Cameroun - VIDÉO. Lettre des patriarches Beti à Paul Biya: «Nous sommes là dans la surenchère identitaire», estime le politologue Éric Mathias Owona Nguini

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2017   9962 20
Username:
Password:
Man Tara   12017-09-15 21:30
#1
Megde 20066

"Vraiment drôle de voir comment , par un jeu de mots très habile , Owona Nguini , l´intellectuel organique du régime de Yaoundé , essaie de mettre sur le même plan les Anglophones , une communauté humaine dont la présence au Cameroun a fait l´objet d´une résolution des Nations Unies , et les autres qui ne sont que de simple tribus ."

Je vous ai dit que ces anglophones vont vous ecraser.
Ce n'est pas parce qu'ils ont raison ou sont plus abiles.
Mais ils se battent, sans restrainte, ni regles..
Tous les coups sont permis:
1/ Mensonges, donc la deformation de l'histoire ,
2/ illogiques, ils sont c'est l'arme la plus retoutable. (Surtout si tu ne suis pas attentivement bien)
Ce mec nous affirme que les autres peuple camerounais ne conte pas.
Ils sont de "simples tribus"
Ce renversement de valeur, il faut etre malhonete et anglophone pour le faire.l.
      0
ELITE DU MFOUNDI   02017-09-13 16:12
#2
Bien parler. mais, nos patriarches sont dans le symbolisme. d'ailleurs aucune élite du Mfoundi n'est en prison
      0
Megde 2006   52017-09-12 19:02
#3
Bonsoir Raymann ,

Je suis désolé : je passe à autre chose . A demain peut-être , si l´article est toujours là .
C´est dommage que M. Biya et ceux qui l´entourent soient des Francais avec une fixation sur ce qu´ils appellent " idéal républicain " ...
      0
Raymann   112017-09-12 18:47
#4
@Megde 2006
Bonne lecture.
Ceux qui font semblant de ne rien comprendre, le font exprès.
Je pense que la phase des engueulades entre nous est passée.
Le problème anglophone existe. Il faut le résoudre.
Mon inquiétude c'est Paul Biya. Il n'y arrivera pas.
      0
Megde 2006   62017-09-12 17:39
#5
C´est là que ceux qui disent diriger ce pays doivent comprendre qu´ils ne dirigent pas le Tchad ; qu´ils ne dirigent pas la Côte d´Ivoire . Mais bien le Cameroun ! Un pays avec une certaine réalité . Il leur faut prendre l´acte politique nécessaire pour sauver l´union . Et cet acte là , ce ne sont pas les canons . Parce que si vous sortez les canons , vous serez bien obligés de les utiliser . Parce qu´en ce 21ème siècle naissant , l´éveil de la conscience politique est telleque vous ne pouvez plus contrôler les gens comme naguère . Vous ne pouvez que les tuer , if you so wish ! Mais si vous êtes intélligents , vous discutez avec ...

Je disais que Owona Nguini avait parlé sur un plateau de télévision de " l´Etat de facture westphalienne " comme pour indiquer que caractère sacré , inattaquable de l´Etat issu de l´esprit de la conférence de Westphalie .
Commencons par observer que le type adore les formules ronflantes , mais là , elle l´est inutilement . Depuis Westphalie - on est là en 1648 , si je ne me trompe - , combien d´Etats sont nés et se sont décomposés sous le regard de Owona Nguini ? L´institution qui se fait gardienne de l´esprit de Westphalie , c´est l´ONU . Owona Nguini a une communauté dont la présence au Cameroun a été sactionnée par une décision de la même ONU , ca l´amène pas à réfléchir ! Personne à l´ONU ne dira aux Anglophones ( malgré le droit à l´autodétermination ) qu´ils ont le droit à l´indépendance . Mais si ceux-ci s´y engagent résoluement , l´ONU ne pourra que prendre acte de cette situation nouvelle ; malgré vos "westphalienne " . D´où la nécessité d´interpeler ceux qui dirigent pour qu´ils regardent la réalité qu´ils ont sous leurs yeux et prendre cet acte politique ...
      0
Megde 2006   62017-09-12 16:56
#6
M. Nkolsasse dit : " Jusqu´à preuve du contraire il n´existe pas de nation anglophone ou francophone au Cameroun ." .

Monsieur ,
vous est-il déjà arrivé d´étudier le concept de société ? Voilà un concept qui peut renvoyer à une réalité dont les frontières n´épousent pas toujours les frontières nationales . Les frontières de la société peuvent soit ne pas s´étendre jusqu´à celles de l´Etat-Nation soit dépasser ces dernières . Si vous prenez par exemple la Grande Bretagne , un Etat " de facture westphalienne ( comme j´ai entendu dire Owona Nguini quelque-part , j´en viens ) , il n´est pas étrange d´entendre dire : la société ecossaise , mais l´Ecosse n´est pas un Etat ! C´est bien une partie de l´Etat britanique .
Bien plus , quand on s´intéresse aux caractéristiques que certains comme Anthony Giddens prêtent à la société , elles sont quasi-identiques à celles prêtées à l´Etat , rendant parfois la démarcation entre les deux ( société et Etat ) difficile . En parcourant la petite liste des caractéristiques de la société que donne Giddens , il est claire que l´on peut parler de la société anglophone ; donc de peuple anglophone pouvant revendiquer un accès à la souveraineté nationale . Et c´est là que ceux qui disent diriger ce pays doivent se
      0
Raymann   142017-09-12 15:33
#7
La demande de libération des prisonniers anglophones est venue des Nations Unies.
Paul Biya a vite compris le risque que cela presenterait s'il ne s'exécutait pas illico.
Maintenant vouloir montrer que c'est par sa volonté n'est que du mensonge.
Il y a encore pleins d'Anglophones emprisonnés ou portés disparus, il faudra que cela soit connu à l'international.
No stone should be left unturned.
Quant à Owona Nguini, il est hors sujet sur le problème anglophone. C'est pas son niveau.
      0
Nkolsasse   32017-09-12 11:01
#8
Nous sommes ici sur des faits qui concernent la sécurité de l'etat du Cameroun et
partant de son existence.Par conséquent comme partout ces faits se jugent devant
des juridictions d'exception et en l'occurrence la juridiction militaire.
Ne pas reconnaitre cela comme le font tous ceux critiquent la procédure actuelle,c'
est faire preuve de mauvaise foi caracterisee.
Nous pouvons discuter de l'opportunité d'engager une action devant une cours militaire
pour ce problème dit "anglophone"!
Mais,dès lors que l'action est declenchée,la procedure se déroule selon les regles.
Soulignons au passage que tout ceci est la conséquence d'une situation quasi insurictionnelle
dans les deux régions NW/SW ce qui justifie à mon humble avis le recours à la justice d'exception.
Pour ce qui est de la prise de position des patriaches elle n'a rien de choquant!
Ils sont dans leur de protecteurs d'une nation EKANG anterieur à la naissance du
Cameroun et leurs paroles vont en direction de leur homologues des autres nations
bamileké,douala,... qui composent le Cameroun!
Jusqu'à preuve du contraire il n'existe pas de nation anglophone ou francophone
au Cameroun.
      0
JEANMONY   42017-09-12 10:26
#9
La fin de règne du pseudo Président de la République du Cameroun arrive! Les pseudo patriarches bêtises iront tous en prison. Ils devront rendre des comptes aux camerounais sur les détournements de deniers publics.
      0
Bernardint   62017-09-12 09:21
#10
Man Tara7 3 2017-09-11 14:37
#6
Il est penible d'ecouter un "debat" des camerounais. C'est n'est qu'une serie d'accusations sans suite.
_________________________________________

Bien sûr, il n'y a que toi qui sois clair. Je t'invite à lire les interventions de @Megde et de nous dire si c'est une série d'accusations sans suite.
      0
Megde 2006   102017-09-12 06:35
#11
Un fait pour montrer combien Owona est installé dans le faux : outre la libération de leurs prisonniers , les Anglophones ont obtenu de M. Biya qu´il prenne des textes qui améliorent la pratique de la " common law " dans notre système judiciaire . Pourquoui , à cette occasion-là , nos fameux patriarches betis n´avaient-ils pas revendiqué que la " Beti law " soit aussi admise dans le même système ? Il y a là un problème de seuils . Les révendications des ethnies du Cameroun ne peuvent pas franchir un seuil que celles anglophones franchissent allègrement , et en toute légitimité ...
      0
Bernardint   82017-09-11 22:08
#12
" la fameuse revendication anglophone a ouvert un champ, celui de l’ «autochtonisme politique»"
------------------------------------------

Faudrait-il lui rappeler les réactions des émeutes de la faim, ou bien les réactions plus récentes des progroms de la rue de la joie.

Non Nguini !
      0
Bernardint   32017-09-11 21:57
#13
CES FAITS ce passent aux USA au 21e siecle, cher ami!


FAUX
      0
Ngobikar   82017-09-11 21:41
#14
Owona est courageux et sur la question qui lui est posée son argumentation dans ce contexte est cohérente. Les anglophones ont aboyé fort, ils ont eu gain de cause... C'est la preuve manifeste que les gentils meurent en 1er.

Le patriarche Onambele Zibi est courageux, il en faut des comme lui, tout comme des Christian Tumi, je mets Feu Ateba Eyene dans la même catégorie. Ceux qui, n'ayant pas toujours raison osent, se mouillent, Chantal Roger Tuile aussi tiens !!!

"Vivre c'est faire" disait Max Gallo.
      0
Megde 2006   172017-09-11 17:15
#15
Vraiment drôle de voir comment , par un jeu de mots très habile , Owona Nguini , l´intellectuel organique du régime de Yaoundé , essaie de mettre sur le même plan les Anglophones , une communauté humaine dont la présence au Cameroun a fait l´objet d´une résolution des Nations Unies , et les autres qui ne sont que de simple tribus .
Bien évidemment , les révendications - somme toute stupides des patriarches betis - tombent bien pour Owona Nguini . Ca lui permet de justifier son idée selon laquelle discuter avec les Anglophones pour résoudre leur problème équivaudrait à ouvrir la brèche dans laquelle toutes les ethnies du pays vont s´infiltrer pour faire leurs révendications . Faux !
Owona Nguini - tout comme son père d´ailleurs - a une haine et un mépris visible pour les Anglophones to begin with . Et il faut lui rappeler que le Cameroun n´est pas le seul pays au monde avec des ethnies . La Chine par exemple , confrontée à un problème quelque-peu similaire avec Hong-Kong , avait opté pour cette formule très connue de " One China , two systems " , Et celà n´a jamais gêné les tribus à l´intérieur de la grande Chine . On serait resté dans cette espèce de " One Cameroon , two systems " du début de la décenie 60 que celà n´aurait gêné les tribus du Cameroun oriental . On y retournerait aujourd´hui que celà ne les dérangerait non plus . Le problème , il est dans la tête d´Owona Nguini , le petit idéologue de la mort ...
      0
Man Tara12    52017-09-11 14:37
#16
Il est penible d'ecouter un "debat" des camerounais. C'est n'est qu'une serie d'accusations sans suite.

Oui, Jeannot_Ekoundo, la liberation des Abine anglos est la cause directe de la lettres de Betis, et pour vous de dire qu'il n'y a aucun lien, est tout simplement inqualufiable.
Oui, je le repete, Biya a commit une faute monumentale.
Et le Cameroun s'apprete a en payer le prix en sang.
Tout le monde souhaitait depuis un certain temps, un reglement de compte general, le president vient de signer un decret (indirect, s'entand) autorisant la divusion du Cameroun et la guerre civile genrale
Je ne sais pas si Jeannot_Ekoundo,
Compte parmi les fens dont le souhait etait de voir l'eclatement en mini etats-trbus, mais vous avez votre voeux exhauste par le President.
Aux armes citoyens
      0
Jeannot_Ekoundo   212017-09-11 14:03
#17
@LENOIR,

Pourquoi tu parles d'Ayah dans cet article? où est le lien? Soit!

J'ai suivi l'émission hier, je viens de revoir la vidéo. C'est des gens comme vous dont ils parlent, ceux qui pensent tout savoir mais qui ignore tout.

IL DIT BIEN QUE SON PÈRE N'A JAMAIS ÉTÉ INCULPER. C'est à eux qu'on a informer comme ça en passant que leur père est détenu pour (le refrain des anglophones ( ce sont ces mots) ) : TERRORISME, SESSESSIONNISME....
      0
LENOIR26    82017-09-11 12:44
#18
@Djeli

"car jusqu'aujourd'hui, Ayah Abine ne sait pas qu'on lui reproche, puisqu'il n'a jamais rencontré un juge en 8 mois d'incarcération,"

Commentaire: Non et non, dans l'emission ARENE d'hier, le fils de Paul AYAH ABINE qui etait l'invite, malgre lui a reconnu que son pere avait ete notifie par le Tribunal de Grande Instance du MFOUNDI des faits qui lui etaient reproches qui avaient motive son interpellation. Voila.

Tu peux reecouter cette emission ARENE d'hier dans canal2international.

D'autre part le pays dit de GRANDE DEMOCRATIE ET DE DROIT DE L'HOMME MONDIAL, LES USA a raffle des gens partout dans le monde et les COFFRER dans une ile sans qu'aucune de ces personnes ne sache de quoi, certaines ont ete liberees plusieurs annees apres sans jamais ete presente a un juge, CES FAITS ce passent aux USA au 21e siecle, cher ami!

Paul AYAH ABINE a ete notifie par le tribunal des faits a lui reproches, voila la verite!
      0
Djeli15    262017-09-11 11:19
#19
"... []..Biya a fait une erreur monumentale wn relachant cess voyoux ,il devrait etre ferme les maintenir en prison et en rajouter même...[].."

Donc pour vous, ça ne vous pose pas de problème que le président (Je parle là en tant que le représentant de l'institution) interfère dans les décisions judiciaires, et fait arrêter les gens arbitrairement et surtout sans qu'on ne les juge afin de savoir ce qui leur est reproché.

- Cette façon de fonctionner ne posait pas de problème à Marafa jusqu'au jour où c’était son tour chez le coiffeur
- Cette façon de fonctionner ne posait pas de problème à Siyam Siewe jusqu'au jour où c’était son tour chez le coiffeur
-Cette façon de fonctionner ne posait pas de problème à Philemon Yang jusqu'au jour où c’était son tour chez le coiffeur
-Cette façon de fonctionner ne posait pas de problème à Antagana Mebara jusqu'au jour où c’était son tour chez le coiffeur
.....
- Cette façon de fonctionner ne posait pas de problème à tous les prisonniers de l'epervier jusqu'au jour où c’était leur tour chez le coiffeur

Quand ça sera votre tour chez le coiffeur, j’espère que ça ne vous posera pas de problème qu'on vous arrête et qu'on vous garde même s'il y a pas de preuves contre vous, si par chance vous savez d’ailleurs ce qu'on vous reproche.

Luttons pour une justice indépendante afin que chacun puisse répondre de ses actes, et non pour qu'un individu décide qui ira en prison et qui n'ira pas, car jusqu'aujourd'hui, Ayah Abine ne sait pas qu'on lui reproche, puisqu'il n'a jamais rencontré un juge en 8 mois d'incarcération, si vous trouvez cela normal, alors, ça voudrait dire que nos modèles de sociétés sont irréconciliables.
      0
Kaen2031    162017-09-11 10:25
#20
Biya a fait une erreur monumentale wn relachant cess voyoux ,il devrait etre ferme les maintenir en prison et en rajouter meme
      0
Eric Mathias Owona Nguini Capture d'écran
Invité de l’émission de débat «Canal Press» dimanche sur Canal 2 International, Éric Mathias Owona Nguini a analysé la récente lettre des patriarches du Mfoundi qui réclament la libération des Beti incarcérés.

Pour lui, «la lettre des patriarches du Mfoundi à Paul Biya indique un problème que le Cameroun a ouvert, parce qu’en réalité, la fameuse revendication anglophone a ouvert un champ, celui de l’ «autochtonisme politique» et on ne va plus en sortir».

L’analyse d’Éric Mathias Owona Nguini dans la vidéo ci-dessous:

Eric Mathias Owona Nguini analyse la lettre des patriarches du Mfoundi Otric Ngon
Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez