France : 11 femmes et 11 hommes constituent le premier gouvernement de l’ère Emmanuel Macron, avec François Bayrou, nommé ministre d'Etat, garde des sceaux.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-May-2017   3108 21
Username:
Password:
Oceane    12017-06-04 18:12
#1
Atangal,

Biya avait dit qu'il était le meilleur élève de Mitterrand, un Français et non celui du coréen. Remarque, j'aurais préféré le voir être le meilleur élève de la Corée du Nord, ainsi nous aurions notre arsenal nucléaire dissuasif, pour que les Africains ne subissent plus la tyrannie des "democraties".
      0
Nyambarindon   22017-05-18 18:42
#2
Dans le temps,il y avait un ministere de la cooperation qui se chargeait des affaires africaines.

Au cours du dernier quinquennat,on aura pu observer comme une sorte de réajustement de curseur: l'hyper presence du ministre de la defense(Ledrian) sur le continent africain.

La "militarisation" aura subtilement et methodiquement succédé à la "cooperation".

La grande presence du ministere de la defense pourrait temoigner de la volonte de "marquer son territoire"de la part de la France,face a une certaine concurence.

Et dans ce sens,Le nom de code "SERVAL"était déja assez lourd de significations...
      0
Nyambarindon   22017-05-18 18:21
#3
Qui dit que face a l'electorat,le politicien n'est qu'un bonimenteur?

Le 28 avril, Emmanuel Macron affirmait qu’il y aurait un "ministère plein et entier des droits des femmes"
2 semaines plus tard,une fois deja elu,il nomme un gouvernement sans un "ministere plein et entier des droits des femmes"
      0
Chesco002   32017-05-18 15:30
#4
Lisons cet article

La Bolivie s’extrait des griffes du FMI
5616 vues 18 mai 2017 3 commentaires Economie - Finance Réseau International
image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/05/Evo-morales_president-de-la-bolivie-1728x800_c.jpg

Partager la publication "La Bolivie s’extrait des griffes du FMI"
Le président bolivien Evo Morales, avait annoncé, fin novembre 2016, qu’il allait expulser du pays la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).
Ces deux institutions créées en 1944 sont soumises à l’influence aussi bien du gouvernement des États-Unis que de la célèbre dynastie de banquiers que sont les Rothschild.
L’expert économique suisse, Peter König, affirme que l’objectif de ces deux institutions banquières est d’exercer une forte pression sur les États afin qu’ils ouvrent leur économie à l’influence des grands groupes industriels par le démantèlement des réglementations étatiques. Lorsque les gouvernements se voient ensuite contraints de sauver leur économie, exploitée et précipitée dans les déficits par ces grandes sociétés, le FMI et la Banque mondiale les attendent déjà avec des offres de crédits. Pour les obtenir, les pays doivent cependant privatiser de plus en plus de biens publics, autrement dit les céder aux grandes sociétés et perdre ainsi des pans entiers de souveraineté nationale.
Dans ce processus, aucune attention n’est prêtée à la paupérisation de la population, ni au pillage de l’environnement. La Bolivie a interdit, dès 2006 déjà, la mainmise de groupes étrangers sur les ressources du sous-sol du pays. En 2008, elle expulsait du pays l’ambassadeur des Etats-Unis, devenu persona non grata. La Bolivie donne l’exemple qu’il est possible de s’extraire des griffes des stratèges internationaux de la finance.
de pa.
Liens : www.contra-magazin.com/2016/11/bolivien-kickt-die-rothschild-banken-aus-demland/
www.kla.tv/8148
      0
Chesco002   52017-05-18 15:19
#5
Goodman

Je repete que ``Les elections ne sont transparentes nulle part sur la terre.``

Comme tu choisis un bout de phrase dans mon post pour le commenter, je reprends ici le reste de ce post la, a savoir ceci:

``Le cmr a plus besoin de sa souverainete que de democratie.
Controler nos ressources, voila le defi, peu importe celui qui est au pouvoir, peu importe son age, sa vieillesse, sa jeunesse
Et pour cela, tous les fils et filles du pays sont necessaires``

Les multinationales nous pillent depuis des lustres pour developper les pays d`ailleurs, et nous parlons de democratie alors qu`il nous faut etre d`abord souverains
      0
Betibenanga   32017-05-18 13:51
#6
Ossas!

Le gars, ne comprend même pas ce que tu as écrit mais il croit dur comme diamant pouvoir débattre avec toi. Mieux le renvoyer d'abord à la compréhension de ce qui est écrit.

Tu attends alors qu'il réplique pour voir ce qu'il a dans le ventre parce que côté tête, seules ses carences s'exposent, le mbom se réfugie dans les tumb up tumb down, comme si ces derniers, qui au demeurant ne sont qu'expressions de ressentis, pouvaient donner de la consistance à ses propos.

Voilà le Cameroun des autoproclamés ceci ou cela. Des nullards aboutis.
      0
Goodman   32017-05-18 12:55
#7
Et l'autre nous réplique les élections ne sont jamais transparentes nulle part, Nous avons toujours dit que quand le camerounais mange comme un animal il ne réfléchit plus...j'ai peur que dans 5 ans vous ne soyez- là entrain de réclamer vous-mêmes des élections transparentes à ceux à qui vous dites aujourd'hui qu'elles ne sont transparentes nulle part..NO CONDITION IS PERMANENT...PAUVRES PLAISANTINS ATTARDES MENTAUX, laissez l'excès de boisson fortement alcoolisées et nourriture un jour pour vous projeter un peu ds le futur.En tout nous sommes convaincus que la plupart des guerres en Afrique ont pour cause un contentieux électral
      0
Stoph   22017-05-18 12:23
#8
Terrible how far we can go to justify our own failure. I thought the accent of the comnents would be placed on the number of ministers, an isdue which creates a lot of nuances on govt action and carries with it a lot of budgetary allications, more avenues for mismanagement, but what do we see? The usual rush to justify and defend our failures. Take theministies in charge of the different facets of education; couldnt some of them have been simple directorates?
I read that the oldest minister appointed by Macron is 69 years. How about that? Of the 40 plus ministers in la Rep. du Cam, how many are above 75???? Shall emerge by never accepting our errors just because we are ready to defend everything for the gloriy of one man? Has one man become more important than the fatherland?
      0
Ossas Nanga   22017-05-18 12:09
#9
Beti,

c'est compliqué, le chemin est étroit pour laisser la précision respirer.
Le riche vendeur de noix de coco nous apprend qu'il a fait une grande école. Il a vraiment besoin de le dire, parce que sa façon de comprendre ce que tu penses et sa façon de discuter ici n'ont pas grand chose à voir avec ce qu'on peut voir quand un kmer a les reins solides après une de ces écoles.

Quand Ekindi ouvre sa bouche, ça étonne quelqu'un de savoir après qu'il est polytechnicien?

Je te suis, a beti. bor be bo'o minlo me lèr à dzé!
      0
Nyambarindon   42017-05-18 10:20
#10
Le plus jeune président jamais élu en France(39 ans) nomme un gouvernement dont la moyenne d'age est a 54 ans
Son prédécesseur Hollande à 60 ans avait un gouvernement dont la moyenne d'age était de 53 ans.

Manifestement,le jeune Macron ne se réjouit que dans les vieilles casserolles...
      0
Chesco002   52017-05-18 08:09
#11
Goodman

Les elections ne sont transparentes nulle part sur la terre.

Le cmr a plus besoin de sa souverainete que de democratie.

Controler nos ressources, voila le defi, peu importe celui qui est au pouvoir, peu importe son age, sa vieillesse, sa jeunesse

Et pour cela, tous les fils et filles du pays sont necessaires
      0
Goodman   132017-05-18 05:45
#12
Vous lisez les fous de Biya, tout pour eux c'est pourvu qu Biya soit la? Non ne vous inquietez pas meme dans la tombe il gouvernera toujours...He oui la France a aussi un gouvernement de vieux croulants ces gens ,qui se deplacent difficilement, souffrant de toutes sortes de maux qu'on croit qu'on dilapide l'argent en europe pensant en guerir alors que c'est la vieillsse, il n'y a rien qui peut guerir la vieillesse,c'est naturelle. La France aussi est gouvernee par les memes gens depuis 50 ans...Qui a dit que le Cameroun a fait quoi? C'est la France qui copie le Cameroun n'est-ce pas? Vous faites semblant de ne pas comprendre ce qui urge actuellement pour le Cameroun, ce n'est pas l'age...C'est l'echec de ceux qui gouverne depuis plus de 50 ans.Rien n'a change sur le Cameroun. Les memes problemes que le pays connaissait avant l'independance, eau potable electricite, sante, logements,etc... rien n'a change.et malgre ce cuisant echec les gens sont toujours la , vous croyez vraiment que si les elections etaient transparentes,celui qui manque d'eau potable depuis des annees peut-il voter pour ceux-la?Les francais ont vote un president pour resoudre des problemes, s'il ne reussit pas il va rendre le tablier c'est aussi simple que ca...Notre probleme c'est que si quelqu'un echoue qu'il s'en aille aussi.Ne nous enfumez pas avec des histoires du genre , celui qui va venir ne fera pas mieux qu Biya,non on 'sen fout. Notre probleme c'est que celui qui echoue doit partir.
      0
Chesco00215    52017-05-17 21:03
#13
sur 22 ministres, 17 ont plus de 50 ans, 8 de plus de 60 ans

Gouvernement de vieux on dirait. Car la bonne sauce sort des vieilles marmites
      0
Betibenanga23    62017-05-17 20:18
#14
Je réécris mon propos pour que.

La France est un vieux pays dont l'administration a un fonctionnement bien huilé. Avec des experts sortis de leurs grandes écoles et qui peuvent, sous-tutelle d'un ministre ou pas parer aux besoins de l'Etat dans les nombreux domaines où ce besoin se fera sentir.

Les pays d'Afrique, n'ont pas encore cette capacité organisationnelle. L'administration n'est même pas encore présente sur tout le territoire. Si l'on rajoute que l'appareil administratif actuel est celui légué par le colon, sans qu'aucune réelle volonté de réformes structurelles pourtant nécessaires n'ait été entreprise, on ne peut pas, en ayant tous ses esprits, s'hasarder à comparer ce qui se passe en France avec ce qui se passe dans ces pays.

Comparaison n'a jamais été raison mes amis. Et quand bien même on veut comparer, il faut quand même prendre des choses où l'on peut retenir un certain nombre de critères rationnellement communs.

Cessez ces enfantillages mes amis!
      0
Betibenanga27    62017-05-17 20:04
#15
Il faut bien lire ce que j'ai écrit et non sortir quelques paramètres épars faits à votre sauce pour me perdre du temps. Je n'ai plus ce temps là.

Votre interpellation ne me concerne pas. Elle concerne la compréhension partielle de mes propos.
      0
Lericheamerifricain   332017-05-17 19:58
#16
Betibenanga

Il n' y a pas une seule ecole en France qui forme des Francais qui n'a pas aussi former des Camerounais.
Quand je faisais ma formation en France, Macron devrait etre encore A l'ecole primaire.
Et quand Paul Biya faisait sa formation en France, Macron n'etait pas encore ne.\

Quand je suis rentre au Cameroun, pendant que j'etais en chomage, mon ami francais sorti de la meme ecole que moi et la meme annee que moi etait directeur du premier bailleur du fonds du Cameroun A Yaounde.

De nombreux Camerounais bien formes A l'etranger comme au Cameroun sont obliges de s'expatrier A cause de la mauvaise politique de distribution du gateau national qui tend a favoriser les ressortissants de certains coins du pays qu'ils soient bien formes ou pas.

C'est dire que tes excuses n'ont aucun fondement.
      0
Betibenanga31    62017-05-17 19:47
#17
La France est un vieux pays dont l'administration a un fonctionnement bien huilé. Avec des experts sortis de leurs grandes écoles et qui peuvent, sous-tutelle d'un ministre ou pas parer aux besoins de l'Etat dans les nombreux domaines où le besoin se fera sentir.

Les pays d'Afrique, n'ont pas encore cette capacité organisationnelle. L'administration n'est même pas encore présente sur tout le territoire. Si l'on rajoute que l'appareil administratif actuel est celui légué par le colon, sans qu'aucune réelle volonté de réforme structurelles pourtant nécessaires n'aient été entreprises, on ne peut pas, en ayant tous ses esprits, s'hasarder à comparer ce qui se passe en France avec ce qui se passe dans ces pays.

Comparaison n'a jamais été raison mes amis. Et quand bien même on veut comparer, il faut quand même prendre des choses où l'on peut retenir un certain nombre de critères rationnellement communs.

Cessez ces enfantillages mes amis!
      0
Lericheamerifricain   322017-05-17 19:26
#18
France : 66 millions d'habitants, 2500 milliards de dollars de PIB, 22 Ministres
Cameroun 23 millions d'habitants 29 milliards de PIB, 60 ministres.

Et Paul Biya se demandait pourquoi le Cameroun ne decolle pas?

En voici deux reponses:

Trop de ministres qui creent des blocages au lieu de faciliter le developpement
Trop de ministres qui consomment les ressources qui devraient permettre de financer le developpement et le decollage.

Solution? Mettre fin a la vision du partage du gateau national qui consiste a distribuer les postes pour satisfaire differents groupes d'interets et non de creer des postes necessaire pour le developpement du pays.
      0
Chikungunya-boy 13    72017-05-17 19:25
#19
Mince!!! le moment de Macron la aime popo les vieilles femmes hein . La quasi-totalité de ses nga ministres sont quinqua ou sexagénaires :)))) Après vous allez dire qu'il n'y a rien entre lui et Brigitte looool

Comme quoi ce sont les veilles marmites qui font les meilleures sauces mdr
      0
Atangal   312017-05-17 17:36
#20
22 ministres seulement! Et on n'ajoute même pas que «les intéressés auront droit à tous les avantages prévus par la réglementation en vigueur»?
Voici une leçon que le meilleur élève Kim Jong Paul BIYA ne va pas apprendre!
      0
Konate   342017-05-17 17:06
#21
22 Ministres pour 67 millions d'habitants.
Au Cameroun, 20 millions d'habitants pour combien de ministres? Et n'en parlons plus du Gabon. Après on est étonné de l'efficacité des actions de certains gouvernements (Européens).
En Suisse , 7 ministres pour 7 millions d'habitants et pas de 1er ministre: Taux de chômage à peine à 3%.
      0
Emmanuel Macron, nouveau Président français Archives
Après la prise de pouvoir d’Emmanuel Macron le dimanche 14 mai 2017, après la nomination lundi 15 mai d’Edouard Philippe Premier ministre, Chef du gouvernement, le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler a dévoilé ce mercredi 16 mai, la composition du tout premier gouvernement de l’ère Macron. Comme promis, le Premier ministre Edouard Philippe, a produit une équipe strictement paritaire avec 11 femmes et 11 hommes. 

Le plus jeune, Mounir Mahjoubi, est nommé secrétaire d’Etat chargé du numérique à 33 ans, et les plus âgés les ministres Gérard Collomb, Jean-Yves Le Drian, et Jacques Mézard ont chacun 69 ans.

L'ancien ministre de la défense sous François Hollande, Jean-Yves Le Drien qui est de la gauche, a été nommé ministre des Affaires étrangères. C'est un homme de la droite, Bruno Le Maire qui hérite de l'Economie.

Parmi les hommes politiques les plus connus qui sont dans le nouveau gouvernement, il y a François Bayrou qui est nommé ministre d’Etat, garde des sceaux.

 

Ci-dessous, les 18 ministres et les 4 secrétaires d’Etat qui ont été nommés ce mercredi :

Gérard Collomb, 69 ans : ministre d’Etat, ministre de l’intérieur. 

Nicolas Hulot, 62 ans : ministre d’Etat, ministre de la transition écologique.

François Bayrou, 65 ans : ministre d’Etat, garde des sceaux. 

Sylvie Goulard, 52 ans : ministre des armées. 

Jean-Yves Le Drian, 69 ans : ministre de L’Europe  et des affaires étrangères

Richard Ferrand, 54 ans : ministre de la cohésion des territoires. 

Agnès Buzyn, 54 ans : ministre des solidarités et de la santé

Françoise Nyssen, 65 ans : ministre de la culture

Bruno Le Maire, 48 ans : ministre de l’économie. 

Muriel Penicaud, 62 ans : ministre du travail

Jean-Michel Blanquer, 52 ans : ministre de l’éducation nationale

Jacques Mézard, 69 ans : ministre de l’agriculture et de l’alimentation

Gérald Darmanin, 34 ans : ministre de l’action et des comptes publics

Frédérique Vidal, 53 ans : enseignement supérieur

Annick Girardin, 52 ans : ministre des outre-mer. 

Laura Flessel, 45 ans : ministre des sports

Elisabeth Borne, 56 ans : ministre de la transition écologique chargée des transports

Marielle de Sarnez, 66 ans : ministre chargée des affaires européennes

Christophe Castaner, 51 ans : Secrétaire d’Etat  chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement..

Marlène Schiappa, 34 ans : Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité des femmes et des hommes.

Sophie Cluzel, 56 ans : Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

Mounir Mahjoubi, 33 ans : Secrétaire d’Etat  chargé du numérique

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez