Cameroun: Qui était Thomas Hona l’ancien doyen des Préfets victime d’une mort subite ?

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2017   1912 0
Username:
Password:
Thomas Hona (2e a partir de la gauche) Archives
L’illustre disparu qui a commencé sa carrière professionnelle comme sous-préfet de Messamena dans la Région de l’Est à l’âge de 26 ans, a pris sa retraite au mois de juillet 2017 à l’âge de 59 ans alors qu’il était préfet du département du Moungo, dans la Région du Littoral.

Hona Thomas, administrateur civil principal hors hiérarchie n’est plus. Il a rendu l’âme hier lundi 11 septembre 2017 des suites de maladie à Yaoundé. « Il était avant sa mort subite, bien portant. Mais au début du weekend dernier, il s’est écroulé à son domicile contre toute attente. Il ne s’est plus relevé malgré l’intervention des médecins » raconte un proche de la famille Hona.

Ainsi se termine sur terre, la vie d’un homme qui a vu le jour il y a 59 ans à Ngambe, dans le département de la Sanaga-Maritime, Région du Littoral. L’illustre disparu a marqué de son empreinte l’histoire de l’administration préfectorale au Cameroun.

En plus de sa longue et riche carrière dans le commandement (33ans), Thomas Hona a été aussi très apprécié partout où il a commandé pour sa capacité de mobilisation, de rassemblement et d’apaisement.

Ci-dessous, un portrait de l’ancien Préfet du département du Moungo publié il y a 5 ans par la rédaction de la radio locale Nkongsamba FM

QUI EST THOMAS HONA ?

Fort de ses 28 ans (2012) de commandement sans discontinuer, le nouveau patron du département du Moungo est le doyen des préfets au Cameroun.


Voici bientôt 20 ans (2012) que Thomas Hona roule sa bosse comme préfet. Une longévité exceptionnelle, qui fait de cet administrateur civil principal de classe hors échelle, le recordman à ce poste au Cameroun. C’est que depuis que cet homme à la stature massive a été promu à cette prestigieuse fonction dans la préfectorale, il ne l’a plus jamais quitté. Durant 02 décennies, il va déposer ses valises dans plus de 08 départements du pays.


Un parcours atypique qui permettra à ce fils de Ngambe dans la Sanaga-Maritime d’emmagasiner une riche expérience du terrain. Fruit de l’union de François Babé et de Sara Ngo Hona, c’est en 1958 que Thomas Hona voit le jour à Douala. En 1965, ses parents l’inscrivent à l’école primaire protestante de la C.B.C. d’où il sortira en 1971 nanti du certificat d’études primaires et élémentaires. C’est alors que s’ouvrent pour lui les portes du lycée Joss de Douala qu’il fréquente assidument de la 6èmeen Terminale aux cotés d’illustres camarades de classes comme Jean Claude Mbwentchou, l’actuel ministre de l’Habitat et du Développement rural, ou encore Nyodock Perrial le directeur général de la société Tradex.


Après l’obtention de son baccalauréat A4 en 1978 il entre à l’université de Yaoundé, il en ressortira en 1982 avec une Licence en Droit. La même année il est reçu au concours d’entrée à l’école nationale supérieure et de magistrature (Enam). Un an seulement après sa sortie de cette institution, il est nommé sous-préfet à Messamena. Il y séjournera 06 ans jusqu’en 1991. De cette période, il en garde un souvenir plutôt triste. « Ma femme qui travaillait à l’époque à l’ONCPB à Yaoundé a dû se résoudre à perdre son emploi pour me suivre à Messamena. Mais c’est surtout la disparation de mon garçon, mon homonyme à mon premier poste à Messamena qui m’a le plus marqué et affecté » se souvient-il encore meurtrit.


De 1991 à 1993, après des passages éclairs à la tête des sous préfectures de Kousseri et de Sangmelima, il est promu préfet du Mayo-Kani poste qu’il occupe jusqu’en 1998 jusqu’à sa mutation comme préfet de la Mvila. « Quand j’ai été nommé préfet dans le Mayo-Kani à Kaélé, j’ai été marqué par la mobilisation exceptionnelle des élites de Messamena qui ont organisé 02 réceptions en mon honneur dont l’une à l’hôtel Hilton de Yaoundé. Et à mon départ, ils m’ont accompagné jusqu’à Kaélé » raconte t-il nostalgique.


Chevalier de l’ordre national de la valeur, Thomas Hona qui posera très prochainement ses valises de pèlerin dans le Moungo, dispose à son actif de nombreux faits d’armes dans sa longue carrière. Outre le suivi de grands projets routiers notamment le bitumage de l’axe Meiganga-Ngaoundéré alors qu’il était préfet du Mbéré (2008/2010), il a également conduit de bout en bout en sa qualité de préfet de la Mvila par ailleurs président de la commission d’organisation au niveau local, des obsèques de l’ex-Premier ministre Charles Assalé, les opérations de préparation de cet évènement.


Marié et père de plusieurs enfants, Thomas Hona ambitionne dans une autre vie, de se reconvertir dans l’élevage et l’agriculture non sans consacrer du temps à la rédaction d’un ouvrage autobiographique sous forme d’essai dans lequel il veut conter quelques anecdotes du terrain et livrer quelques astuces pour gérer certaines situations ».

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez