Cameroun - Pr Joseph Vincent Ntuda Ebodé, à propos de l’Ambazonie: «Lorsqu’on a coupé la tête, la queue peut bouger mais va bouger en désordre»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-Jan-2018   10030
Pr Joseph Vincent Ntuda Ebodé Archives
Pour le directeur du Centre de recherches d’études politiques et stratégiques (CREPS) de l'université de Yaoundé II-Soa, avec l’arrestation du président autoproclamé de l’Etat imaginaire de l’Ambazonie, Ayuk Tabe, le mouvement sécessionniste n’a plus de coordination réelle.

La crise anglophone a pris une nouvelle tournure cette semaine avec l’annonce de l’extradition des leaders sécessionnistes, dont le principal Ayuk Tabe. Par la voix de son porte-parole, le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, le Gouvernement a annoncé que ces derniers répondront de leurs actes devant la justice.

Le Pr Joseph Vincent Ntuda Ebodé, quant à lui, est formel sur l’avenir de ce mouvement sécessionniste: «avec l’arrestation de celui qui s’est autoproclamé président sans avoir été élu pour soumettre ses frères à une terreur inqualifiable et avec ceux qui se sont constitués comme les membres de son gouvernement, le mouvement n’a plus de coordination réelle», a-t-il fait savoir dans une interview accordée à Cameroon Tribune en kiosque ce mercredi 31 janvier 2018.

Mais, nuance le géostratège, «il reste des cellules dormantes, c’est-à-dire ceux qui étaient déjà pré-positionnés en tel ou en tel lieu et des fois qui avaient du matériel pour semer le désordre. Ceux-là, soit en fuyant ou pour montrer que quelque chose existe encore, peuvent toujours perpétrer des actes terroristes ici ou là, aujourd’hui ou demain. Mais, la coordination n’existant plus, les moyens majeurs ne peuvent donc plus suivre. Cela signifie qu’on peut s’attendre à vivre une situation d’accalmie. L’accalmie ne signifie pas qu’il n’y a plus de tempête. Elle signifie que toute tempête est maîtrisable».

Le Pr Joseph Vincent Ntuda Ebodé salut également la collaboration entrele Cameroun et le Nigéria dans le traitement de ce dossier: «La collaboration entre le Cameroun et le Nigeria envoie un message clair. Le Nigeria a été soutenu par le Cameroun pour son unité lors de la guerre du Biafra, le Cameroun sera aussi soutenu pour son unité dans la crise contre les sécessionnistes. Raison pour laquelle je voudrais dire que c’est une leçon qui va au-delà et qui envoie un message à tout Nigérian, à tout Camerounais, à tout Tchadien, à tout Gabonais, à tout Centrafricain, à tout Congolais et à tout Equatoguinéen, que ce n’est pas au Cameroun qu’ils viendront faire des bases arrières pour aller déstabiliser un autre pays».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez