Football: Depuis l’élection d’Ahmad Ahmad, la CAF a réduit sa présence au Cameroun

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Aug-2017   6527 5
Username:
Password:
Wahsih Ike   02017-08-14 08:30
#1
@ Lenoir
Bien dit frérot ! Tu sais que le courant passe très bien entre toi et moi pour tout ce qu’il y a des sports et de la gestion des ressources tant humaines que matérielles.

Malgré le désordre ambiant de nos responsables le sport camerounais tire son épingle de jeu. Ceci est en partie dû à notre amour propre et le Hemlé qui incarne notre détermination de réussir. Vivement que les LIC ne remettent cela lors des qualifs du mondial 2018 en venant à bout des Super Eagles en septembre et octobre 2017
      0
John2011   12017-08-13 12:45
#2
Article bidon , c'est tout à fait normal normal
      0
LENOIR   182017-08-12 20:27
#3
Si la CAF ne veut plus de ce centre, qu'elle le confie a la FECAFOOT, afin que la FECAFOOT la rentabilise, ca sera aussi sa contribution pour l'essor du football au Cameroun.
      0
Ricky   192017-08-12 18:50
#4
Rien de plus normal. Tout va être délocalisé à Madagascar. On doit pas s'en plaindre.
      0
Ndokoti15    132017-08-12 18:35
#5
A plus de 30 ans à la CAF, Issa hayatou ne s'est jamais rendu à Madagascar.
Tchapda, il y à d'autres pays en Afrique.
      0
Mbankomo CAF
Le bureau permanent de Yaoundé est désormais fermé. Le Centre d’Excellence de Mbankomo a été vidé de son personnel camerounais.

Les installations de la Confédération africaine de football (CAF) au Cameroun ont changé d’aspect depuis l’élection d’Ahmad Ahmad à sa tête. C’est le constat effectué par la rédaction de la télévision Canal 2 international dans un reportage diffusé le 9 août 2017. Le bureau permanent installé à Yaoundé et qui servait à l’ancien président Issa Hayatou est maintenant le lieu de travail de celui qui est devenu le Président du Conseil d’administration de l’Académie national de football (ANAFOOT).

Cette représentation de la CAF dans la capitale camerounaise n’existe plus en vertu des statuts de l’association qui stipulent que le bureau permanent de son président est installé dans son pays d’origine. Du côté du Centre d’Excellence qui trône à Mbankomo, non loin de la capitale, nos confrères n’ont trouvé que des vigiles. Ils ont appris que seuls le directeur général et son adjoint sont en service.

D’autres informations en notre possession font état de la rupture des contrats des agents camerounais qui exerçaient en ces lieux avant l’élection du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de la CAF. Autre changement, le centre d’Excellence de Mbankomo ne recevra plus les stages d’arbitrage. C’est une des résolutions du symposium sur le football africain tenus les 18 et 19 juillet 2017 à Rabat au Maroc. Les sessions de formation Seuls en rapport avec l’entraînement, la médecine sportive ou la communication vont se poursuivre. Canal 2 observe que le Centre fonctionne toujours même si aucune activité n’a été enregistrée depuis l’élection d’Ahmad Ahmad.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez