France - Présidentielle: La passation de pouvoirs entre Hollande et Macron aura lieu dimanche

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-May-2017   1322 2
Username:
Password:
Linternational   12017-05-08 16:26
#1
en Macron, Hollande a un peu eu sa victoire sur la droite et les vautours Juppe et Fillon qui l'ont torpille pendant tout son mandat pour voir apres le pouvoir qu'ils croyaient leur tendre les bras s'echapper.

Hollande a echoue a mettre fin a la Francafrique dont il disait vouloir se distancer au debut de son mandat. Il a pu se rendre compte que les crocodiles du Botswanga sont difficiles a manoeuvrer quand ses multiples appels a la liberation de son compatriote Atango sont tombes dans les oreilles du sourd vieillard qui reclamait une forme de legitimation en retour. Il a donc fallu que Francois, a contre coeur lache du lest en offrant un vieillard une visite de quelques maigres heures au Cameroun en rentrant d'Angola pour que Biya libere Atangana. Vu qu'Hollande est arrive dans l'apres midi et reparti apres minuit, les jounalistes de la propagande de Paul Biya s'en sont empresses de dire qu'il s'agissait d'une visite de 2 jours.

cela en dit long sur le desir de legitimite que le roi et sa cllique desirent avoir. dire qu'une visite de quelques heures est une visite de 2 jours juste pour faire plaisir au roi... il faut le faire quoi!!

Bref donc, on ne peut pas en vouloir a Hollande d'avoir essaye. Mais le roi lui a bien tordu le bras. Macron saura en quoi s'en tenir. Les crocodiles sont la pour rester
      0
Espoir   12017-05-08 15:55
#2
EH OUI C'est beau la démocratie!
      0
François Hollande (à droite) et Emmanuel Macron (à gauche) Archives
La passation de pouvoirs avec le Président élu Emmanuel Macron aura lieu dimanche à l'Élysée, a annoncé lundi François Hollande en marge des cérémonies du 8 mai à l'Arc de Triomphe à Paris, auxquelles il a assisté avec son successeur.

Le Chef de l'État sortant a déclaré ressentir «beaucoup d'émotion» à donner, lors de ces cérémonies, «la marche à suivre» à Emmanuel Macron, qui, dans son parcours politique, l'a «suivi» puis «s'est émancipé» sans trahir, et «a été élu».

«Je voulais qu'Emmanuel Macron puisse être là, avec moi, à côté de moi, pour qu'une forme de flambeau puisse lui être passée puisque nous sommes aussi auprès de cette flamme» du Soldat inconnu, a déclaré le président sortant, interrogé sur France 2.

Questionné sur le fait de savoir si M. Macron était son «héritier», M. Hollande s'est défendu de vouloir «capter Emmanuel Macron».

«C'est vrai qu'il m'a suivi tout au long de ces dernières années quand j'étais moi-même candidat puis président, il a été ministre d'un gouvernement. Après il s'est émancipé, il a voulu présenter un projet aux Français. Il s'est présenté devant eux, il a été élu. Il est le président. C'est à lui maintenant, fort de l'expérience qu'il a pu acquérir auprès de moi, fort aussi de ce que nous avons fait ensemble, de continuer sa marche», a dit François Hollande.

Au sujet de son avenir au lendemain de la passation de pouvoirs, Hollande a déclaré: «Je serai un citoyen de France et je serai attentif à la situation de mon pays. Je serai prêt à répondre à toutes les sollicitations qui me seront faites pour être utile mais le temps n'est pas venu. Pour l'instant, c'est à Emmanuel Macron d'avoir la responsabilité du pays».

Le Président a confessé son «émotion» de présider à la dernière cérémonie du 8 mai, «et puis beaucoup d'émotion aussi, disons-le très franchement, très sincèrement, de donner à Emmanuel Macron la marche à suivre».

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez