Cameroun: plus de 140 compagnies de transport interurbain menacées de fermeture

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2019   4574
L'Agence Nkongsamba Express a Douala F. Nonos
Le gouvernement, à travers le ministre des Transports, accorde aux opérateurs concernés un mois pour régulariser leur situation administrative.

En effet, rapporte Cameroon Tribune, suite à un audit sur la situation technique et administrative des compagnies de transport du pays, beaucoup de compagnie de transport interurbain risquent la fermeture. Elles exercent leur activité sans agrément valide, ce qui selon Jean Ernest Maséna Ngalle Bibehe, le ministre des Transports, équivaut au transport clandestin.

Dans un communiqué signé le 2 janvier dernier, ce dernier «accorde aux promoteurs des compagnies de transport interurbain un mois à compter de la date de signature dudit communiqué pour régulariser leur situation administrative». Faute de quoi, «il sera procédé au retrait de leur licences de transport et par conséquent, à la fermeture de leurs agences».

Le journal rapporte que dans la région du Sud-Ouest, Musango Express, Mondial Express, Diamond Travel Agency Ltd, Grand Jeannot et Garanti Express sont sur la liste loire. Dans l’Adamaoua, National voyages, Touristiques Express, Alliance voyage Plus, Alliance voyage, Avenir de la Kadey, Narral Voyages et Global Express sont visés.

A l’Est, National Voyages, Touristiques Express, Alliance Voyages Plus, Avenir de la Kadey, Continental Voyages, Narral Voyages, Melo Voyages, Super NArral, Abong-Mbang Express, Deo Gratias, Gic Haut Nyong Voyages et Alliances voyage ont été épinglés.

La région du Centre détient le gros lot. Plus de 40 agences sont dans le viseur du ministère des Transports. L’on y retrouve Fodem Voyages, Trésor Voyages, International Line Voyages, Marathon Voyages, Melo Voyages, Alliances Voyages, Oma, Express entre autres.

19 compagnies sont également appelées à régulariser leur situation dans la région du Littoral: Buca Voyages, Beko Voyages, Princesse Voyages, Touristiques classique, National Voyages, Butrans, Continental Voyages, Nkongsamba Express… Neuf sont concernés dans la région du Sud, huit au Nord-Ouest, cinq au Nord.

Dans l’ensemble des 10 régions du pays, plus de 140 agences sans agrément valide ont été identifiées. L’opération qui n’est pas la première du ministère des Transports vise non seulement à moderniser ce secteur d’activité, mais aussi à réduire le nombre de morts sur les différents axes routiers du Cameroun.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez