Cameroun  - Présidentielle 2018: le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, a voté en France (Vidéo)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Oct-2018   9200
Vote de Marcel Niat Njifenji en France Capture d'écran
Après la folle rumeur sur son décès, le président du Sénat a fait une apparition publique ce dimanche à l’occasion du scrutin de la présidentielle 2018. Marcel Niat Njifenji a exercé son devoir civique à Paris.

Le 27 septembre dernier, une folle rumeur amplifiée par les réseaux sociaux l’annonçait mort. Une certaine opinion a même affirmé que le régime en place attendait le déroulement du scrutin présidentiel avant d’annoncer officiellement cette nouvelle par crainte d’un éventuelle trouble.

La télévision nationale était montée au créneau pour démentir cette rumeur. «La CRTV est en mesure de démentir solennellement ce soir formellement cette rumeur. Notre rédaction a pu joindre au téléphone Monsieur Niat Njifenji Marcel cette fin d’après-midi», indiquait alors Vincent de Paul Atangana, le rédacteur en chef de la chaîne publique.

La Radio d’État confirmait cependant que le président du Sénat était bel et bien en évacuation en France à la suite d’un malaise, confirmant ainsi une information donnée quelques jours plutôt par des médias privés. Il y suivrait des soins à la suite d’un malaise survenu le 15 septembre dernier après les obsèques officielles de l’industriel Joseph Kadji Defosso.

«Le président a eu un malaise qui l’a empêché de suivre la cérémonie jusqu’au bout. Il a fallu lui trouver un sédatif pour le remonter afin de le conduire d’urgence à Yaoundé», affirmait une source citée un journal de la place. La même source indiquait qu’une fois à sa résidence à Yaoundé, Marcel Niat Njifenji a décidé, après avoir informé et obtenu du Chef de l’Etat qui revenait de la Chine, une évacuation pour l’Europe.

Visiblement, le président du Sénat se porte bien. Malgré une démarche titubante comme l’on peut l’observer sur la vidéo ci-dessous, il a pu voter ce dimanche.

Marcel Niat Njifenji, âgé de 84 ans, est le premier président du Sénat au Cameroun. Il est ingénieur et fut directeur de société publique, ministre, député, maire, agriculteur et promoteur de festival. Deuxième personnalité de la République6, il dirigera le Cameroun en cas de vacance à la présidence, comme le prévoit la constitution.

Lors de sa nomination le 12 avril 2018 à la présidence du Sénat, pour sa deuxième mandature, le natif de Bangangté a indiqué qu’il fera tout pour que Paul Biya soit réélu à la présidence de la République. «Ce sera notre devoir absolu de faire en sorte qu’il soit réélu  haut la main», déclarait-il.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez