CAN 2019 : Un haut responsable de la CAF conteste les informations qui annoncent le retrait de la compétition au Cameroun

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Aug-2018   14595
Philip Chiyangwa archives
Le Zimbabwéen Philip Chiyangwa, vice-président de la commission de la CAF chargée d’organiser la Coupe d’Afrique, s’est exprimé au micro de confrères partis couvrir l’élection présidentielle dans son pays.

L’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de 2019 n’a pas encore échappé au Cameroun. Face aux informations qui créditaient la thèse de son retrait au profit du Maroc ou de l’Egypte, un haut responsable de la Confédération africaine de football (CAF), a apport » un démenti. Dans des extraits sélectionnés par l’envoyé spécial camerounais de SIKKA TV aux élections orésidentielles du Zimbabwe et repris par Canal 2 international, le premier vice-président de la commission chargée de l’organisation des compétitions à la CAF Philip Chiyangwa  a déclaré : « Je vais vous faire une promesse en qualité de l’un des vice-présidents de la commission d’organisation de la CAN. Je souhaite que rien de fâcheux n’arrive au Cameroun (…) Si le Cameroun construit à terme tous ses stades et ses aéroports, que les gens peuvent aller et venir sans problèmes et que la sécurité est garantie, le Cameroun est la destination où nous voulons être en 2019 ».

Ahmed Shoubeir, ancien gardien des Pharaons d’Egypte avait annoncé vendredi passé sur son compte Facebook que la CAN 2019 serait organisée au Maroc à cause du retard accusé par le Cameroun.  Une nouvelle démentie au Maroc et au Cameroun. Le ministre marocain des sports parlant de « fake news »  alors que le Comité d’organisation de la CAN précisait : « la Commission de la CAF qui est quand à elle chargée de donner un rapport à l'AG de la CAF prévu en fin août arrive le 12. Le 13 elle va observer le niveau d'avancement de toutes les commissions techniques (inspection de l'organisation). C'est au terme de ce tour des commissions qu'elle devra produire un rapport pour transmettre à l'AG. Évitons de faire de la fausse information notre élément de fonctionnement. Et être les relayeurs inutiles de ces informations qui ont pour seul objectif de Semer la panique au sein de la population ».

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez