Cameroun - Plan d’urgence humanitaire dans les régions anglophones: L’université de Douala collecte plus de 24 millions FCFA

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2018   3013
Don du plan d'urgence F. Nonos
C'était à l'issue de sa dernière phase de collecte le 26 juillet 2018. Les fonds sont destinés à l’assistance des sinistrés du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Après avoir mobilisé 14,3 millions FCFA (numéraires, chèques et promesses) à la première phase le 10 juillet dernier, l’université de Douala a cotisé 24,763 millions FCFA le 26 juillet 2018 au terme de la deuxième et dernière phase de la collecte des fonds relatifs au plan d’urgence humanitaire en zone anglophone. L’enveloppe, apprend-on, sera remise au gouverneur du Littoral dans les prochains jours.

Un pactole qui a bénéficié de l’apport de tous les responsables des différentes facultés et grandes écoles de l’institution, des étudiants mais aussi des anciens étudiants de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC). Pour le recteur de ladite université, le Pr François Xavier Etoa, c’est une satisfaction qui traduit l’élan de cœur de chaque maillon de l’université qui a librement exprimé sa solidarité en faveur des victimes internes et externes de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Décrété en juin dernier par le président de la République pour un montant de 13 milliards FCFA, le plan d’urgence humanitaire pour les victimes de la crise anglophone a déjà enregistré plus de 1,5 milliard FCFA de contributions des personnes dans 7 des dix régions du pays. En attendant la poursuite des contributions, la première phase de ce plan a été lancé le 13 juillet 2018 à Douala avec le début de la distribution des dons dudit plan.

Il s’agit notamment de l’aide alimentaire (sacs de riz, cartons d’huile, sucre, sardine), matériel de première nécessité (matelas et couvertures), kits hygiéniques (cartons de savon, sceaux, serviettes…), agriculture (houes, machettes, pèles, semences, engrais…) et aide à la reconstruction des habitats (tôles, sacs de ciment, lattes), destinés aux personnes déplacées dans la nature ou dans les familles d’accueil et aux refugiés des deux régions sinistrées du pays.  

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez