Cameroun - Yaoundé: Les coupures d’eau ne s’arrêteront pas de sitôt

Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2017   40767 0
Username:
Password:
Approvisionnement en eau potable Archives
Cameroon Water Utilities Corporation (CAMWATER) donne un délai de 6 mois pour l’injection d’un supplément de 90 000 m3/jour.

D’après Le Quotidien de l’Économie paru le 9 janvier 2017, le calvaire des populations de la ville de Yaoundé va encore durer six longs mois. Durant cette période, elles vont encore souffrir des coupures d’eau en attendant la finalisation de la mise en service de deux nouvelles unités de production d’une capacité de 35 000 et 55 000 m3 d’eau/jour.

Félix Ngonpa, Directeur Général Adjoint (DGA) de la CAMWATER, concessionnaire publique en charge de la production d’eau, a révélé cette information à l’occasion de la tenue du Comité des contrats d’affermage de l’hydraulique urbaine à Yaoundé, le 6 janvier 2017. «Ça fait 90 000 m3/jour en plus qui vont arriver à Yaoundé d’ici maximum six mois», a déclaré le DGA.

Il a également indiqué qu’actuellement, les populations de Yaoundé ont dû remarquer qu’il y a des travaux qui sont exécutés un peu partout par l’entreprise de Bâtiments et Travaux publics (BTP) Razel dans le cadre de l’amélioration du réseau de distribution.

«C’est parce qu’on a des tuyaux qui sont posés à Yaoundé depuis 60 ans. Donc, même si l’eau est traitée à Mbalmayo dans la Mefou, si vous avez une conduite entartrée, évidemment ça charrie un peu toute la saleté. Donc, le problème que nous sommes en train de résoudre à Yaoundé vise également à remplacer les 70 km de réseaux les plus vieux pour améliorer la qualité. Donc certainement dans les jours à venir, vous constaterez une amélioration qui va arriver», a affirmé Félix Ngonpa.

Parce que la ville de Yaoundé compte actuellement un peu plus de 2 millions d’habitants, les besoins en eau potable sont estimés à plus de 315 000 m3/jour. Et la capacité de production maximale de l’usine de traitement d’eau d’Akomnyada appuyée sur le fleuve Nyong, et l’usine de traitement de la Mefou, est d’environ 150 000 m 3 /jour. Le déficit de production, lui, reste de l’ordre de 165 000 m3/jour. Ces deux usines de traitement d’eau constituent en majorité les sources d’alimentation en eau potable de la capitale du Cameroun.

 «On a fait deux unités de traitement à Yato Phase I 50 000 m3/jour, Phase II 100 000m3/jour, nous venons de mettre en service à Douala sept forages qui produisent 28 000 m3»/j. quand vous additionnez, c’est 178 000 m3», s’est félicité le DGA de CAMWATER.

Auteur:
Géraldine IVAHA
 contact@cameroon-info.net
 @givahaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez