Cameroun - Riposte - Cavaye Yeguié répond à l’ambassadeur américain: «laissez les Camerounais décider de leur destin»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jul-2018   3267
Cavaye Y. Djibril, President de l'Assemblee Nationale Archives
Le président de l’Assemblée nationale a profité de la clôture de la session parlementaire de juin 2018 pour condamner ce qu’il considère comme une tentative d’ingérence.

Dans les deux chambres du Parlement, la session parlementaire de juin 2018 s’est achevée le 6 juillet. Dans leurs discours respectifs de clôture, les présidents des deux chambres ont noté pour le déplorer le bilan lourd de l’escalade meurtrière dans les régions anglophones. Mais pas seulement.

Les deux parlementaires sont aussi revenus de manière subtile sur la dernière sortie de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun. Suite à une audience avec Paul Biya, Peter Henry Barlerin avait publié un communiqué dans lequel le diplomate américain disait avoir suggéré au chef de l’Etat  de « réfléchir » à son héritage et à comment il souhaite qu’on se souvienne de lui dans les livres d’histoire.

A l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer cette démarche. « Après plus de 70 ans de parlementarisme et presque 60 ans d’indépendance, le Cameroun, me semble-t-il, n’a plus besoin d’un quelconque tutorat pour conduire ses affaires. Nous disons oui à des relations de coopération saines et mutuellement bénéfiques. Mais nous réfutons toute tentative de manipulation de l’opinion. La maturité du peuple camerounais est avérée », a dit le PAN avant d’ajouter « laissez les Camerounaises et les Camerounais décider de leur destin. Toute interférence ne peut-être que manipulation et volonté de déstabilisation ».

Même son de cloche chez Marcel Niat Njifenji au Sénat. La sortie de l’ambassadeur américain avait déjà suscité la colère du gouvernement camerounais. Dans un communiqué publié au lendemain de cette sortie, le ministre des Relations Extérieures avait exprimé sa « vive désapprobation ». Lejeune Mbella Mbella avait déclaré que  cette sortie «viole toutes les règles diplomatiques en la matière ainsi que les règles de civilité et de droit ».

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez