Cameroun - Société: 36 élèves du lycée technique de Djamboutou-Garoua en transe après le décès d'une de leurs camarades

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Nov-2016   7270 3
Username:
Password:
African Freedom   02016-11-16 19:51
#1
Il doit probablement s'agir d'un choc émotionnel,notamment un stress immense consécutif à l'annonce du décès soudain de leur camarade. De plus, le stress est fâcheusement communicatif. Les adultes ont déjà beaucoup de mal à le gérer, que dire alors des adolescents? De plus étant au Cameroun,ne minorons pas les effets pervers de la superstition.
      0
FIFION RIBANA   12016-11-16 11:27
#2
De un, quel est le rapport entre la transe des élèves et le décès de l'un des élèves
De deux, je vois sur la photo des élèves "garçons" pourtant l'article nous renseigne que les élèves en transe sont tous des "filles"

(°o°)
      0
Labiche   12016-11-16 05:50
#3
Le lycée technique de Djamboutou-Garoua a connu une ambiance particulière le 9 novembre dernier. En effet, 36 élèves, tous des filles, sont tombés en transe suite à l’annonce du subit décès d’une de leurs camarades. Les forces de l’ordre saisies entre-temps par le Sous-préfet de l’Arrondissement de Garoua, Saïdouna Ali, et arrivées aussitôt sur les lieux, ont conduit ces élèves dans les centres hospitaliers.


Le lycée technique de Djamboutou-Garoua a connu une ambiance particulière le 9 novembre dernier. En effet, 36 élèves, toutes des filles, sont tombées en transe suite à l’annonce du subit décès d’une de leurs camarades. Les forces de l’ordre saisies entre-temps par le Sous-préfet de l’Arrondissement de Garoua, Saïdouna Ali, et arrivées aussitôt sur les lieux, ont conduit ces élèves dans les centres hospitaliers.
      0
Des élèves du lycée technique de Djamboutou-Garoua hospitalisés Cameroon Tribune
Selon le surveillant général de l’établissement, Serge Ntang, le phénomène est consécutif à l’annonce du décès, survenu cette matinée-là, d’une élève de première année, filière Industrie de l’habillement.

Le lycée technique de Djamboutou-Garoua a connu une ambiance particulière le 9 novembre dernier. En effet, 36 élèves, tous des filles, sont tombés en transe suite à l’annonce du subit décès d’une de leurs camarades. Les forces de l’ordre saisies entre-temps par le Sous-préfet de l’Arrondissement de Garoua, Saïdouna Ali, et arrivées aussitôt sur les lieux, ont conduit ces élèves dans les centres hospitaliers.

Admises dans des salles d’hospitalisation, le personnel médical s’est activé à les soulager, a-t-on appris. Selon des sources, le vendredi 4 novembre dernier en effet, l’élève décédé dont il est question, au sortir de la pratique du sport, se tordait de douleur, se plaignant d’avoir mal au niveau du cœur.

Face à cette résurgence du phénomène des transes, des parents recommandent aux autorités compétentes d’aller plus en profondeur dans l’examen et le diagnostic de ce phénomène.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez