Cameroun - People: L'artiste Ténor traîné en "justice" par une promotrice culturelle pour 500 000 FCA à Kribi

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Dec-2017   5841
Tenor à Libreville Tenor
Elle l’accuse d’abus de confiance pour avoir pris de l’argent pour une prestation scénique qu’il n’a pas honoré.

De son vrai nom Thierry Mengomo, l’artiste Ténor semble être en situation inconfortable dans la ville de Kribi. Et pour cause, il est attendu à la brigade de gendarmerie de Massaka dans l’arrondissement de Kribi 1er, dans le cadre d’une affaire qui l’oppose à Angèle Bamba, une jeune promotrice culturelle. D’après le quotidien Le Messager du mercredi 13 décembre 2017, cette dernière l’accuse d’avoir abusé de sa confiance lors de l’organisation de la foire de Noel du 29 novembre au 3 décembre dernier au bord de la plage.

D’après ses dires, l’artiste Ténor lui a pris 500 000 FCFA pour une prestation scénique qu’il n’a pas honoré. « Ténor est arrivé dans la ville le soir de la veille de l’évènement c’est-à-dire mardi. Il devait dormir et prester le lendemain selon nos accords. Je lui ai remis 500 000 FCFA comme convenu et il est monté au podium pour annoncer sa prestation du lendemain. Plus tard, son manager est venu m’exiger de les loger dans des chambres de 25 000 FCFA chacun. Ils étaient quatre et ça ne faisait pas partie de notre contrat. J’ai refusé et ils sont rentrés cette même nuit », raconte la plaignante.

En service à l’agence Enéo de Kribi, Mme Ondoua, la mère de l’artiste Ténor donne une autre version des faits. A en croire son témoignage, le manager avait déjà reçu la moitié de l’argent et quand l’artiste est venu avec son équipe, il n'a pas pu prester à cause de l’organisatrice, peut-on lire dans le journal. « Quand il est arrivé dans la nuit, il a demandé à être logé pour la nuit. Elle a refusé en disant que ce n’était pas dans le contrat. Le manager s’est montré conciliant en acceptant que l’artiste et son équipe se lige à leurs propres frais., à condition qu’elle leur verse les 250 000 FCFA restants. Elle a promis que c’est après la prestation qu’elle devait lui verser le reste de l’argent. C’est elle qui doit de l’argent à mon fils et s’il n’a pas presté, c’est de sa faute ».

Le quotidien souligne par ailleurs que la version de Ténor et de son manager restent attendues.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez