Cameroun - Religion: Un prêtre suspendu de ses fonctions pour avoir contracté un mariage civil et avoir eu des enfants

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Aug-2017   5777 5
Username:
Password:
JIBOFAT   92017-08-12 18:03
#1
Mieux valait d'abord renoncer à votre ordination. On ne foule pas au pied les actes de DIEU.
Cet ÊTRE SUPRÊME a un crayon sans gomme.
Ceux qui ont crucifié JÉSUS n'ont jamais trouvé de paix jusqu'au jour d'aujourd'hui.
Un prêtre adorait le pistache de ma cousine. Une maladie inconnue a précipité leur départ chez Lucifer.
D'après les confidences reçues de ces lieux, ils veulent continuer à piner. Mais c'est au moment de l'extase
que les autres démons cornus viennent allumer un feu dans leur gîte.

La Sainte Vierge Apparaît de manière régulière dans un village en Bosnie 'MEDJUGORJE). Elle nous demande de respecter ce qui est fait de Dieu.

Si les tueurs de prêtres du CAMEROUN pouvaient venir voir le traitement que le père FOCH a infligé à Oyono, le Vieux Nègre qui voulait présenter sa Médaille à Lucifer, Beling'Ebourou et le petit Bassa'a de ntamack allaient avoir un avant-gout de leur sort.
      0
Toby   62017-08-12 17:53
#2
Why suspend a priest who is legally married and do everything in your power ( which may include bribe and murder) to defend priests accused of child molestation. Priests are humans and the only way to minimise molestations by priests is to let them get married. Most of them have illegitimate children but the church gives blind eyes to such but punishes the one with legitimate children. Irony!!
      0
District_attorney   22017-08-12 15:24
#3
cette suspension latae sentensiae deviendra suspension ad divinis c est a dire definitive car il n y a possibilité de marche arriere....le pretre ne pourra plus

1. ni celebrer la messe
2, ni administrer les sacrements

mais il reste pretre; à mon sens il aurai falu le " reduire a l'etat laic" ce type de sentence est plus parlante
car le sanctionné demeure prêtre mais sans attributions ( il n en aura plus jamais) ni occupations ( il n en aura plus jamais) c est comme les evêques rebelles qui sont affectés dans des dioceses inexistants

Ad partenia in partibus : l exemple le plus frappant etant celui Mgr Gaillot. En fait l evêque devient un religieux errant l errance devenant la sentence, en fait par errance comprendre DESERT, on t envoit au desert mediter le reste de ta vie
      0
Nyambarindon   152017-08-12 13:31
#4
Un prêtre légitimement marié,et père de plusieurs enfants.Et ce depuis des années.
Tout le monde le savait.(Normal,quand on passe devant le maire..)

Seul le clergé feignait de l'ignorer,et ce des années durant!

Trop d'hypocrisies et de mensonges dans le clergé.
      0
Mlk_do   22017-08-12 13:09
#5
Hmmm!! Dame Ngono doit avoir un pistache spécial hein!!!

Comme d hab CIN nous pond un article incomplet nous forçant à spéculer, 2 alternatives
1) foe et ngono écrasent "en catimini" depuis des années. Des enfants en sont le fruit. Voulant officialiser cette union, ils sont passés chez le maire et voulait "paxer" ce mariage devant les greffes (!?!?!). Le juge refuse cette union et confie la charges des bambins à Foe....
2) Ils sont mariés depuis from. Voulant aujourd'hui divorcer, ils passent devant le juge qui prononce le divorce et confie...
      0
Eveques a Yaounde Archives
L'Evèque du Diocèse d'Obala a suspendu de sa mission sacerdotale l'Abbé Léon Magloire Foé, alors que ce dernier revendiquait son statut d'époux légitime de Dame Ngono Alice Solange.

L’évêque du Diocèse, Mgr Sosthène Léopold Bayémi, a signé le 8 août dernier un décret portant suspension de l’Abbé Léon Magloire Foé après le scandale causé par son mariage auprès des fidèles de l’Archidiocèse d’Obala. Une action jugée contradictoire avec l'engagement solennel pris lors de son ordination.

Ce scandale, selon la note de l'Évêque, a pris de l'ampleur avec les prises de position du concerné, qui a tenu à assumer son statut en introduisant une requête en justice pour «revendiquer son statut d'époux légitime de Dame Ngono Alice Solange» avec qui il aurait plusieurs enfants.

Ci-dessous le décret de Mgr Sosthène Léopold Bayémi: 


(c) Diocèse d'Obala
Suspension de l'Abbé Léon Magloire Foé (c) Diocèse d'Obala
Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez