Cameroun - TIC: Une plate-forme web pour accompagner les diplômés et futurs diplômés de l’enseignement supérieur français dans leur trajectoire professionnelle lancée au Cameroun

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Nov-2017   1819
Lancement Alumni Cameroun - 15/11/2017 France Alumni
Lancé officiellement le mercredi 15 novembre 2017 à Yaoundé par Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun, France Alumni Cameroun est une plateforme numérique et un réseau socioprofessionnel dédié à tous les anciens et nouveaux étudiants camerounais en cours de formation dans un établissement d’enseignement supérieur en France ou au Cameroun (formations délocalisées, en ligne et co-diplômante).

La plateforme a pour vocation d'accompagner les diplômés et futurs diplômés de l’enseignement supérieur français (appelés Alumni) dans leur trajectoire professionnelle, rapporte Cameroon Tribune en kiosque le vendredi 17 novembre 2017. L’adhésion est gratuite et une fois membre, les offres de formation, d’emplois, de bourses et de stages pourront être consultées sur l’adresse au www.cameroun.francealumni.fr, apprend-on

En lançant ce site Web au Cameroun en présence d’une bonne brochette de personnalités, parmi lesquelles Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Zacharie Perevet, ministre de l’Emploi et la Formation professionnelle, Adoum Gargoum, ministre délégué auprès du ministre de Relations extérieures en charge des questions islamiques, Manassé ABOYA, Conseiller technique auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, Gilles Thibault a révélé que «le Cameroun est l’un des premiers pays d’Afrique à être connecté et c’est le début d’une belle aventure». Car Alumni France, c’est 116 déclinaisons de pays à travers le monde et environ 130.000 membres.

C’est aussi plus de 2000 partenaires parmi lesquels 800 établissements d’enseignement supérieur et 1200 entreprises. Le site du Cameroun a été activé en juin 2017. Il compte déjà près de 1500 membres et une vingtaine d’entreprises partenaires s’y activent. Et pour beaucoup, c’est un boulevard d’opportunités.

«C’est toujours important d’appartenir à une famille, un organisme ou tout simplement à une plateforme ou réseau. On peut faire des connaissances. Tout cela facilite la vie. Avec les entreprises et organisations qui vont y adhérer, il y aura des possibilités d’emplois, de stages et autres», a affirmé Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale.

Et pour Olivier Chiche- Portiche, directeur du département de la coordination géographique de Campus France, institution en charge de l’accompagnement des étudiants camerounais, «il s’agit de garder un lien avec tous ceux qui sont passés par la France. Jusqu’à présent, on n’avait pas un tel site. Maintenant c’est chose faite. Nous allons travailler avec ces étudiants pour leur faire participer à des évènements et leur permettre de rencontrer des chefs d’entreprises françaises et camerounaises».

Le lancement de cette plateforme s’inscrit dans la mouvance de la tenue à Yaoundé, de la 6e édition du Salon pour la promotion des études françaises (Sapef).

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez