Cameroun - Société: Un jeune homme sous l'effet de l'odontol tue sa mère (Est)

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Nov-2016   44846 0
Username:
Password:
Ville de Bertoua, Chef-lieu de la Région de l'Est Archives
La scène tragique s'est passée au village Nomedjo, dans l’Arrondissement de Lomié, dans la Région de l’Est.

Irène Mboussoh, âgée de 59 ans, n'est plus de ce monde. Habitante du village Nomedjo dans l'Arrondissement de Lomié, Région de l'Est, elle a succombé aux coups qui lui ont été assenés par son propre fils, le dénommé Gabriel Njoh. Selon des sources, ce dernier était sous l'effet de l'ondontol, une boisson frelatée de manière artisanale qui vient d'ôter la vie à 21 personnes dans cette même Région. Le quotidien Le Jour qui relaie cette information raconte que "c’est aux environs de 15h selon les témoignages recueillis sur le lieu du drame que l’incident s’est produit. Gabriel Njoh aurait dès le début de l’après-midi consommé une grande quantité d'Odontol dans un cabaret du village (lieu de vente et de consommation de l’odontol)".

Le journal poursuit: "après avoir ingurgité une bonne quantité d’alcool, Gabriel rentre au domicile familial où il trouve sa mère. Cette dernière qui remarque que son fils est dans un état d’ébriété lui demande d’aller se reposer afin de reprendre des forces. D’après des témoignages, Gabriel a très mal apprécié le conseil de sa maman, une discussion éclate entre Irène Mboussoh et son fils. Ce dernier s’empare d’un gourdin et roue sa maman de plusieurs coups". La victime ne rendra pas l'âme à l'immédiat. Elle va s'en sortir avec un traumatisme crânien et une fracture au bras gauche. C'est quelque temps après qu'elle finira par succomber à ses blessures.

Le présumé meurtrier qui a été présenté au Procureur de la République afin qu’il réponde de son acte a déclaré: "je manipulais le bâton, mais sans avoir l’intention de frapper ma mère. C’est comme s’il y avait une force en moi qui agissait. Certes j’avais bu, mais cet acte est à mettre à l’actif des forces occultes qui m’ont envahi. Mais ce n’est pas l’œuvre de l’alcool".

Il faut dire qu'actuellement l'odontol est interdite de vente dans la Région de l'Est après le décès de 27 personnes qui l'ont consommée.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez