Cameroun - Présidentielle du 07 octobre 2018 Intox: Peter Mafany Musonge candidat du RDPC en remplacement de Paul Biya ?

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jul-2018   12412
Peter Mafany Musongue Archives
De la pure intox selon certains responsables du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, parti politique au pouvoir.

Depuis ce mardi 10 juillet 2018 après midi, les réseaux sociaux sont inondés par des rumeurs relatives à la désignation de l’ancien premier ministre d’origine anglophone, Peter Mafany Musonge, comme candidat du RDPC, en remplacement de Paul Biya, Chef de l’Etat sortant et président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais.

Selon les auteurs de cette information non officielle, le président Paul Biya aurait décidé de ne pas être candidat à sa propre succession au profit de Peter Mafany Musonge qui sera adoubé lors d’un imminent Congres extraordinaire du RDPC.

Au regard des statistiques de partage de cette information sur les réseaux sociaux, l’on imagine aisément que beaucoup de camerounais accordent de la crédibilité à cette divulgation.

Si les statuts du RDPC font de Paul Biya, le candidat naturel de ce parti aux élections présidentielles, le silence de ce dernier au sujet de sa volonté de briquer ou non un quatrième mandat depuis le retour de la démocratie au Cameroun, amplifie les rumeurs sur son éventuel départ du pouvoir.

Au RDPC, la rumeur sur le choix de Peter Mafany Musonge pour succéder à Paul Biya, ne laisse aucun militant indifférent.  A la base comme au sommet du parti, l’on estime que c’est de la pure intox.  

« Si le Président actuel du RDPC ne se présente pas à l'élection Présidentielle, le parti sera disloqué ! Aucun consensus n'existe en l'état sur celui qui serait élu à la majorité absolue au Congres qui pourra être difficilement organisé en moins de 4 jours de dépôt de la candidature ! l'intox sur un nom d'un ex PM est peu crédible. Le Président Biya sera Candidat » a réagi Maitre Emmanuel Pensy, avocat au barreau du Cameroun et fervent militant du parti de la Flamme ardente.

De toutes les façons, au plus tard le jeudi19 juillet 2018, date butoir pour le dépôt des candidatures à ELECAM, l’on saura si Paul Biya va suivre ou non l’exemple de son opposant historique, Ni John Fru Ndi, le leader du SDF qui a décidé de se retirer de la course à la présidentielle au profit du jeune Joshua Osih.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez