Cameroun - Samuel Eto’o, à propos des prochaines élections à la CAF: «Tenter autre chose n’est pas une mauvaise idée…»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Mar-2017   51842 19
Username:
Password:
TBA   22017-03-10 16:52
#1
Carlitos toi aussi... sois patient est-ce qu'il manque souvent l'occase?
      0
Michel Mezo'o14    22017-03-10 16:20
#2
Mais ns politisons tout ds ce pays? SEF est il un hoe politique et puis il n'a fait que donner sn avis sur un cas de figure qu'il maîtrise biennnn pffffff!!!!!!
      0
Carlitos   62017-03-10 14:42
#3
Je suis entré pour chercher la réaction de Adama... je suis surpris de ne pas la trouver!
      0
Ossas Nanga   262017-03-10 13:03
#4
Biya est là depuis plus longtemps qu'Hayatou à la CAF, je crois bien.
      0
Ossas Nanga   202017-03-10 13:02
#5
El Partouzo,

les élections à la CAF sont organisées d'une façon que personne ne va venir dire que le vote des électeurs n'a pas été respecté. Les textes de la CAF ne limitent pas le nombre de mandats. En prenant ces deux points en compte, tu as la possibilité de devenir président de la CAF, toi-même, si tu sais faire de la politique. Ta façon de parler montre que tu commences à t'intéresser à ça. Continue, on verra jusqu'où tu pourras avoir du poids dans l'organisation du foot africain dans les années qui viennent.

Au Cameroun, il y a le vieux que tu supportes. Biya Paul. L'organisation des élections qui font qu'il est président n'arrange pas tout le monde. Quand les gens votent, ils ont toujours l'impression que l'affaire là est gagnée par des moyens bizarres. Biya est là depuis pus longtemps qu'Hayatou à la CAF, je crois bien.

El Partouzo, tu dis alors quoi concernant cette affaire du Kmer?
      0
Nyambarindon   202017-03-10 11:21
#6
«À chaque fois que le Cameroun n’est pas perturbé par des problèmes internes, il a des résultats.»(dixit Etoo )

De 2009 à 2014,les LIC étaient effectivement minés par des problèmes internes.

Une fois le «problème interne» qui créait des perturbation tous azimuts extirpé de l'équipe,les résultats sont effectivement revenus...
      0
Tombouctou13    82017-03-10 08:49
#7
"Samuel Eto’o,,, fais savoir qu’il souhaite finir sa carrière au Real Majorque (Espagne), là où tout a vraiment commencé pour lui en Europe".
La fin, c'est pour quand? A 36 ans, il n'en parle pas! Il est beaucoup plus aisé pour lui de parler de la fin de carrière des autres. Et certains qualifient cela de sagesse?
      0
Garoua   182017-03-10 08:31
#8
Si Eto'o a la conviction que le changement à la tête d'une institution est nécessaire pour l'améliorer ... pourquoi ne dit-il pas la même chose pour le Cameroun ?
      0
Chikungunya-boy    272017-03-10 06:31
#9
Étant donné que la déclaration de SEF donne à établir un parallèle avec la longévité de Biya au 237, il faut quand même dire que ISSA a proportionnellement fait pour la CAF beaucoup, mais alors beaucoup mieux que Biya pour le 237. C'est clair , net et limpide

Mais bon on sait que SEF se sent très proche de BIYA ("je suis le 2e 237ais le plus insulté après notre père le président Paul Biya") donc "l'oubli" de cette nécessité de fraîcheur à la tête de son pays natal n'est pas une surprise
      0
Goodman   322017-03-10 06:27
#10
D accord avec Eto'o.Le doyen a pris ce doit africain qui était vraiment inconnu pour le propulser au devant de la scène mondiale , aujourd'hui après la Coupe du monde et l Euro la CAN est la plus suivie à travers le monde . Hayatou à fait honneur à l Afrique et en particulier au Cameroun lors du dernier scandale qui emporté tous les dirigeants de la FIFA, dès le début cette affaire tout le monde le voyait en tête des premiers corrompus et malgré les calomnies son intégrité morale et son travail l ont porté à la tête du gouvernement de transition. C est une fierté de ce pays pourri par le vol. Il peut aller se reposer chez lui à Garoua
      0
Sergydukamer   332017-03-10 06:22
#11
Très clairvoyant.

On ne peut mieux dire.

Chapeau SEF

Issa AYATOU a fait son temps, il doit partir.

Cela est valable pour tous les gérants de la chose publique que se soit en Afrique où ailleurs.
      0
Rounka20    282017-03-10 05:45
#12
Grand frere Samuel

Tu te serais rendu beaucoup plus credible , si disais la meme chose du vieux sénile national qui depuis plus de 30 ans a enferme les camerounais dans un carcan ; il a cause beaucoup plus de préjudice aux camerounais ; EST CE DU 2 POIDS 2 MESURES???
      0
Kongo Libong   382017-03-10 01:46
#13
Ce serait meme mieux s'il suggerait que Mpo Mbia doit se retirer...pour le memes raisons!
      0
Mbalmayo23    362017-03-10 01:31
#14
Pour les mêmes raisons, je demande à Eto'o de prendre sa retraite. Ça s'appelle, tirer sur son frère pendant la guerre...
      0
Chesuh9818    172017-03-10 00:53
#15
Tentez une autre forme de l'etat n'est pas une mauvaise idee..
      0
Memeworks   582017-03-09 23:28
#16
One wonders why what is good for the goose is not good for the gander. See? By Mr. Eto'o's logic, one can write:

«Biya a beaucoup fait pour le Cameroon. Et je pense qu’il songe à sa propre succession, pour pérenniser le bon travail qu’il a abattu. En plus, aucune institution ne résiste aux lois des cycles et du changement. J’espère juste que ces changements pourront aider le pays à évoluer, car c’est le plus important. Le développement du pays a permis d’améliorer les infrastructures, et c’est important. Mais les principaux bénéficiaires de ces changements doivent être les jeunes, surtout ceux qui sont au pays», explique Samuel Eto’o.

«Le Cameroun est à un certain niveau de revenus financiers. Notre pays est respecté, au sein de l'UA par exemple. Mais il faudrait apporter plus de fraîcheur pour ouvrir d’autres horizons. Sans nier ce qui a été fait. Ces changements pourraient prolonger et améliorer ce qui a été accompli. Regardez la CI: l’arrivée de Ouattara à la présidence a reboosté l’innovation, sans faire tanguer l’institution. Tenter autre chose à la tête du pays n’est donc pas une mauvaise idée…»
      0
Atangal32    132017-03-09 23:01
#17
Paroles sages d'un homme qui a muri, mais qui risquent de ne pas plaire aux talibans pro-Hayatou, ce dictateur qui a fait de la CAF sa chose, son héritage.
      0
Nzalang_Kmer10    252017-03-09 21:25
#18
Eto'o grand 9. Toi aussi mon frère... ta bouche là vraiment...

Toute vérité n'est pas bonne à dire. Papa ISSA le prince de Foulbéré à Garoua ne va pas aimer.
Il te fera fouetter par ses doungourou mince :D
      0
Dibobe223    252017-03-09 20:59
#19
10/10
Merde!! Quelle maturité!! Même pour parler de Issa, il le fait avec tact.
Super Sammy! Ca se voit que tu prends de l'âge!
      0
Samuel Eto'o Archives
Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le goléador camerounais explique qu’il faudrait apporter plus de fraîcheur à la tête de la CAF pour ouvrir d’autres horizons au football africain.

Samuel Eto’o est pour le changement à la tête de la Confédération africaine de Football. Il l’a fait savoir dans une interview accordée au magazine Jeune Afrique et publié sur son site ce jeudi. Alors que son compatriote Issa Hayatou est en lice pour un 8e mandat à la tête de l’institution, l’ex-capitaine des Lions indomptables pense qu’il est temps pour l’institution de changer de gouvernance.

«Issa Hayatou a beaucoup fait pour le football africain. Et je pense qu’il songe à sa propre succession, pour pérenniser le bon travail qu’il a abattu. En plus, aucune institution ne résiste aux lois des cycles et du changement. J’espère juste que ces changements pourront aider le football africain à évoluer, car c’est le plus important. Le développement de la CAN a permis d’améliorer les infrastructures, et c’est important. Mais les principaux bénéficiaires de ces changements doivent être les joueurs, surtout ceux évoluant en Afrique», explique Samuel Eto’o.

«La CAF est à un certain niveau de revenus financiers. Elle est respectée, au sein de la FIFA par exemple. Mais il faudrait apporter plus de fraîcheur pour ouvrir d’autres horizons. Sans nier ce qui a été fait. Ces changements pourraient prolonger et améliorer ce qui a été accompli. Regardez la FIFA: l’arrivée de Gianni Infantino à la présidence a reboosté l’innovation, sans faire tanguer l’institution. Tenter autre chose à la tête de la CAF n’est donc pas une mauvaise idée…», poursuit-il.

L’occasion a aussi été donnée à Eto’o de s’exprimer officiellement pour la première fois sur le récent sacre du Cameroun à la CAN 2017, alors que celui-ci n’était qu’un outsider.

«À chaque fois que le Cameroun n’est pas perturbé par des problèmes internes, il a des résultats. On ne s’attendait pas forcément à un tel parcours, de la part d’une équipe rajeunie, avec des joueurs qui allaient disputer leur première phase finale de CAN. Il y avait des défections, le sélectionneur (Hugo Broos) avait fait des choix forts, et cela a finalement marché. En tant que Camerounais, j’ai ressenti une joie immense lors de la finale à Libreville face à l’Égypte (2-1) à laquelle j’ai assisté. Et j’étais également très fier que Fabrice Ondoa et Christian Bassogog, qui ont été formés à Fundesport, l’académie que j’ai créée, aient participé à cette très belle aventure», indique Eto’o.

Samuel Eto’o qui félicite Nicolas Nkoulou et Aboubakar Vincent pour leur professionnalisme lors de cette compétition fais savoir qu’il souhaite finir sa carrière au Real Majorque (Espagne), là où tout a vraiment commencé pour lui en Europe.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez