Cameroun - Politique: Le Cameroun a accordé un prêt de 30 milliards de FCFA au Tchad en 2016

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2017   10446 7
Username:
Password:
Furax   12017-01-10 15:52
#1
@Mlk_do
Quelques points relevés concernant l’Angola….
Frappé par l’effondrement des cours du pétrole, Luanda s’est résigné à demander l’aide du Fonds monétaire international (FMI).

– La vulnérabilité économique est très grande le budget est alimente à près de 80% par les revenus du secteur des mines et du pétrole.

– L’Angola possède un déficit en infrastructures sociales et économiques qui freine le développement social du pays. L’endettement est modéré tout en restant soutenable cependant il demeure quand même très important surtout qu’il est adossé sur la mise en gage de ressources futures avec des prêts chinois et brésiliens.

– 35% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté

Le pétrole de la Lybie lui a attiré plein de problèmes, je doute qu'il puisse se relever d'aussi tôt...

Le Etats du golfe sont des micros états avec à peine le million d'habitants, renseigne toi un peu sur la manière dont les Qatari traitent les minorités de leur pays (pas les étrangers).

L’Arabie Saoudite a des réserves de pétrole qui dépassent l’entendement, malgré tout ce pays est l’un des plus injuste au monde, avec notamment l’exploitation cruelle de la main d’œuvre étrangère….
      0
Mlk_do   22017-01-09 21:31
#2
Nya que naïf pour avaler une telle histoire. Pourquoi c est le FMI qui informe?

Africain2, furax: et que dites vous des pays du golfe, de la lybie, de... l Angola?
La malédiction de l or noir ne s abat que sur certains fainéants
      0
Furax   42017-01-09 10:41
#3
@Africain2 100%, la malédiction du pétrole se confirme...
      0
Furax   162017-01-09 10:39
#4
Vous n'allez par faire tout un savon sur une histoire 2 millions d'€...C'est à peine ce que nous coûte le conflit contre BH...

Si cette somme peut permettre à entretenir la paix social au Tchad c'est tant mieux, ça en fait moins de combattants BH...
      0
Africain2   142017-01-09 10:33
#5
enfin les choses reviennent à la normale(Tchad, Guinée Équatoriale),l 'euphorie pétrolier n'a duré que le temps d'un printemps.
      0
Nyambarindon   92017-01-09 10:06
#6
Le Cameroun qui prête 30 milliards cfa au Tchad?!

Ce pays qui sera allé susciter et entretenir des rebellions en RCA,sous les directives de son mentor,la France?!

Pourquoi et comment le Cameroun en arrive t-il a aller "prêter" 30 milliards au bras seculier de la sangsue hexagonale dans la sous région?!!!
A l'heure même ou on demande a nous autres au Cameroun de "serrer la ceinture",d'ou sortent ces 30 milliards a destination du Tchad?!
      0
Dibobe26    102017-01-09 08:09
#7
CIN: SVP allez au bout de vos infos, en fournissant quelques explications:
- comment un endetté (PPTE) peut accorder un prêt à un autre?
- Quelle est la forme du prêt? C'est du cash qui a directement permi de payer les fonctionnaires? C'est la tranformation d'une facture en prêt? (par exemple celle du pipeline)
- Ce qu'on nous dit JAMAIS (qu'on soit emprunteur ou prêteur): quelles sont les clauses du prêt: durée, interêt et SURTOUT on ne dit jamais quand et comment le prêt est remboursé
      0
Paul Biya et Idriss Deby Itno PRC
Cette quête d’aide visait à «payer les salaires» des agents de l’État tchadien, dont l’enveloppe mensuelle est passée de 2 milliards de FCFA en 2002 à environ 50 milliards de FCFA actuellement.

En récession, le Tchad a obtenu du Cameroun un prêt bilatéral de 30 milliards de FCFA en 2016, selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur la situation économique au Tchad.

D’après le magazine Investir au Cameroun qui relaie cette information, cette révélation du FMI confirme le propos du Chef de l’État tchadien, Idriss Déby, qui, en s’adressant à son Gouvernement et aux responsables de son parti dans un document sonore enregistré le 26 décembre dernier, confessait avoir «quémandé» des ressources financières auprès des différents «partenaires» de son pays.

Cette quête d’aide, précise le Président Déby dans le document susmentionné, visait à «payer les salaires» des agents de l’État, dont l’enveloppe mensuelle, a-t-il rappelé, est passée de 2 milliards de FCFA en 2002, à environ 50 milliards de FCFA de nos jours.

L’appui financier de l’État du Cameroun en faveur du Tchad est ainsi venu s’ajouter aux décisions prises par la banque centrale des pays de la CEMAC, l’année dernière, afin d’aider les pays de cet espace communautaire à réduire les déficits publics occasionnés par la baisse des recettes pétrolières, poursuit le journal.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez