Cameroun - Production de gaz naturel: L’usine flottante est arrivée à Kribi

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2017   2106
projet « Floating LNG » Archives
Le navire-usine a accosté depuis quelques jours non loin de la plateforme gazière et du centre de traitement de gaz onshore de Bipaga.

Depuis son arrivée, rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce jeudi 7 décembre 2017, de jour comme de nuit, on constate des va-et-vient des techniciens dans les différents compartiments du navire. Selon les spécialistes, c’est encore la phase d’installation.

Plus que quelques mois donc, et le Cameroun va vendre son gaz liquéfié à l’international. Ce sera à un volume de 1,2 million de tonnes par an. 30 mille tonnes de gaz domestique sont aussi destinées aux ménages camerounais et 1,8 million de barils de pétrole très léger, appelé condensat, sont pour la raffinerie.

Selon Cameroon Tribune, le Cameroun est le premier pays en Afrique à lancer ce projet baptisé « Floating LNG ». La liquéfaction de gaz naturel dans un navire est opérationnelle depuis 2006. Et d’après une source, partenaire de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), au niveau mondial, on ne compte pas encore 20 pays qui exploitent ce procédé.

Il faut également savoir que l’usine flottante est passée par une série de tests avant de prendre la direction du Cameroun. Pour son accueil, de nombreux travaux ont été entrepris. Le système d’ancrage sous-marin du navire pesant environ 950 tonnes est installé au large de Kribi depuis juillet 2007. Les travaux de forage des puits SSA-06, SSA-07, SSA-08, SSA-09 lancés le 12 février sur le champ Sanaga sud par l’opérateur Perenco pour la fourniture du gaz naturel au projet FLNG se sont également achevés en juillet.

Rappelons que la convention gazière signée entre la SNH, Perenco et le groupe Golar pour la mise en œuvre de ce projet couvre une période de dix ans, extensible sur accord des parties. Le projet « Floating LNG » viendra booster l’économie camerounaise. Parmi les principales retombées, il y a ce fonds de développement des capacités locales de 2,2 milliards de FCFA. «Une enveloppe qui permettra d’étendre le savoir-faire camerounais à de nouveaux domaines», apprend-on.

Ce projet est également une grosse opportunité d’affaires pour les entreprises camerounaises avec des travaux de plus de 75 milliards de FCFA à leur confier. On y parle aussi de l’emploi, notamment 1100 personnes à recruter.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez