Cameroun: Un mois après leur enlèvement à Bafoussam, deux adolescentes retenues captives ont été libérées contre rançon

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2018   5216
Ville de Bafoussam Archives
Ornelle et Morgane Kamdem avaient été kidnappées au domicile de leurs parents au cours d’un rapt organisé par des malfrats.

Il y a un mois au quartier Tougang 4, situé dans la ville de Bafoussam, région de l’Ouest, Ornelle et Morgane Kamdem, deux adolescentes avaient été kidnappées au domicile de leurs parents au cours d’un braquage organisé par des malfrats. D’après La Nouvelle Expression du mardi 6 mars 2018, elles ont été libérées dimanche 4 mars dernier.

Dans leur récit, elles racontent avoir été gardées captives dans une pièce, les yeux bandés. « Les enfants ont déclaré qu’elles mangeaient deux fois par jour. Quelques rares fois, elles se sont baignées mais avec les yeux fermés. Elles ne pouvaient pas savoir s’il faisait jour ou nuit. Elles n’ont pas déclaré avoir reçu quelconques sévices », raconte l’oncle des jeunes filles. Et pour retourner chez elle, elles auraient été mises sur une moto à partir de l’entrée de la ville. Ayant les yeux bandés, elles ne connaissent ni qui les a conduites chez elles, ni qui sont leurs ravisseurs.

Le quotidien rapporte également qu’une rançon dont le montant n’a pas été dévoilé a été payée par la famille, en dépit de instructions du Gouverneur de la région de l’Ouest qui mettait en garde les parents sur le danger qu’il y avait de céder aux menaces des ravisseurs. Par ailleurs, afin d’être fixé sur leur état de santé, Morgan et Ornelle respectivement âgées de 13 et 15 ans ont été conduites à l’hôpital régional de Bafoussam dans le but de subir des examens médicaux.

Malheureusement, il n’existe aucune piste pouvant retracer les auteurs du double enlèvement dont a été victime les jeunes adolescentes. La bande de six malfrats auteurs de ce rapt dans lequel avaient également été emporté beaucoup d’argent, des téléphones, ordinateurs portables, des objets de valeurs, ainsi que le véhicule du chef de cette faiile cadre à la délégatiion départementale des Enseignements secondaires, continue de courir.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez