Cameroun - Tribunal: Mancho Bbc l’animateur radio arrêté dans le cadre des mouvements liés à la crise anglophone sera fixé sur son sort le 23 avril 2018

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Apr-2018   2149
Bibixy Mancho au tribunal le jeudi 1er Mars 2018 Facebook
Au cours de cette même audience ses avocats vont présenter leur plaidoirie.

Mancho Bbc sera-t-il condamné et reconnu coupable des faits de coaction d’actes de terrorisme? On le saura le 23 avril prochain. Lors de l’audience du vendredi 13 avril 2018, le Commissaire du Gouvernement a requis au Tribunal militaire, la culpabilité de ce dernier et de ses sept co-accusés arrêtés dans le cadre des mouvements liés à la crise anglophone.  

Dans son édition du 16 avril 2018, le quotidien Le Jour rappelle que l’ancien animateur de la radio Akwaba Fm émettant dans la Région du Nord-Ouest, n’a pas bénéficié de l’abandon des poursuites décidé par Paul Biya le Chef de l’Etat. Par contre Me Felix Agbor Bala, le Dr Fontem Neba, le magistrat Paul Ayah Abine aussi détenus dans le cadre de la crise anglophone ont été libérés le 29 août 2017. Pour les avocats de Mancho Bbc et ses co-accusés cela démontre qu’il y a une espèce d’acharnement judiciaire contre leurs clients.

Le 1er mars dernier, pour la première fois, l’ancien animateur de la radio Akwaba Fm avait pris la parole au Tribunal. Il a déclaré qu’il contribuerait à ramener la paix dans les Régions anglophones si les personnes arrêtées dans le cadre de cette crise étaient toutes libérées. «Je crois que le problème de mon pays est politique. Et nous avons proposé une solution politique. Nous avons été arrêtés alors que nous faisions des déclarations politiques. A un certain moment le Gouvernement a fait preuve de bonne foi en ouvrant le dialogue. Plus tard il a choisi d’arrêter les protestataires. Mon cœur est lourd parce que mon pays se trouve presque dans la guerre civile. Nous nous retrouvons dans ce Tribunal à cause de l’échec des hommes politiques. Je demande donc à ce Tribunal de trouver des solutions politiques afin de sauver notre pays de la guerre civile».

 

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez