Cameroun - Présidentielle 2018/Examen des dossiers/Enow Abrams Egbe: «Nous avons tenu compte du contexte sociopolitique du pays»

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Aug-2018   2628
Enow Abrams Egbe W. Musa
D’après le président du conseil électoral d’ELECAM il y a eu deux principaux critères pour l’examen des dossiers des candidats à cette Présidentielle. Ces principaux critères ont porté sur les conditionnalités fondamentales et les conditionnalités accessoires.

Dans l’édition du 8 août 2018 du quotidien Le Jour Enow Abrams Egbe parle du déroulement du travail d’examen des dossiers de candidature pour le scrutin du 7 octobre 2018, qui ont été déposés à Elections cameroon (ELECAM). D’entrée de jeu le président du conseil électoral d’ELECAM rappelle qu’au départ il y a eu 28 dossiers. Cependant après le désistement d’Isaac Feuzeu, le conseil électoral a examiné 27 dossiers de candidature. D’après Enow Abrams Egbe le travail à ELECAM s’est fait de façon rigoureuse.

«Nous avons commencé l’examen des dossiers depuis le 20 juillet, dès la réception des documents à la direction générale des élections. Les membres du conseil électoral ont travaillé d’arrache-pied malgré leur âge. Il faut les féliciter pour ce travail abattu. Nous avons respecté le délai, le travail a été fait de main de maître avec beaucoup de professionnalisme et beaucoup de tact. Vous savez que le conseil est aussi un organe délibérateur. Nous avons tenu compte de plusieurs spécificités, mais beaucoup plus des critères objectifs, du contexte sociopolitique du pays de manière qu’il y ait beaucoup de transparence. Les membres ont pris tout leur temps pour examiner les propositions, nous avons fait un juste choix», déclare-t-il.

Pour ce qui est des critères qui ont guidé la sélection des neuf dossiers de candidature, le président du conseil électoral d’ELECAM déclare «il y avait deux critères principaux. Il y a des conditionnalités qu’on appelle conditionnalités fondamentaux et puis des conditionnalités accessoires. Par exemple la liste exhaustive, il y a d’abord être camerounais, il faut aussi payer sa caution. Il ne faut pas avoir des difficultés avec le fisc, il y a autant d’éléments, de justificatifs et de pièces à fournir. Mais vous savez que le conseil ne tient pas seulement compte de tous ces éléments, le conseil va au-delà de certaines considérations, nous avons donc voulu faire un travail méthodique et nous l’avons fait et nous avons tenu compte des candidats qui étaient aptes, intéressés et sérieux».

 

 

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez