Cameroun - Pêche: 110 000 tonnes de déficit annuel

Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jun-2017   117 1
Username:
Password:
Le Gars D'Emana   02017-06-20 00:19
#1
Quand je disais ici que la hausse du prix du poisson etait due a la peche illégale​ venant surtout des chinois qui raclent les fonds marins attrapant meme les bébés poissons, les farouches anti-biya m'ont insulte. Ce probleme touche tout le littoral Atlantique ! Les Sénégalais ont fini leurs poissons et vont plus bas ainsi que les autres gros mangeurs de poissons! Le seul moyen de lutter est une marine efficace avec des fregates qui arraisonnent les fauteurs et confisquent leurs bateaux.
      0
Pêche illégale aux larges du Cameroun Archives
Des études estiment la demande annuelle de poisson à près de 300 000 tonnes par an. Pourtant, selon le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), l’industrie de la pêche est une filière porteuse pour l’économie.

Au   Cameroun,   d'après la Food and Agriculture Organisation (FAO), l’industrie de la pêche a un potentiel énoreme, «malgré la relative faiblesse de productivité de ses eaux marines, due à l'étroitesse du plateau continental (...), le pays   possède   des   bassins   fluviaux (...) qui disposent d'importantes   potentialités   halieutiques».   Cependant,   cette   activité   souffre   d'une   exploitation abusive   des   ressources   opérée par   les   pêcheurs   étrangers   à l’instar       des       Ghanéens, Béninois, Maliens, Nigérians..., mais   aussi   de   la   pêche   illicite effectuée   par   des   Chinois   sur les eaux territoriales nationales.

Le bihebdomadaire Repères en kiosque ce 19 juin indique qu’à   «l’aide   de   leurs   bateaux   non conformes   à   la   pêche   conventionnelle,   ceux-ci   pratiquent l’activité de manière à capturer sans   distinction   d’espèces, toute la faune aquatique qu’ils trouvent sur leur passage. D’ailleurs   la   semaine   passée,   un   bateau   asiatique   a   été saisi à Douala avec une importante   quantité   de   produits   de pêche. Un énième coup de filet des   autorités   en   charge   du contrôle de la pratique conventionnelle   de   l’activité   au   pays».

Il y a un an,  rappelle le journal, le   ministère en charge de   la   Défense   a   fait   savoir qu’entre   2014   et   2016,   vingt-deux navires étrangers avaient été arraisonnés pour pêche illégale dans les eaux territoriales camerounaises. Un bateau chinois a par ailleurs, été condamné à payer une amende de 400 millions   de   FCFA. Les données officielles font état d’un déficit de production nationale estimé à environ 110 000   tonnes.   Ce   qui   représente un   gap   énorme   pour   la consommation   intérieure   de poissons, puisqu’à en croire la FAO, «le poisson constitue la plus importante   source   de   protéines animales   au   Cameroun.   Il   représente environ 44 % des protéines animales et 7,6 % des apports en protéines totales».

 

Auteur:
Géraldine IVAHA
 contact@cameroon-info.net
 @givahaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez