Mola Ekema seront dans un avenir pas tres loin. Lol
      0
Man Tara25    92017-01-09 14:55
#16
@Moussounged
//Mola Ekema, pourquoi ta tete me rappelle celle d'un lugubre et sinistre personnage noir du feuilleton bresilien, "Isaora"?//

hahah Ces moins de 15 ans qui ne seront jamais faire la distinction entre la TV et la vie reelle.
Reveille toi, bambino.
Buea n'est pas au Bresil
      0
Un_camer10    462017-01-09 14:45
#17
Un autre zero(s) mort(s)
Courrez toujours dans le sac !
Les "anglos" ne sont pas comme nous les francos lachent !
Vous les avez trop attaqué et maintenant ils vous repondent tres concerté et de maniere ferme.
Face à cela ont constate les lacunes abérantes qu affichent nos intelos francos qui ne connaissent rien alors rien de rien sur le Cameroun et son histoire.

Les anglos vont nous faire ca dure car eux ils disent deja now or never et pendant ce temps ont leurs brandits la suspension de salaire ... que bi mvondo paye d abord les 16 000 fcfa de ses employés à la presidence ! minnalmi

"when injustice becomes law resistance becomes duty"

JE SUIS ANGLO ! NOUS SOMMES TOUS ANGLOS!
      0
Man Tara41    152017-01-09 14:44
#18
@Mr Le Maire
" il estime que les vidéos que son intervieweur lui fait voir sont un «montage»."

J'aurais plutot tendance etre D'accord avec toi. ces gens adorent les images fabriquees de toutes pieces.
Je me rappelle le gros serpent qui avalait ue femme endormie a Buea. Ca a cree des emeutes.

Quant a toi

@MADIit

"Mr le Maire, quand ça va à nouveau s'embraser, vous allez traiter les autres de bruleurs et casseurs? c'est vous le véritable pyromane"

Les vras pyromanes, c'est vous.
ces "secessionistes ont cree une crise inutile. juste comme ce serpent. E toi tu esperais une bonne revolution qui tarde a se manifester.
Les elections approchent, alors toutes crise est une bonne crise aux yeux des "pyromenes" que vous etes.
Votre serpent n'a avale personne. Et il n'y aura pas de secession au Cameroun.
Vos braises ne cuiront que quelques saumons, probablement quelques petits enfants innocents
      0
MADI11    302017-01-09 14:00
#19
Mr le Maire fait exprès de vouloir remettre l'huile sur le feu. Sinon je ne comprends pas et ne vois pas l'opportunité de revenir sur ces évènements malheureux.
Mr le Maire, quand ça va à nouveau s'embraser, vous allez traiter les autres de bruleurs et casseurs? c'est vous le véritable pyromane.
      0
Kolo Mama   302017-01-09 13:42
#20
tout comme atanga nji voici un exemple de militant troubadour qui mine le rdpc en interne ; la police est entrain d'enquêter pendant que lui il fait son m'a tu vu au yeux de yaoundé
      0
Moussoungedi11    222017-01-09 13:29
#21
Mola Ekema, pourquoi ta tete me rappelle celle d'un lugubre et sinistre personnage noir du feuilleton bresilien, "Isaora"?
      0
Patrick Ekema Esunge, Maire de Buea Archives
L’édile du chef-lieu de la Région du Sud-Ouest a profité de son passage dimanche 8 janvier 2017 sur Équinoxe télévision pour défier les enseignants grévistes.

Patrick Ekema Esunge était le dimanche 8 janvier 2017 l’invité de l’émission «Dimanche avec vous» diffusée dans l’après-midi sur Equinoxe Télévision. Le Maire de Buea s’est exprimé sur de nombreux sujets. Notamment sur la crise anglophone. Sur ce sujet, il a promis que la reprise des cours aurait lieu ce lundi à Buea, et que pour sa part, lui-même «et pas le chauffeur» prendrait le volant pour conduire ses enfants à l’école.

Il a assimilé les auteurs des revendications ainsi que les partisans de la sécession à un groupuscule dont il ne faut pas avoir peur. Il a estimé leur nombre tantôt à 10 tantôt à 60 et estimé qu’ils sont connus des autorités de la Région du Sud-Ouest.

Parlant de la sécession que réclament les indépendantistes anglophones, il leur a demandé d’aller créer leur État dans la mer. Pour ce qui est des actes de violence barbares perpétrés par les forces de police, il estime que les vidéos que son intervieweur lui fait voir sont un «montage». Il  demande  à notre confrère si les jeunes que l’on voit les policiers traîner vers une flaque de boue ont été tirés de leurs chambres.

Selon lui, il fait plutôt plaindre le sort d’un agent des forces de l’ordre qui a été violenté par les étudiants qui manifestaient pour la suppression des frais de pénalité à ceux qui payent leurs frais de scolarité en retard.    

Patrick Ekema Esunge a, au cours de l’émission, fustigé les «jaloux» qui s’attaquent à lui. Il a magnifié Paul Biya, le chef de son parti, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) et son action à la tête du Cameroun.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez