Cameroun - People: Samuel Eto’o rêve de devenir un jour coach de l’Inter de Milan

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Sep-2017   8872
Samuel Eto'o Archives
George Gardi, conseiller du président du club turc d’Antalyaspor, formation au sein de laquelle évolue le buteur camerounais Samuel Eto’o, a livré des confidences du joueur de 36 ans, par ailleurs meilleur buteur de tous les temps d’Antalyaspor.

Dans un entretien accordé à Tuttomercatoweb, et relayé lundi par Goal.com George Gardi, affirme que Samuel Eto’o a l’ambition d’entrainer l’Inter Milan. «Samuel vient de jouer deux excellentes saisons en Turquie, et a marqué 40 buts. Par la suite son objectif est de terminer sa carrière aux États-Unis» affirme Gardi.

Comme ses collègues Didier Drogba et David Beckham avant lui, Samuel Eto’o envisagerait donc finir sa carrière au pays de l’oncle Sam. Plus surprenant, Gardi dévoile l’autre rêve d’Eto’o: entraîner. «Après sa retraite ? Il aimerait devenir entraîneur et rêve de devenir un jour coach de l’Inter».

Samuel Eto’o avait déjà fait part de ce vœu de devenir entraîneur à la fin de sa carrière dans une interview accordée en début d’année à Martin Camus Mimb et Laura Dave, deux journalistes camerounais. Il avait d’ailleurs déjà pu goûter aux délices de ce métier, en étant l’entraîneur intérimaire de son club en 2015, cumulativement à ses fonctions de capitaine.

Une ambition réitérée en mars dernier lors d’une visite au Bénin. «À la sortie des stades ce que j’aimerais faire c’est de reprendre mes études pour mieux gérer mes business demain, parallèlement passer mes diplômes d’entraineur parce que je pense que j’ai gagné beaucoup dans les stades et que mon devoir serait de transmettre toute cette expérience. J’ai essayé pendant quelques mois le rôle d’entraineur et je peux faire jouer une équipe», déclarait Samuel Eto’o aux journalistes de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

«Mon rêve serait d'être le premier entraîneur africain à entraîner une grande équipe européenne, tout simplement parce que nous avons pour habitude de prendre nos frères étrangers, mais nos frères étrangers ne nous prennent jamais pour diriger leurs équipes ou nations, donc c’est le rêve de petit garçon que j’ai et c’est ce que j’aimerais faire», avait-il ajouté.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez