Cameroun - Projet des ponts préfabriqués: 15 ponts métalliques déjà disponibles et prêts à être embarqués pour le Cameroun

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-May-2017   2856 8
Username:
Password:
Soko   02017-05-18 21:48
#1
Parfois je me demande pourquoi je me me fait tant de mal à les choses pareilles ? On prend nos ingénieurs pour les mettre en prison et aller s endetter pour des ciecles. On dirait que l africain ne réfléchis pas. En tout cas ces vieux qui nous prennent en otage. Mr. Djidam doit certainement pleurer dans sa cellule après lecture de cette article. Qui parlait de 5cimenteries? C est pas encore fini d autres arrivent encore. Mais est-ce que ça nous servira à quelque chose ? Ce pays est terrible.vivont seulement.
      0
Nzalang_Kmer   22017-05-18 00:12
#2
Mlk_do a écrit:
Nzalang: quelles anneries! Tu veux mettre du pétrole sur l incendie?
1. Est: 11 ponts
2. NW: 9 ponts
.
.
.
9. Nord: 2ponts
10. EN: 2
--------------

Il y a des gens bizarres ici. Incapables d'argumenter sans verser dans la provocation. Tu ne peux pas la fermer si tu n'as rien à dire?

1. Où dans cet article parle-t-on de la répartition des ponts par région et où parle-t-on du NW?

2. On nous parle de 15 ponts mais tu nous sors "Est: 11 ponts, NW: 9 ponts (l'article cite le NW? Dans ton imaginaire je suppose), Nord: 2ponts et EN: 2 ponts".
Ça fait 15 ponts? Ignorant et arrogant. Au lieu de donner ton point de vue puis passer ta route glissante, tu joues les malpolis.
      0
Muana Oli   42017-05-17 16:01
#3
Et on ajoute à la longue liste des prêts à rembourser...
      0
Nyambarindon   72017-05-17 12:37
#4
55 ponts entièrement importés des usa,a hauteur de 50 milliards cfa. Pour quelle pérennité?

Combien de ces ponts seront encore en place,au moment ou nos enfants seront en train de rembourser les prêts?!

Dans un contexte ou même mes pylônes d’électricité HT sont vandalisés,comment fera t-on pour s'assurer que ces ponts métalliques ne seront pas transformés en ferraille par les réseaux de ferrailleurs ouest africains,sur lesquels trônent indiens chinois?
      0
Haut Lieu   102017-05-17 11:45
#5
Importer les pont avec tant d'Ingénieurs de pont et chaussé formés à ydé au chômages.
      0
Furax   92017-05-17 11:25
#6
Il y'a matière à s'inquiéter si nous ne sommes pas en mesure de construire nos propres ponts. Le pays compte actuellement 5 cimenteries., à quelle moment elles pourront tourner à plein régime si nous ne sommes pas en mesure de bâtir nos infrastructures comme les ponts....Si nous nous contentons d'importer des ponts conçus et fabriqués par d'autres nous n'aurons jamais l'expertise dans ce domaine...

Le prix ne doit pas être le seul élément à considérer, il y va de notre développement...et de nos emplois. Comment expliquer qu'un pays qui compte autant de jeunes chômeurs, se prive d'une telle source d'emplois ?

Celui ou ceux qui ont signé ce type de service, ont pensé à leur commission mais pas à la chaîne d'emploi que ces infrastructures pouvaient créer sur place.

Les entreprises de travaux publics procurent des heures de travail à des milliers de personnes....Le fameux New Deal de Roosevelt reposait sur ce principe...

Quelle est la pérennité de ces ponts ? par ailleurs Une fois livrés qui s'occupera de leur entretien ?
      0
Mlk_do   12017-05-17 07:20
#7
Nzalang: quelles anneries! Tu veux mettre du pétrole sur l incendie?
1. Est: 11 ponts
2. NW: 9 ponts
.
.
.
9. Nord: 2ponts
10. EN: 2
      0
Nzalang_Kmer   152017-05-17 00:24
#8
(...) Notamment les Régions de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, du Littoral de l’Extrême-Nord et du Nord, pour ne citer que celles-là
-------------------------------

Monsieur Otric NGON,

Vous citez 6 régions sur 10 et terminez votre récit ou celui du ministre pas ... "pour ne citer que celles-là".
C'est si long de citer les autres régions bénéficiaires s'il y en a d'autres? Sinon pourquoi ne pas faire un point de citation tout simplement?

Le ministre Nganou Djoumessi a sélectionné les 3 régions du grand nord mais aucune région anglophone. Voila le genre d'erreurs qui frustrent. Soyons un peu sérieux.

Sinon il s'agit d'un ministre qui semble vouloir faire avancer les choses.
      0
Pont métallique préfabriqué Archives
Le programme de mise en œuvre de 55 ouvrages d’art en section préfabriquée modulaires en acier sur toute l’étendue du territoire va commencer pour un début avec l’implantation de 15 ponts métalliques.

C’est la substance de la concertation tenue hier par le ministre des Travaux publics (MINTP), Emmanuel Nganou Djoumessi, avec l’entreprise en charge de cet important chantier,  Ellipse SAS et l’Ambassadeur des États-Unis au Cameroun, Michael Stephan Hoza.

Lors de cette réunion de mise au point sur l’état d’avancement dudit projet, indique Cameroon Tribune en kiosque ce mardi, les échanges ont également porté sur les modalités de démarrage des travaux sur le terrain, l’examen des procédés de décaissement des ressources Eximbank-USA. Il a aussi été question de lever les contraintes liées aux études environnementales du projet.

Pour ce qui est des ouvrages, apprend-on, l’entreprise a indiqué que 15 ponts étaient déjà prêts et les tabliers seront embarqués dans une semaine des États-Unis vers le Cameroun. Les études se poursuivent pour valider 27 autres ouvrages.

Concernant les ressources financières, on apprend que les plus de 22 milliards de FCFA alloués à la réalisation des 55 ponts ne seront pas suffisants. Les études techniques ayant relevé un certain nombre d’indications à prendre en compte. Donc, on table pour le moment sur 42 ouvrages à réaliser.

Autre point important soulevé par l’entreprise, indique le journal, le renouvellement de la lettre de crédit. À ce sujet, le ministre a rassuré l’entreprise: «Ce n’est qu’un problème de procédure qui sera bientôt résolu».

Au sujet du certificat environnemental, la situation devrait également être régularisée d’ici peu. «Toutes ces contraintes seront levées afin que la construction des ponts ne soit pas bloquée», a indiqué Emmanuel Nganou Djoumessi.

S’agissant de la date de  démarrage des travaux, le MINTP a souhaité qu’ils commencent le plus tôt possible. À cela, l’entreprise répondra que si tous les documents sont disponibles d’ici là, le chantier pourra démarrer en début du mois de juillet.

Pour sa part, l’ambassadeur des États-Unis au Cameroun s’est dit satisfait de la réalisation de  cet important projet «qu’Eximbank des États-Unis et ses partenaires ont décidé d’appuyer financièrement. Nous sommes là pour accélérer le projet de construction», a-t-il conclu.

C’est le 30 janvier 2015 que le Cameroun, représenté par Emmanuel Nganou Djoumessi, alors ministre de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire (MINEPAT), signe avec les entreprises Accrow Corporation-USA et Ellipse Project, deux accords de prêt d’un montant de 49,5 milliards de FCFA, portant sur la construction en deux ans, de 55 ponts métalliques en sections préfabriquées modulaires sur toute l’étendue du territoire national.

Selon le contrat signé par le Cameroun, le projet avait pour but de désenclaver plusieurs bassins de production du pays. Notamment les Régions de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, du Littoral de l’Extrême-Nord et du Nord, pour ne citer que celles-là.

Les ponts devaient être réalisés en deux phases: Une première phase d’étude d’une durée de 6 mois, et une deuxième phase de travaux, d’une durée de 24 mois.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez