Cameroun - Opinion - Père Ludovic Lado: «Quand le pape reçoit un président comme Paul Biya qui a 84 ans, est au pouvoir depuis près de 35 ans … qu’est-ce qu’il lui dit ?»

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Mar-2017   58429 24
Username:
Password:
Oceane    02017-04-02 18:27
#1
Ludovic Lado doit reconnaître, comme l'a dit Mola, que Mr Biya et lui sont les deux faces d'une même pièce. Mr Biya se charge du corps physique tandis que Ludovic Lado et les "intellectuels" se chargent de leur côté de l'esprit. Soumettez l'esprit et vous soumettrez plus facilement les corps.
Soldats, missionnaires, administrateurs, les commerçants ont été les armées utilisées contre les peuples non Européens.
Le rôle de Ludovic Lado est bien plus nocif, pernicieux et mortifère que celui de l'administrateur Biya, interchangeable.
      0
Romy   22017-03-29 22:18
#2
Un vrai homme de Dieu père Ludovic Lado!
Je ne sais pas ce que le diable peut traiter avec la lumière divine qu'est censée représenter le pape.
      0
No Comment   52017-03-28 18:00
#3
@Mbalmayo
@Mola
Tout avait d’accord avec vous sur un point. Une calculatrice ne suffirait plus pour compter les prêtres pédophiles au Cameroun et dans le monde.

A mon avis, vous confondez le père Lado avec Jésus ou je ne sais quoi? Croyez-vous sincèrement qu’il puisse résoudre tous les problèmes et les tares de l’église? Le père Lado est être humain comme vous et moi. Il donne son avis sur une sujet ponctuel et s’injure à tort ou à raison avec des arguments qui sont les siens.

Donnez-lui de la réplique, confondez-le, approuvez ou alors commentez tout simplement, mais de grâce restez dans le sujet.

En ce qui me concerne, je donne raison au père Lado sur la longévité de Mr Biya au pouvoir et les droits les plus élémentaires des camerounais qui sont bafoués au quotidien et qui vont de mal en pire. La moindre manifestation est interdite. Il suffit de donner un avis contraire à celui du gouvernement que Mr Biya incarne pour être considéré et interpelé comme un terroriste. C’est pourtant la contradiction qui crée l’évolution et non la pensée unique.

Mr Biya a fait ce qu’il pouvait faire pour le Cameroun avec les résultats connus. Une retraite aurait fait date.

Mbalmayo et Mola, je serais très ravi de lire très prochainement vos articles sur ces prêtres pédophiles, camerounais et étrangers, qui pourrissent au quotidien notre société.
      0
Africain2   42017-03-28 17:29
#4
@No Comment,

Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.
Ce même Pape François avait défendu bec et ongle un prêtre pédophile au tribunal, à l'époque où il fut archevêque de Buenos aires,
J’imagine, en outre, que vous ne connaissez pas la longue histoire de cette église et bien d'autres(elle n'est pas seule dans la dérive), autrement vous saurez que la coupe est pleine depuis.
Sauf si vous voulez demeurer dans l'hystérie collective et les illusions de ce bas monde, ne nous faites surtout pas croire que Paul Biya c'est le diable à côté du "saint" pape.
Ne soyez pas aussi naïf.
Lado doit donc nous excuser avec ses pleurnicheries hypocrites.
      0
Bobolofiang   102017-03-28 17:17
#5
"Je rêve du jour où mon église se distanciera davantage de cette diplomatie de complaisance qui fait du mal aux pauvres. " continue à rêver et une fois réveillé n'oublie pas de nous dire si la réalité sur terre te permet de croire que l'église ait jamais eu cure du mal des pauvres Africains.
      0
No Comment   192017-03-28 13:49
#6
Le père Lado a t-il mal fait de donner son point de vue? Devait-il se taire parce l’église est pleine de prêtres pédophiles? Aurait-il bien fait de rejoindre la position silencieuse, voire complice et hypocrite de l’église catholique? Comment les choses pourront-ils changer si personne ne dénonce rien?
Quand il y a un criminel ou même un pédophile dans votre famille, démissionnez-vous de votre famille?

Toutes ces questions parce que la grande majorité des commentaires se limitent au procès de l’église, de ses scandales à répétition et de ses nombreux prêtres pédophiles. Ce n’est pourtant pas le sens ou même le fond de l’article du père Lado.

Bien que je ne sois pas d’accord avec lui sur tous les points, le père Lado est à encourager et beaucoup d’autres prélats devraient suivre son exemple.
      0
Africain210    252017-03-28 10:10
#7
@ Ludovic Lado,

Et si tu découvrais que le Christ est de Retour et qu'il n'est ni au Vatican, ni à Rome, ni à Jérusalem, mais dans le pays le plus pauvre et le plus démuni de cette terre, que ferais-tu?

Vous refusez de comprendre que Dieu n'est pas au Vatican et que le Pape n'est qu'un dieu terrestre au même titre que Donald Trump?

C'est pas à nous de vous révéler les scandales de votre système. Démissionnez !
      0
Toby15    272017-03-28 09:33
#8
Most people commenting are concentrating on the messenger and not the message. I didn't read one person critical of the message. The Reverent calling out Biya maybe hypocritical but is the core of his criticism wrong?
      0
CAMER8221    72017-03-28 07:12
#9
@Mola
Tu as tout compris mon poto ça fait plaisir de voir un cerveau qui fonctionne en mode normal.
Sur ce sujet sensible que tu évoques malheureusement le cerveau de bon nombre de nos compatriotes fonctionne en mode automatico robotisé ils ont fait de jésus et Allah des stars en Afrique pour notre malheur.
      0
From Quat   372017-03-28 06:32
#10
que des personnes comme ce "père" prennent position de manière aussi expressive est une bonne chose et, "l'hypocrisie" ici évoqué est le socle même de ces institutions dans lesquelles ils œuvrent... et son avis le démarque définitivement du monde pour lequel il s'est engagé... est ce que son "pape" a demandé à Paul Biya de quitter le pouvoir? j'en serai surpris.

"Père" Lando, votre place n'est pas avec eux

time will tell
      0
PRINCE DOLLAR20    222017-03-28 05:57
#11
when we begin to hear the sound of crickets in the village,it means the night is drawing nigh
      0
Goodman   152017-03-28 05:46
#12
Le pape recoit tout le monde, l'information qu'il a du Cameroun qu'il ne connait que sur une carte du monde ne lui parvient que du Nonce apostolique, sinon concernant la politique, le clerge de chaque pays etant plus proche des population donne la position de l'eglise qui est celle du vatican aussi...La position de l'Eglise catholique est celle du clerge camerounais, malheureusement jusqu'a present, seuls les pretres anglophones ont parle, on se demande ce qu'attend l'eglise du Cameroun pour donner sa position officielle sur la situation du pays en lambeaux...Ils attendent que tout implose pour sortir du mutisme c'est maintenant il faut tirer la sonnette d'alarme
      0
Lericheamerifricain   292017-03-27 23:00
#13
A propos de la verite: En voici deux qui viennent du president Biya:

1 Le Cameroun n'a pas encore decolle: " Pourquoi le Cameroun ne decolle pas econonomiquement en depit de ses nombreuses ressources?"

2. " Ne reste pas longtemps au pouvoir, qui veut mais qui peut" autrement dit ne parvient pas au pouvoir qui veut mais qui peut.
      0
District_attorney   442017-03-27 22:28
#14
oui bonne interpellation a propos de la verité. Mais Pere Lado beaucoup de choses vous echappent.

1) la spiritualité

2) la realité

Juste un exemple pour montrer que beaucoup d ecclesiatique comme vous sont deconnectés de la realité
Le pape Francois a nommé une comission de 8 cardinaux chargé de proposer des reformes concernant le fonctionnement de l eglise
Lors de discussions entre Cardinaux a Rome l'un de a posé la question suivante ! Avons nous besoin d 'une banque ? j en doutes.

Cela traduit le fait que beaucoup sont versés dans la priere et la spiritualité a 200% ce qui est bien mais sont deconnectés de la realité...Ces prêtres qui viennent etudier a Rome ils habiteraient ou ? seraient logé au frais de qui ? l eglise fonctionnerait coment pour renover les eglise en mauvais etat soigner ses prêtres ?


Autre chose le Pape est chef de l etat du vatican a ce titre doit recevoir tous les chef d etat, vous avez cite le CHRIST permettez moi d en faire autant

"je ne suis pas venu pour les bien portants ni pour les justes, mais pour les malades et les pêcheurs"

oui vous avez raison le cameroun va mal, le gouvernement de mr Biya est responsable de beaucoup de deconfitures aucun doute la dessus....Raison de plus pour le vicaire du Christ de lui rappeler certains manquements, de lui dire aussi tu dois prendre ta retraite...donc cette rencontre a un sens. C est plutot l absence de rencontre qui serait desastreux....Le pape lui n aura pas peur de lui dire des choses...( euh comme le cardinal Tumi lui avait dites deja)
      0
Lericheamerifricain19    412017-03-27 21:26
#15
Pere Ludovic,

Je ne vois pas du tout de contradiction entre dans la double reception du president Paul Biya par la conference des recteurs et le vatican.

Vous nous informez que l'Italie est la premiere destination occidentale des etudiants Camerounais A l'etranger. Quelle meilleure facon pour les entreprises ( universites) italiennes de remercier leur clients. C'est peut-etre au Cameroun que certaines entreprises ne trouvent pas l'opportunite de remercier leur client. L'adage selon lequel le client est roi est bien une realite dans les pays developpes. D'ailleurs ils sont developpes par ce qu'ils traitent bien leurs clients.

Par rapport a la reception au vatican, Jesus christ lui-meme a dit que c'est le malade qui a besoin du medecin et non les personnes bien portantes. Si J'ai bien compris le christianisme, Jesus est venu sur la terre pour les pecheurs et sa mort par les pretres etait le prix a payer pour les peches que nous commettons.

Donc s'il faut suivre l'example de Jesus christ, le Vatican et toutes les eglises chretiennes devraient etre les seules institutions ouvertes a tous. Quand on a beaucoup peche, c'est dans ces institutions qu'on se retourne pour la confession afin de renoncer au peche et embrasser le chemin de verite comme Jesus Christ.

Il revient aux Camerounais de s'organiser comme les autres peuples du monde le font pour installer et gerer la democratie au Cameroun.

Le president Biya avait lui meme declare: "aide toi et le ciel t'aidera". Les Camerounais attendent que le ciel fasse le premier pas. C'est le contraire de la nature des choses.
      0
Mola65    272017-03-27 20:04
#16
@No Comment

Voila un lien sur les forfaits commis par les collègues du sieur Lado au Cameroun.

https://www.youtube.com/watch?v=coa1cavPi1I

Mr Biya et sieur Lado sont les pièces d'un système bien élaboré et consu par les colons pour maintenir le peuple africain dans la bêtise, l'oppression et l'aliénation...

Si Mr Lado ne peut pas changer l'église, qu'il démissionne sinon il devient complice des actes commis par ses collègues.
      0
Mola75    362017-03-27 20:04
#17
@No Comment

Voila un lien sur les forfaits commis par les collègues du sieur Lado au Cameroun.

https://www.youtube.com/watch?v=coa1cavPi1I

Mr Biya et sieur Lado sont les pièces d'un système bien élaboré et consu par les colons pour maintenir le peuple africain dans la bêtise, l'oppression et l'aliénation...

Si Mr Lado ne peut pas changer l'église, qu'il démissionne sinon il devient complice des actes commis par ses collègues.
      0
Mfangmott 28    182017-03-27 19:48
#18
Après ces même blanc bec vont aller donner des leçons de démocratie a Vladimir Poutine.
Qu' ils tentent encore.
      0
No Comment26    932017-03-27 19:22
#19
@Mbalmayo
@Mola
Tout avait d’accord avec vous sur un point. Une calculatrice ne suffirait plus pour compter les prêtres pédophiles au Cameroun et dans le monde.

A mon avis, vous confondez le père Lado avec Jésus ou je ne sais quoi? Croyez-vous sincèrement qu’il puisse résoudre tous les problèmes et les tares de l’église? Le père Lado est être humain comme vous et moi. Il donne son avis sur une sujet ponctuel et s’injure à tort ou à raison avec des arguments qui sont les siens.

Donnez-lui de la réplique, confondez-le, approuvez ou alors commentez tout simplement, mais de grâce restez dans le sujet.

En ce qui me concerne, je donne raison au père Lado sur la longévité de Mr Biya au pouvoir et les droits les plus élémentaires des camerounais qui sont bafoués au quotidien et qui vont de mal en pire. La moindre manifestation est interdite. Il suffit de donner un avis contraire à celui du gouvernement que Mr Biya incarne pour être considéré et interpelé comme un terroriste. C’est pourtant la contradiction qui crée l’évolution et non la pensée unique.

Mr Biya a fait ce qu’il pouvait faire pour le Cameroun avec les résultats connus. Une retraite aurait fait date.

Mbalmayo et Mola, je serais très ravi de lire très prochainement vos articles sur ces prêtres pédophiles, camerounais et étrangers, qui pourrissent au quotidien notre société.
      0
Mola61    632017-03-27 18:43
#20
Vous pouvez appuyer les "dislikes" même 20 mille fois chers frères africains naifs en "Christ" lol.

Sachez une chose simple: si l'élite occidentale était convaincue que votre livre de contes fantastiques appelé bible que vous aimez tant était le visa d'entrée pour un paradis céleste, eh bien sachez chers messieurs et dames, qu'il ne l'aurait pas partagé avec vous! Oui, il l'aurait GARDER pour eux!!!

Continuez donc a prier et laisser vos enfants en compagnie de ces prêtres. Ils continueront de faire le "travail" pour lequel ils ont été envoye chez vous. ce depuis que le premier "missionnaire" a foulé le sol africain
      0
Alternative 66    262017-03-27 18:42
#21
En voilà qui est plus prince que le prince.
Que ferait-t-il à la place de Jésus?
      0
Africain65    242017-03-27 18:32
#22
Mboutman !!!!!!
      0
Mola93    472017-03-27 18:02
#23
C'est bien de s'insurger contre la réception du President Biya par le Pape mais ce serait encore mieux de t'insurger contre les prêtres pédophiles qui sont affectes au Cameroun et un peu partout en Afrique.

Helas il faut dire que la majorité d'africains manquent de discernement sinon je reve du jour ou ils déchireront et bruleront tous vos livres dits "saints" avec lesquels vous avez assujettis et lobotomises tout un continent au point ou des personnes peuvent quitter l'Europe avec leur bible a la main et venir violer, torturer, sodomiser et peut être meme tuer des enfants sous le regard impuissant de leur pauvres parents.
      0
Mbalmayo95    312017-03-27 17:45
#24
Ahahah! Quand j'entends tout ce qu'on dit sur la pédophilie des prêtres au Cameroun... Je me dis qu'ils n'ont aucune leçon de morale à donner à qui que ce soit, sur quoi que ce soit!! Je dis ça, je ne dis rien.
      0
Père Ludovic Lado Archives
Dans une sortie qu’il a intitulée : « Diplomatie comme Hypocrisie : le système Biya à Rome et au Vatican », le prélat camerounais semble s’insurger contre les honneurs accordés au président camerounais lors de sa dernière visite en Italie et au Vatican, alors même que le système qu’il incarne depuis bientôt 35 ans continue d’écraser et de réprimer les camerounais.

La médaille d'or décernée à Paul Biya par la Conférence des recteurs des universités italiennes (CRUI) pour ses réalisations  dans le domaine de l’enseignement supérieur ressemble plus pour ce prêtre jésuite à une moquerie à l’endroit des millions de pauvres camerounais. En cette visite en Italie, Ludovic Lado n’y voit rien d’autre qu’une « diplomatie de  l’hypocrisie ponctuée de compromissions et de silences complices et coupables… »

Sur la visite de Paul Biya au Vatican, le père Lado se demande bien ce que le pape et le président camerounais ont bien pu se dire. « … quand j’apprends que le Président Biya sera reçu par le Pape François, le chef de l’Eglise catholique, je ne peux m’empêcher de penser au dialogue entre Jésus et Pilate au cours de sa passion. Jésus qui dit à Pilate : « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit: Qu'est-ce que la vérité? » (Jn 18, 37-38). Je me suis alors demandé si le dialogue entre le Président Biya et le Pape sera centré sur la vérité, celle-là qui libérera Mr Biya et son peuple (Jn 8, 32) », écrit-il, regrettant que  l’Eglise soit prise, au nom de la diplomatie, « dans un système dont l’essence même est l’hypocrisie, ce jeu de masques et d’images qui fait ombrage à la vérité et se nourrit de vies humaines ».

 

La sortie du père Ludovic Lado sur le voyage de Paul Biya en Italie et au Vatican

 

DIPLOMATIE COMME HYPOCRISIE : LE SYSTEME BIYA A ROME ET AU VATICAN !

 Rédiger ce texte est pour moi un effort de carême, un acte de pénitence pour la cause de mon peuple. Au moment où j’écris ces lignes, je suis assis dans une chambre d’hôtel à Rome, répondant à l’invitation d’une université pour une activité scientifique, un colloque international. En marge de cette conférence, je me suis laissé distraire par une curieuse coïncidence, notamment la visite d’Etat du Président Paul Biya en Italie aux mêmes dates. On appelle cela diplomatie dans le langage technique.

J’apprends qu’au cours de cette visite, le président Biya a reçu la médaille d’or de la Conférence des Recteurs des Universités italiennes (CRUI) au cours d’une cérémonie arrosée d’un discours très élogieux sur ses « grandes réalisations » en faveur de la culture et de l’enseignement supérieur au Cameroun. Au fait quel est l’état de l’enseignement supérieur au Cameroun ? Pourquoi l’Italie est-elle devenue la première destination occidentale des étudiants camerounais ? Justement parce que nos universités ne se portent pas bien. Qu’honore-t-on au fait ? La médiocrité ou l’excellence ? En les entendant encenser les réalisations de mon Président (je distingue bien la personne de la fonction), je me suis alors demandé si les universitaires italiens parlaient vraiment du Cameroun ou lisaient un discours qu’on a écrit pour eux et pour la circonstance ? S’adressant aux investisseurs Italiens, on a entendu le président Biya blaguer, amusant au passage la galerie de ses auditeurs italiens, sur ses plus de trente ans de longévité au pouvoir, un peu comme si c’était un exploit. Oui, mieux vaut en rire pour ne pas pleurer ! N’oublions pas que le pouvoir politique est une question de vie ou de mort pour nos peuples. Mais au fond les intérêts économiques occidentaux se moquent de la démocratie et des droits de l’homme en Afrique. Tant pis pour ceux qui ne l’ont pas encore compris et continuent à compter sur les chancelleries occidentales pour les aider à trouver le chemin de la liberté.

Comment expliquer que c’est à un moment aussi trouble de l’histoire du Cameroun où le système Biya réprime honteusement la résistance anglophone à l’assimilation francophone, écrase toute forme de dissidence et piétine les libertés publiques que les gouvernants italiens, assoiffés d’investissements, ont choisi de faire du président Biya un héros de la culture et de l’enseignement supérieur? De qui se moque-t-on finalement ? Bien sûr de ces millions de pauvres Camerounais victimes au quotidien de l’économie politique de la violence qui alimente l’économie mondiale. Cette diplomatie de l’hypocrisie ponctuée de compromissions et de silences complices et coupables se nourrit du sang humain comme on peut le voir avec le génocide en cour dans l’est de la RDC où la dignité humaine est honteusement sacrifiée sur l’autel des intérêts économiques des multinationales et de quelques pays voisins. Cette diplomatie de l’hypocrisie fait de l’ordre politique et économique mondial une vraie structure de péché au sens où l’entend l’enseignement social de l’Eglise. Les gouvernants italiens ont-ils oublié le drame de Lampedusa ? Et s’ils ne l’ont pas oublié, ignorent-ils que ce sont des régimes médiocres comme ceux de Mr Biya qui poussent les jeunes à l’aventure migratoire à travers les déserts et les mers ? Dans ces circonstances, une diplomatie de complaisance est une diplomatie de complicité.

Toujours de ma chambre à Rome, quand j’apprends que le Président Biya sera reçu par le Pape François, le chef de l’Eglise catholique, je ne peux m’empêcher de penser au dialogue entre Jésus et Pilate au cours de sa passion. Jésus qui dit à Pilate : « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit: Qu'est-ce que la vérité? » (Jn 18, 37-38). Je me suis alors demandé si le dialogue entre le Président Biya et le Pape sera centré sur la vérité, celle-là qui libérera Mr Biya et son peuple (Jn 8, 32). Je me suis demandé si la diplomatie vaticane avec son réseau

de nonciatures est au service de cette vérité dont doit témoigner l’Eglise, corps du Christ, à temps et à contretemps. Que disent les nonces au Pape sur nos chefs d’Etat qui vont lui sourire au Vatican alors que dans leurs pays ils piétinent les droits de l’homme, les libertés publiques, et la dignité humaine ? Quand le Pape reçoit un chef d’Etat comme Mr Biya qui a 84 ans, est au pouvoir depuis près de 35 ans, garde le silence sur la fin de son règne, piétine les libertés publiques et démocratiques dans son pays, qu’est-ce qu’il lui dit ? Il dépend bien sûr en cela des nonces apostoliques, les ambassadeurs du Vatican dans nos pays. Malheureusement les nonces ont l’ingrat boulot de faire le maximum pour préserver les bonnes relations diplomatiques avec l’Etat, lesquelles seraient utiles pour la mission de l’Eglise ; paradoxalement, cela se fait parfois au prix de son rôle prophétique. On appelle aussi cela diplomatie et je me demande souvent ce que cela a à voir avec l’évangile, le service de la justice et de la vérité à temps et à contretemps. On me dira qu’il revient aux églises locales, et non au nonce qui est souvent un étranger, d’assumer ce rôle prophétique par rapport à l’insanité politique de nos pays qui coûte la vie à des milliers de personnes. Mais que d’évêques et de prêtres ont eux aussi peur des représailles de Ponce Pilate.

Voilà donc l’Eglise prise, au nom de la diplomatie, dans un système dont l’essence même est l’hypocrisie, ce jeu de masques et d’images qui fait ombrage à la vérité et se nourrit de vies humaines. Je rêve du jour où mon église se distanciera davantage de cette diplomatie de complaisance qui fait du mal aux pauvres. Qu’advienne ce temps où tout chef d’Etat qui va à la rencontre du Pape, d’un évêque ou d’un prêtre craigne d’entendre le message prophétique de Jean Baptiste sur les droits de l’homme : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère » disait Jean Baptiste à Hérode (Mt 14, 4). On sait que Jean Baptiste a fini en prison et ensuite a été décapité. L’église n’a pas le droit de taire la vérité par peur de la persécution.

Pour terminer, j’ose croire, mais sans me faire aucune illusion, qu’un lecteur bienveillant n’aura pas du mal à comprendre que la cible de ma dissidence n’est pas Mr Biya comme personne mais le système politique malsain qu’il représente et qui fait souffrir tant de mes compatriotes depuis des décennies. C’est ce système organiquement bien huilé que tout chrétien a le devoir de subvertir quitte à être livré par les grands prêtres et les scribes à Ponce-Pilate pour souffrir et mourir comme le Maître. Il vaut mieux mourir par amour pour la vérité et la justice que de paludisme? Je m’expose au déchainement de l’enfer mais je ne me fais aucun souci parce que Pâques est proche ! Ainsi peut commencer l’écriture de mon cahier d’un retour au village natal.

Ludovic Lado, Jésuite

Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez