FECAFOOT - Abdouraman Hamadou: «Nous allons contester la prorogation du mandat du comité de normalisation devant le Tribunal arbitral du sport»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2018   6977
Abdouraman Hamadou Babba Archives
Le président d’Etoile filante de Garoua accuse la FIFA d’avoir « changé la nature du contrat ».

La prorogation pour 6 mois du mandat du comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football  ne plaît pas à Abdouraman Hamadou Babba. Sur Canal 2 international le dimanche 4 mars 2018 Ie  président du club Etoile Filante de Garoua a déclaré que c’est  « une mauvaise nouvelle pour le football camerounais. On voit bien que la FIFA n’est pas là pour sortir notre football de la crise », a-t-il suspecté. « On constate qu’il n’y a pas eu d’élections. Et puis la FIFA arrive et nous dit qu’il n’y a pas d’élections tant qu’on ne change pas la loi. Cela veut dire qu’on sort d’autres critères alors que ce n’était pas ça. Ils ont changé la nature du contrat.  On conditionne les élections à la FECAFOOT par un agenda politique », a justifié l’invité du programme Canal presse. Qui assure ne pas savoir pas ce qu’on reproche à la loi querellée. Il se dit convaincu, qu’on ne veut pas que le Cameroun sorte de la crise qui mine son football.

Au cours de son intervention,  Abdouraman a rappelé qu’il n’état pas d’accord pour la mise en place d’un comité de normalisation, mais qu’il avait laissé une chance au Comité de normalisation qui entamait alors son premier mandat. « La prochaine fois ils vont nous dire qu’on va organiser les élections quand l’autoroute Douala-Yaoundé   sera terminé », a-t-il affirmé, sceptique.

Abdouraman Hamadou annonce comme par le passé une action en justice. Il veut faire annuler le deuxième mandat du Comité de normalisation version Dieudonné Happi.  « Les raisons que la FIFA avance ne sont pas des raisons objectives, ne sont pas des raisons valables. Nous contestons cette prorogation et puis  nous allons dans les prochains jours saisir les juridictions compétentes. Nous sommes en train de mobiliser les clubs. Je pense qu’il y en aura peut-être 200. Nous nous apprêtons à faire une tournée pur rencontrer les clubs. Il faut que toute la famille du football camerounais sans clivage s’élève  contre cela ». Il parle de saisir le Tribunal arbitral du sport de Lausanne pour contester cette prorogation. Car insiste-t-il, « nous n’avons plus confiance en l’arbitrage du comité de normalisation. Nous ne reconnaissons plus la validité du mandat du comité de normalisation »     

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez