Congo - Diplomatie: Le Président Sassou Nguesso a-t-il été snobé par le Président américain élu Donald Trump ?

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-Dec-2016   12610 20
Username:
Password:
Nyambarindon   12017-01-02 16:08
#1
@Rayman
" Tu crois donc ainsi au chantage de Barack Obama? Si oui où est la preuve de ce piratage? "

Le président d'une grande puissance qui accuse la Russie de piratage.
Et tu viens demander a Nyambarindon d'apporter la preuve de cette accusation?!!!...
      0
ECCLESIASTES   62016-12-31 20:20
#2
Haha!
New Job opening: SassouChallenge

Job Description
Le rendez-vous surréaliste d'un vestige de l'epoque coloniale en poste au Congo. Il se voit entrer dans l'Histoire comme le premier Chef d'Etat africain à etre reçu par... [...].

Mais il se trouve que Donald Trump le nouveau president élu americain est un business man et politicien non-conventionel et que Sassou Nguesso lui au pouvoir depuis 32ans est l'une des pires creatures de la Françafrique. Il dirige un pays péteolier qui marche sur la tete!

Alors, Il est reçu comme il le mérite. Quelle est la bobine qu'il fait à sa descente d'avion á son retour de ce fructueux voyage?

Vos oeuvres artistiques sont attendues sur Youtube!
      0
Blizzard    92016-12-31 19:21
#3
(...) Il est capable d'appuyer sur un bouton blanc pour voir s'il tourne au rouge(...)

MDR!!!!!! Tu m'as tuer rire, @lejardinier.

Évidemment, Donald Trump est en train d'apprendre la différence entre le virtuel et le réel.

Bonne Année 2017 à toutes et à tous!!!
      0
Nyambarindon   72016-12-31 18:49
#4
Quelle idée d'ailleurs pour un président en poste,de se faire inviter par un citoyen yankee qui n'est pas encore installé comme president?
      0
Bernardint   42016-12-31 18:21
#5
Akhenaton237

Le nouveau CIN permet décrire cul, con, idiot, sans avoir besoin de ruser comme auparavant. Ils ont fini par comprendre que nous étions des adultes. Alors, ne t'emmerdes pas. Ecris comme ça vient.
________________________________________________

Dlapikin

Ce qui est étonnant, c'est qu'un homme avec autant d'expérience gouvernementale a pu faire une pareille erreur. Nguesso doit être aux abois pour tenter pareille aventure.

En vérité, le rendez-vous a vraiment existé. Mais les nouveaux conseillers "politiques" de Trump lui ont fait valoir qu'il ne pouvait y avoir deux présidents en exercice. Après la bourde de Taiwan, le rendez-vous a simplement été annulé. Et en politique, on n'avoue jamais. Trump est en train d'apprendre. Trump candidat pouvait jouer. Trump Président aura le Sénat en face de lui. Et là, on ne joue plus ; c'est différent. J'espère seulement qu'on ne lui confiera pas les clés de la valise diplomatique. Il est capable d'appuyer sur un bouton blanc pour voir s'il tourne au rouge.

Je sais, des gens très intelligents vont vouloir m'expliquer que la valise, euh...
      0
Adama    82016-12-31 17:07
#6
Les dictateurs n'ont même pas honte
      0
Dibobe   152016-12-31 16:24
#7
Il n'ya pas un président pire (pour la démocratie) que Sassou en Afrique. Mais soyons tout de même un peu cohérents: vous croyez vraiment que Sassou a fait ce voyage, annocée à grandes pompes sans avoir rdv avec Trump?
@Dlapikin "Les présidents ne se font pas recevoir avant l'inauguration." "Avant de commenter certains devraient vraiment s'informer." ...ca me rappelle l'histoire du porc qui demande au chien d'aller se degraisser.
      0
Raymann   102016-12-31 15:36
#8
C'est pas la première fois que Sassou nous terrasse avec un mensonge. Un temps il déclarait que selon Nelson Mandela, il est un exemple pour la démocratie en Afrique. Ce que nia immédiatement le gouvernement sud africain.
@ Nyambarindon
" Et c'est donc aussi pour cela qu'il (Trump) aura fait appel aux russes pour des opérations de piratages informatiques lors du processus electoral americain."
Tu crois donc ainsi au chantage de Barack Obama? Si oui où est la preuve de ce piratage?
@ Johnpapapapa
Si l'origine de la grève des Anglophones était justement cet article 6, crois moi, la majorité des camerounais serait dans ce mouvement aujourd'hui.
      0
Dlapikin   162016-12-31 14:51
#9
Avant de commenter certains devraient vraiment s'informer. Votre homme de paix là n'a pas reçu sassou par philanthropie, cette visite n'a jamais été au programme. Les présidents ne se font pas recevoir avant l'inauguration. Cette période est réservée à la transition et à la composition du cabinet. On est à 20 jours de la passation et le cabinet n'est pas prêt. Vous pensez vraiment que c'est l'heure de recevoir Sassou?
By the way votre homme de paix a en projet de relancer sa course à l'armement... je ne parle même pas de la clique de neo nazis qui l'entourent. Vous allez être servis.
      0
Maguida    172016-12-31 14:38
#10
Pauvre dictateur humilié qui humilie les congolais depuis plus de 3 décennies
      0
Samagwana   182016-12-31 13:52
#11
Qu'est ce qu'il fait encore au pouvoir celui la? L'Afrique a besoin de sang neuf!!!
      0
Rosy   262016-12-31 12:50
#12
Sassou Nguesso se sent en danger , il a peur de la vengeance de EXXON. Le Secrétaire d'Etat (ministre des affaires étrangères de Trump) est le PDG de EXXON. Sassou a été mis au pouvoir par ELF aux dépends de Lissouba quand celui-ci a donné les concessions pétrolières à EXXON pour obtenir des revenus plus avantageux que ceux offerts par le français. La réaction de la France ne s'est pas faite attendre. Une guerre civile a été organisée pour renverser Lissouba et mettre SASSOU NGUESSO à sa place. Son avenir à la tête du Congo lui semble sombre. Il a donc pris les devants pour "arranger les choses". Malheureusement pour lui Trump l'envoie balader. L'homme providentiel congolais a le feu aux fesses. Il a peur.
      0
Adama15    32016-12-31 12:20
#13
@Nyambarindon

La réponse à ta stupide question se trouve bien dans mon intervention précédent.
      0
Johnpapapapa   132016-12-31 11:47
#14
ACCORDS DE COOPÉRATION ENTRE LA FRANCE ET LE CAMEROUN: DÉJÀ 57 ANS

Signés le 26 DÉCEMBRE 1959 par le Président AHIDJO et la France du Président Charles de Gaulle.
Jusqu'à ce jour, ni Paul Biya, ni Georges Pompidou, ni Valéry Giscard d'Estaing, ni François Mitterrand, ni Jacques Chirac, ni même Nicolas Sarkozy ou François Hollande, n'y ont rien changé. Mais c'est l'article 6 qui suscite plus de curiosités.

LIRE
1- la France devra déterminer les choix politiques, économiques et socioculturels du Cameroun.

2- la France devra battre une monnaie pour le Cameroun, le FCFA

3- la France devra orienter la détermination des programmes scolaires du Cameroun à tous les niveaux

4- la France devra disposer dans son trésor public, d'un portefeuille appelé compte des opérations, de 100% des réserves de change du Cameroun.
NB : ce pourcentage a évolué en 1972 et 1973 respectivement à Brazzaville et Dakar pour la BEAC et l'UMOA, à 65% et finalement aujourd'hui il se situe à 50%.

5- les matières premières stratégiques du Cameroun devront être exploitées par la France en priorité. Si celles-ci n'est pas intéressée le Cameroun pourra trouver un autre partenaire où l'exploiter lui-même.

6- le 10 novembre 1961: l'assistance militaire. Chaque fois que le président camerounais sera débordé par une agression externe ou une rébellion Interne, il pourra faire appel à l'aide militaire de la France.
S'il n'est plus dans la capacité de le faire par un quelconque moyen de communication, l'ambassadeur de France au Cameroun peut le faire à la place de l'autorité camerounaise. Voilà les accords qu'un pays a signé...
En clair, nous ne sommes jamais sortis de la colonisation.
      0
Nyambarindon29    162016-12-31 11:41
#15
"Trump est un homme de paix et de justice et c'est bien pour cela que la mafia mondiale a corrompu les médias pour le combattre."(dixit adama)

"Trump est un homme de paix " (!!!)

Et c'est donc aussi pour cela qu'il aura fait appel aux russes pour des opérations de piratages informatiques lors du processus électoral américain.
En fait,exactement ce que le Jean Ping avait tenté d'organiser au Gabon,avec l'aide de dirigeants ivoiriens..
      0
Tontonfa   152016-12-31 11:32
#16
Heureusement que ces gens n'ont pas honte. Il devait démissionner !
      0
Adama 17    192016-12-31 09:21
#17
Je ne vois pas Trump entrain de rencontrer ou recevoir un Tyran Africain.

Trump est un homme de paix et de justice et c'est bien pour cela que la mafia mondiale a corrompu les médias pour le combattre.
      0
Ndokoti    292016-12-31 08:21
#18
Trump n'est pas comme les vendus. Il ne passera pas par quatre chemin pour ridiculiser ces voleurs qui s'éternisent au pouvoir. Sassou, bimvondo, etc...
      0
Akhenaton237   302016-12-31 08:20
#19
Bien fait pour sa gue.ule, pauvre raclu.re et dictateur qui souhaitait a travers cette rencontre se refaire une image j'espere que le vieux et son entourage ont prit note.
      0
Goodman   402016-12-31 08:18
#20
Trump a failli être être dupé par des excrocs qui ont vendu ce rendez vous extrêmement cher au tueur de brazza... Mais quand Trump a vu le pedegree de l homme , il a vite renoncé à rencontrer ce genocidaire des disparus du beach
      0
Denis Sassou N'Guesso Archives
Annoncée en grandes pompes par les médias africains, la rencontre au sommet entre le numéro 1 congolais et le futur commandant en chef des États-Unis n’a finalement pas eu lieu.

Denis Sassou Nguesso a regagné Brazzaville il y a quelques heures. Le Président congolais est revenu en toute discrétion de son voyage aux États-Unis d’Amérique où il était censé rencontrer le 45e Président de la première puissance mondiale, Donald Trump.

Un communiqué publié sur le site de la présidence congolaise le 25 décembre 2016 annonçait un tête-à-tête entre Trump et Sassou Nguesso le 26 décembre. «En sa qualité de Président du Comité de Haut Niveau de l’Union Africaine sur la Libye, le Président Denis Sassou NGuesso sera reçu ce mardi par Donald Trump sur la crise libyenne», pouvait-on lire.

En plus de débattre de la crise libyenne et tenter de trouver des solutions pour sortir ce pays des remous sociaux qui le secouent depuis la mort en 2011 de Mouammar Kadhafi, les deux hommes devaient aborder d’autres sujets d’actualité, croyaient savoir plusieurs médias locaux et panafricains.

Cette rencontre a rapidement été démentie par l’entourage de Donald Trump et finalement, elle n’aurait pas eu lieu. Face à la déferlante des critiques, le Gouvernement congolais a donné une explication qui a convaincu très peu de personnes. «Le temps de la diplomatie n'est pas celui des médias», a déclaré le 28 décembre 2016 Jean-Claude Gackosso, ministre des Affaires étrangères qui accompagnait son Président en Floride.

À Brazzaville, l’opposition en profite pour demander des comptes. Pour l’opposant Paul-Marie Mpouélé, leader du Parti des Républicains, ce raté est une véritable «honte nationale». Il demande d’ailleurs que les frais de ce «tourisme présidentiel» soient reversés dans les caisses de l’État. Le pouvoir congolais reste pour l’heure silencieux.

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez