Cameroun - Urbanisation: Les défis qui attendent la Société métropolitaine d’Investissement de Douala

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Apr-2018   4332
Fritz Ntonè Ntonè, délégué du Gouvernement auprès de la CUD CUD
La société d’économie mixte locale de gestion patrimoniale devra répondre aux fonctions de base de la cité économique, et adapter l’urbanisation de la ville aux besoins réels de la population.

C’est Mercredi 4 avril 2018 que la Communauté urbaine de Douala (CUD) a officiellement lancé l’appel public à épargne pour la constitution du capital du nouvel organisme, à hauteur de 10 milliards FCFA. Quelques jours avant cette date, Fritz Ntonè Ntonè, délégué du gouvernement auprès de la CUD, a invité les médias pour une «petite rencontre d’information» sur la SMID. Il était question d’expliquer les constats faits sur la situation actuelle de Douala et le processus qui a abouti à la création de la société d’économie mixte.

Sur l’état des lieux, Fritz Ntonè Ntonè a expliqué que «c’est vrai que beaucoup a été fait depuis le plan Dorian en 1959. Mais ce n’est plus suffisant pour la capitale économique de notre pays, par rapport au poids démographique que nous avons. Chaque mois, nous accueillons à peu près 10 000 âmes dans la ville. Nous avons notre nouveau plan directeur d’urbanisme de 2015 à mettre à œuvre».

Des challenges à relever donc afin d’améliorer la qualité de vie des résidents en garantissant les fonctions de base de la cité à l’horizon 2025 déjà. Selon Cameroon Tribune en kiosque le jeudi 5 Avril 2018, «l’on peut citer l’accès à un transport public de masse et si possible moderne. Il s’agira aussi de faciliter la mobilité des habitants entre les grands pôles de la ville que la CUD compte mettre en place en boostant le programme d’infrastructures routières».

Mais aussi, «faciliter aussi l’accès au logement, surtout pour les couches moyennes. Le plan est de développer la ville en hauteur». Autres points: l’assainissement, la construction de marchés répondant aux normes de sécurité internationales, la lutte contre l’insécurité en densifiant l’éclairage public entre autres.

L’un des objectifs pour la CUD, avec l’aide de ses potentiels partenaires, est de faire de Douala une ville numérique. Des potentiels partenaires à qui le délégué du Gouvernement dit: «Il faut que nous soyons co-gestionnaires, co-responsables du développement de la ville. Nous devons encore trouver 900 milliards F sur sept ans, donc environ 110 milliards F par an. Nos capacités réelles ne dépassent guère 60 milliards F. Nous avons donc besoin d’apports additionnels»

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez