Cameroun - Société: Où est passé le Plan triennal «Spécial Jeunes» annoncé par le Chef de l’État ?

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2017   2014 3
Username:
Password:
Rosy   42017-01-09 10:47
#1
MAN TARA, Stephano les agents du CENER disent que ce n'est pas de la faute du Consul de Suisse au Cameroun, mais de ses créations. Elles ne suivent les TRÈS HAUTES INSTRUCTIONS qu'il leur donné. Elles iront toutes à Kondengui et le Seigneur Pô MBIYA va en créer d'autres et tout ira mieux. Soyez patients, comme vous l'êtes déjà depuis 34 ans.
      0
Vendeur D'Illusions   12017-01-09 10:00
#2
"Cameroun - Société: Où est passé le Plan triennal «Spécial Jeunes» annoncé par le Chef de l’État ?"


DIEU seul sait...
      0
Vendeur D'Illusions   22017-01-09 10:00
#3
"Cameroun - Société: Où est passé le Plan triennal «Spécial Jeunes» annoncé par le Chef de l’État ?"


DIEU seul sait...
      0
Des jeunes a la recherche d'emplois Archives
Ce projet qui pèse 102 milliards FCFA n’a toujours pas démarré près d’un an après.

Le 10 février 2016, le Chef de l’État, dans son discours à l’endroit de la jeunesse, annonçait un Plan triennal «Spécial Jeunes» (PTS Jeunes). D’une valeur de 102 milliards de FCFA, ledit projet devait permettre entre autres la mise en place d’un dispositif rapprochant l’offre de la demande et permettre aux jeunes Camerounais d’intégrer les circuits en fonction de leurs besoins et de diverses opportunités offertes.

Seulement, depuis près d’un an, le projet est comme resté lettre morte, constate le bihebdomadaire écomatin du lundi  9 janvier 2017. Même sa première phase, d’un montant de 1,3 milliard de FCFA concernant la mise en place de l’Observatoire national de la jeunesse reste attendue.

Sans plus de détails, le ministre de la Jeunesse (MINJEC), Mounouna Foutsou,  dit avoir passé onze mois à l’élaboration dudit programme. En défendant son budget 2017 devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale il y a trois semaines, le MINJEC a expliqué que «dès 2017, notre cahier de charges vise prioritairement la matérialisation de ce plan avec des actions concrètes, allant dans le sens de l’intensification de l’éducation civique et de l’intégration nationale. Ensuite, l’insertion socio-économique de cette jeunesse à travers le renforcement de leurs capacités techniques, managériales et le financement des projets de ceux qui veulent évoluer en auto-emploi», peut-on lire dans le journal.

Le MINJEC a expliqué le retard dans l’implémentation du Pts-Jeunes en indiquant que l’année 2016 a simplement permis de mettre en route les structures d’opérationnalisation de ce projet.

Avec 102 milliards de financements de l’Etat du Cameroun, les objectifs du Pts-Jeunes visent prioritairement à pallier la faiblesse du niveau d’exécution des documents de stratégies, à mieux cibler et renforcer les capacités d’actions des jeunes. Ainsi, 1,3 milliard de FCFA sont destinés à la première phase du projet qui est la mise en place de l’Observatoire national de la jeunesse (ONJ). 75 millions de FCFA serviront à la spécialisation et au renforcement des programmes et environ 26 millions de FCFA au développement des infrastructures et des équipements socio-éducatifs. 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez