Célestin Djamen (à propos de sa démission du SDF) : « Les valeurs auxquelles je croyais ne sont plus les mêmes aujourd’hui dans mon ancienne formation »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Aug-2018   7783
Célestin Djamen explique son ralliement au MRC Facebook
L’ancien militant du parti de la balance a rejoint le MRC qui l’a présenté au cours d’une cérémonie solennelle tenue le 9 août 2018 à Yaoundé.

« Le meilleur bateau pour entraîner à la fois l’équipage et les passagers à Etoudi, c’est-à-dire conquérir le pouvoir, c’est bien le MRC ». Voici les propos tenus le 9 août 2018 à Yaoundé par Célestin Djamen. Le politicien s’exprimait au cours d’une cérémonie organisée par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun pour l’accueillir et le présenter aux autres militants.

 « Le bateau que j’ai quitté pour moi c’est un peu comme un navire dont l’équipage  avec son président national a oublié ses objectifs. Les valeurs auxquelles je croyais ne sont plus les mêmes aujourd’hui dans mon ancienne formation », a déclaré séance tenante le démissionnaire du Social democratic front pour expliquer son départ. Il croit qu’avec son nouveau parti, l’alternance est à portée de main. « Le MRC nous parle, nous donne l’opportunité enfin de pouvoir faire ce qu’on n’ a pas pu faire depuis 36 ans », déclare-t-il l’air sûr.   

La réaction du SDF dès l’annonce du départ de Djamen a pris la forme d’un communiqué publié le 8 août 2018 par Jean Robert Wafo, le ministre du shadow cabinet du SDF en charge de l’information et des médias. En voici les principaux extraits : « Célestin Djamen vient de déclarer dans un média audiovisuel qu'il démissionne du Sdf. Les motifs invoqués pour tenter de justifier son acte sont d'une vacuité affligeante (…) Au cours du Congrès de 2018, il se présente au poste de 4ème Vice Président national du parti. Du fait du non paiement des cotisations statutaires - condition sine qua none pour être investi - la Cellule des Conseillers, en conformité avec les statuts du parti, a pris la décision d'invalider son dossier de candidature. Depuis lors il milite à la base et n'a aucune responsabilité dans la cellule, dans la circonscription électorale, au sein du bureau régional, au sein du Comité exécutif national encore moins dans la campagne présidentielle du candidat. Aucune structure ne saurait par conséquent être affectée par son départ ».

Le SDF invite le démissionnaire à produire une lettre comme c’est l’usage dans le parti en cas de démission. « Au-delà de ce que la démission de M. Célestin Djamen participe d'un choix de convenance personnelle, il y a lieu de relever que le militantisme exemplaire au sein du Sdf commande de déposer la lettre de démission préalablement dans la structure à laquelle on appartient et dans laquelle on milite. Le Sdf prend acte de la démission par voie médiatique et avec effet immédiat de M. Célestin Djamen et attendons de recevoir sa lettre de démission formelle, conformément aux prescriptions statutaires du parti.
Pour le reste, le Sdf lui souhaite une bonne suite dans sa carriere politique "

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez