Cameroun – Tensions sociales: La brigade Anti-sardinards (BAS) brandit des menaces contre les chefs traditionnels qui participeront au meeting du RDPC annoncé par le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya  

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Jul-2019   6579
L'emblème de la Brigade anti-sardinards Facebook
Selon l’instance dirigeante de ce regroupement d’activistes camerounais de la diaspora, ceux qui y participeront seront immédiatement inscrit dans la liste rouge de la brigade anti-sardinards

Ibrahim Mbombo Njoya, le Sultan et roi du peuple Bamoun et par ailleurs chef de la délégation permanente du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans la région de l’Ouest, est devenu le «punching ball» des opposants au régime de Paul Biya, depuis qu’il a annoncé l’organisation d’un meeting géant du parti au pouvoir à Bafoussam le 20 juillet prochain. L’activiste et universitaire camerounais Patrice Nganang installé aux Etats-Unis, l’a copieusement couvert d’insultes dans les réseaux sociaux, l’affublant de qualificatifs aussi dégradants qu’irrespectueux. Quelques heures après Nganang, c’est la brigade Anti-sardinards qui a pris le relais. Ce regroupement d’activistes, résidant pour la plupart en occident a rendu public le 17 juillet dernier, un communiqué dans lequel il  précise sa position  par rapport à l’initiative d’Ibrahim Mbombo Njoya

Dans ce manifeste, la brigade Anti-sardinards s’en prend non seulement au Sultan des Bamoun, mais également aux chefs traditionnels de la région de l’Ouest.  «Suite au communiqué du sultan Ibrahim Mbombo Njoya sous la bannière du RDPC appelant à la mobilisation des militants du RDPC et sympathisants du RDPC pour dénoncer les atteintes aux institutions républicaines et promouvoir la cohésion nationale et la paix. La BAS dénonce cet acte indigne, haineux et masqué de calculs politiques dans le but de culpabiliser le peuple Bamiléké, déjà discriminé et que nous savons toujours engager pour les luttes de libération de notre pays  a-t-elle déclaré. Et d’ajouter que «Nous mettons en garde les chefs traditionnels qui participeront à cette marche du 2O juillet 2019, qu’ils entreront automatiquement dans la liste rouge écarlate de la Brigade Anti-sardinards. Nous appelons ce grand peuple de l’ouest à boycotter cet appel, en demandant au sultan Ibrahim Mbombo Njoya de rappeler à son ami Paul Biya le dictateur  de libérer tous les prisonniers politiques, et de cesser la guerre dans les régions anglophones»

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez