Cameroun: Retour à Yaoundé de Peter Henry Barlerin, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jun-2018   19467
Peter Henry Barlerin Archives
Après ses déclarations désapprouvées par les partisans du régime trentenaire de Paul Biya, la sécurité de l’Ambassadeur américain est-elle menacée à Yaoundé ?

Tout semble avoir fonctionné comme prévu : Parti du Cameroun le 23 mai 2018 pour ses congés, Peter Henry Barlerin, Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun est retourné dans la capitale politique camerounaise cette fin de semaine.

En effet, selon une source installée au Hilton hôtel de Yaoundé, le diplomate américain était présent hier samedi 09 juin 2018 dans les locaux de l’hôtel Hilton. Déjà impressionnant pas sa taille et sa chevelure sel poivre, Peter Henry Barlebin a attiré l’attention du public sur lui par le nombre d’hommes chargés de sa sécurité. Ils étaient plus nombreux que d’habitude selon notre source

« Il est arrivé au Hilton sous très forte escorte. Il est resté dans le hall, il a salué quelques compatriotes puis à causer avec le directeur de l’hôtel.  Je suis monté dans ma chambre et quand je suis redescendu 20mn plus tard, il n’était plus la» explique notre source.

Pourquoi les Américains ont pris la décision de renforcer la sécurité de Peter Henry Barlerin ? Après ses déclarations désapprouvées par les partisans du régime trentenaire de Paul Biya, la vie de l’Ambassadeur américain est-elle en danger au pays de Ni John Fru Ndi?

Les relations entre le Cameroun et les Etats-Unis sans nuages jusqu’à une période récente, ne sont plus au beau fixe avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Les récents propos controversés de Peter Henry Barlirin sur la longévité au pouvoir du président camerounais et sur l’armée camerounaise engagée dans une guerre qui dure depuis près de deux ans contre les séparatistes dans les Régions anglophones sont venus envenimer la situation.

En rappel l’Ambassadeur américain avait fait une communication le vendredi 18 mai 2018 dans laquelle il a d’une part accusé l’armée camerounaise d’assassinats ciblés pendant la guerre contre les terroristes sécessionnistes des Régions anglophones du Sud-Ouest et Nord-Ouest. D’autre part, l’Ambassadeur du pays le plus puissant du monde, reçu en audience le jeudi 17 mai 2018 par le président camerounais, a suggéré à Paul Biya qui a déjà passé 36 ans au pouvoir, de ne plus être candidat à sa propre succession lors de la prochaine élection présidentielle.

Une déclaration qui lui vaut d’être la cible des critiques acerbes de la part des partisans du régime Biya.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez