Cameroun - Politique: Le réveil de l’opposition camerounaise à Paris

Par Francis BOZANGA | Correspondance
PARIS - 15-Nov-2016   48021 5
Username:
Password:
Nyambarindon   42016-11-16 09:06
#1
Hugh!
Y avait tellement de cameramen que finalement on n'a même pas pu voir de manifestants...
      0
Man Tara   52016-11-16 00:40
#2
"les lignes bougent de plus en plus et que cela augure très probablement d’une atmosphère de fin de règne."

Wow.
ca fait au moins 10 ans que je suis a travers CIN,
Cette fin de regne resurgit periodiquement.

Maintenant que les presidentielles sont a quelques mois, cette fin de regne va commencer chaque semaine

C'est donc une fin de regne qui n'en finit pas de commencer
      0
KOYE   222016-11-15 18:13
#3
Ah kà, venez planter des patates ou du maïs ici.
Proposez nous des choses concrètes. Le "Biya must go" ou autre slogan facile de ceux qui vivent hors du Cameroun soit dans le confort de leur salon, soit dans l'inconfort d'un studio payé à prix pour pouvoir aller bosser au Mc Do et vivre la vie du Rat Race, ça ne sert à rien au commun du camerounais...
Donc messieurs, c'est bien vos marches à 6.000 km là, mais ça ne faite pas manger les gens...
Bref, vive le Cameroun qui survivra à nous tous, qui que nous soyons...
      0
Misterno   162016-11-15 16:24
#4
"le réveil de l'opposition camerounaise à paris" : elle sommeillait avant ?
      0
Misterno23    62016-11-15 16:21
#5
le trocadero se trouve à mbouda ?
      0
Conseil des Camerounais de la Diaspora Conseil des Camerounais de la Diaspora
Sous la houlette du CONSEIL DES CAMEROUNAIS DE LA DIASPORA (CCD) , le COLLECTIF DES CAMEROUNAIS DE FRANCE a donné de la voie le week-end dernier à Paris.

Il était plusieurs centaines de Camerounais à répondre à l’appel du Collectif des partis politiques d’opposition et des associations de la société civile. On pouvait  les entendre tous scander :

ESEKA, LA JUSTICE !

BOLLORE ASSASSIN !

 PAUL BIYA DICTATEUR !

N’AYONS PLUS PEUR ! N’AYONS PLUS PEUR ! N’AYONS PLUS PEUR !

Preuve que les langues commencent à se délier, que les lignes bougent de plus en plus et que cela augure très probablement d’une atmosphère de fin de règne.

Lorsqu’on imagine qu’il n’y a pas longtemps encore, ils étaient  peu nombreux  à Paris et en Diaspora à braver la dictature camerounaise à travers meetings et opérations coup de poing, on ne peut que souhaiter le meilleur à ce réveil de l’opposition qui selon toute vraisemblance devrait pouvoir impacter sur la vie politique au Cameroun et ce faisant marquer le début d’un processus de changement du mode de gouvernance à travers le toilettage des institutions avant les prochaines élections  présidentielles de 2018.

Cependant on serait également tenté de se poser la question de savoir est-ce que le pouvoir de Yaoundé saurait lire et interpréter les signaux qui se dessinent ou alors s’obstinerait-il une fois de plus dans une voie sans issue ?

Laissons le soin à l’avenir de répondre à cette question…

Paris, le 15 novembre 2016
Francis BOZANGA

  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez