Cameroun - Vente en ligne d’objets d’art: Depuis le lancement du projet Cameroon gallery en octobre 2016, environ 4 millions de FCFA de recettes sont enregistrés chaque mois

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Feb-2018   3204
Produits de l'artisanat camerounais Archives
La phase pilote du projet initié par le ministère des Petites et moyennes entreprises, et de l’Economie sociale et de l’Artisanat, en cours depuis la création vient juste de s’achever.

Il a offert des avantages considérables aux artisans, en leur permettant vendre facilement leurs objets en ligne, ce qui n’était pas le cas avant la mise en place du site Web. De plus, apprend-on dans les colonnes de Cameroon Tribune en kiosque ce jeudi 1er février 2018, ces derniers ne déboursent rien, ils déposent juste leurs articles et l’envoi est effectué par les responsables de la gallérie virtuelle.

Selon le journal, depuis le début du programme en 2016, environ 4 millions de FCFA de recettes sont enregistrés tous les mois. Selon Maxine Moffett, directeur de Cameroon gallery, les objets sont commercialisés tous les jours à travers le monde même sur place au Cameroun. Notamment vers les Etats-Unis, l’Europe, la Chine et le Canada, où dit-elle le site est beaucoup plus populaire. Toujours d’après elle, ce ne sont pas tous les articles déposés qui sont convoyés à l’étranger.

«Lorsqu’un artisan apporte ses objets, nous avons ici des conseillers bien outillés en la matière qui nous aident à choisir les meilleurs articles à placer en ligne», explique la directrice du site. Concernant les articles, il y a notamment des bijoux, des masques, des tabourets, des objets de décorations et mêmes des vêtements en tissus pagne.

Pour ce qui est des prix des articles, ils varient entre 5. 000 et 60.000 FCFA. L’on note que pour l’instant, seules deux régions sont concernées par ce projet, il s’agit du Centre (Yaoundé) et du Sud-ouest (Limbé). Mais bientôt, trois nouveaux bureaux seront ouverts  dans les villes de Douala, Foumban et Maroua pour la vente en ligne.

En effet, après la phase pilote qui a connu du succès, l’on projette d’élargir le champ sur le plan des articles. Non seulement, les objets seront commercialisés en gros, mais des produits alimentaires seront également de la liste, apprend-on. 

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez