Cameroun - Remboursement de la dette: Jean Pierre Amougou, le PDG du groupe l’Anecdote verse 120 millions FCFA à la CAMPOST

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2017   3911
Jean-Pierre Amougou Belinga, PDG du Groupe Anecdote Archives
Sur un montant total de 512 millions FCFA que lui réclame la Campost depuis 2006, le patron de Vision4 Télé a déjà remboursé 320 millions FCFA.

A en croire le quotidien Infomatin du mardi 5 décembre 2017, Jean Pierre Amougou Belinga, PDG du Groupe L’Anecdote, éditeur du bihebdomadaire éponyme et propriétaire de Vision 4 télé, vient de verser à la Cameroon Postal Services (CAMPOST), la somme de 120 millions FCFA. A la base Redevable d’une somme de 350 millions FCFA à cette entreprise publique, mais amenée à 512 millions FCFA à cause des agios, le PDG de Vision4 aurait donc déjà remboursé 320 millions FCFA de la dette due. Un calcul rapide renseigne que désormais, le PDG du Groupe L’Anecdote, n’aura plus qu’à verser 192 millions FCFA pour régler définitivement sa dette auprès de la Campost.

A l’origine de cette affaire, Jean pierre Amougou Belinga faisait des emprunts au défunt Centre de chèques postaux, qui lui prêtait de l’argent pour financer ses affaires, lui étant à la tête d’une vingtaine d’entreprises à l’époque. Une fois que l’Etat avait décidé de fermer ce centre, les compétences ont été transférées à la CAMPOST, née en avril 2004 qui se charge désormais de recouvrer les dettes auprès des clients dudit centre, dont le PDG du Groupe l’Anecdote.

Jean Pierre Amougou Belinga qui pour certains, fait pourtant honneur au Cameroun de par sa victorieuse projection médiatique dans la sous-région, n’a cependant pas que des fans. L’homme est en effet victime de « mauvaises langues » qui affirment que cette dette relève du détournement de deniers publics. Mais ignorent sans doute que les affaires entre un client et une banque, ne sont pas qualifiées de détournement de deniers publics, mais relèvent plutôt du civil, rappelle le journal.

Et pourtant, à en croire certaines sources, l’affaire CAMPOST - Amougou Belinga , vieille de presque 12 ans, remonte au règne d’Amadou Ali comme vice-Premier ministre, ministre d’Etat de la Justice. Et ce dénouement plutôt est le fruit d’une entente entre les deux parties qui ont ainsi décidé de régler enfin ce litige.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez