International - Syrie: les États-Unis frappent une base militaire en représailles a l’attaque chimique qui a fait 86 morts dans le nord-ouest du pays

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Apr-2017   30337 13
Username:
Password:
Megde 2006   12017-04-09 08:23
#1
Akhenaton ,

Je n´ai pas le temps de revenir au débat . Juste pour te dire que je trouve ton point de vue interessant ...
      0
Akhenaton237   32017-04-08 19:02
#2
Megde2006


Pour tout vous dire Trump a toujours fait parti de l establishment il n a pas bati sa fortune parce qu il etait un genie du real estate mais comme tout bon neocon un predateur de la pire espece qui a abuser des failles du systeme. Les fanatiques qui l ont voter n auront que leur yeux pour comprendre que derriere son fameux slogan "Make American great again" seul les petits copains de l industrie de l armement seront priviligier et ceci au detriment du contribuable.

Cette attaque ne m a pas surpris pour la raison suivante, en fevrier dernier soit moins de 3 mois apres son intronisation ce bonhomme a fait une proposition d augmentation de$54m milliards du budget de la defense. Ceux qui suivent meme vaguement les depenses de l armee americaine vous diront que les grandes campagnes militaires et autres interventions sont generalements accompagnes des budgets consequents. En 2001 c est avec un autre fils de satan que ce budget atteignait des cimes passant de $308 a plus de $ 500 milliards et depuis lors il oscille entre 590 et 620 parfois plus.

Il ne faut pas aussi se voiler la face les yankees dems ou neocons n ont jamais tolerer l affront qu ils ont subi en Syrie avec le maintien de Assad.

ILS l accusent d avoir utiliser les armes chimiques contre son peuple ce qui reste a prouver tout comme les armes de destruction massive en Irak, il ne s agit pas de venir presenter les photos et videos des victimes pour ensuite faire porter la responsabilite a un tel.

Que gagne Assad en posant de tels actes alors que ses troupes et les Russes ont pratiquement nettoyer le pays. En 2013 il y avait egalement eu des accusations de ce genre qui n ont pas convaincu et pour montrer sa bonne foi le gouvernement Syrien s etait debarasser de som arsenal chimique. De l autre cote vous avez pourtant ces fameux combattants de la "liberte" encore appeller daech, isis et al nusra qui detienent aussi des armes chimiques mais n ont jamais ete inquieter. De qui se
      0
Nyambarindon   52017-04-08 17:27
#3
"les États-Unis frappent une base militaire en représailles a l’attaque chimique qui a fait 86 morts dans le nord-ouest du pays" (sic)

En juin 2014,c'est l'OIAC qui déclare que toutes les armes chimiques syriennes avaient été détruites, par les usa,et sous la supervision des usa donc.
D’où sort-il qu'en 2017,la Syrie soit accusée par les usa d'avoir utilisé des armes chimiques?

Pire: Que les usa s’érigent en accusateur,enquêteur, procureur, et juge/justicier.

Le bombardement meurtrier de la Syrie par les usa de Donald Trump est bel et bien un acte d'agression contre un état souverain.
Un acte illégal,comme le fut l'agression de Georges Bush contre l'irak* en 2003.

A quoi sert le conseil de sécurité de l'ONU,si chaque état peut se lever et pour un oui ou pour un non,aller bombarder un autre état souverain?

Les usa s'affirment comme DICTATURE MONDIALE.

* On se souvient de ces images satellites mensongères que Powell brandissait pour tenter de justifier la présence armes de destruction en irak...
      0
FirstOctober1961   12017-04-08 10:06
#4
Correction: "This bombing exercise is a warning....." instead of, "This bombing exercise at is a warning...."
      0
FirstOctober1961   22017-04-08 08:26
#5
I can see the people of La Republique are angry that the US navy destroyed a Syrian military base.
None of them seems to care about the thousands of civilians mostly children gassed by the murderous Assad.
Assad, just as his blood thirsty father will do anything to cling to power.

This bombing exercise at is a warning to all dictators who terrorize and murder their own people just to stay in power.
Your days are numbered for the day of reckoning is near.

Dictators beware, for your turn is coming.
      0
Goodman   102017-04-07 22:10
#6
Grossieres mise en scene de Trump avec la Russie, les USA ont averti La RUSSIE une heure avant de frapper...La Russie a certainement alerter son poulain Syrien de prendre toutes les dispositions, tout ce bruit n'est que de l'enfummage ...organise par la Russie pour son poulain Trump en scelle...C'EST TROP FLOU CE FAUX BOMBARDEMENT
      0
Nyambarindon   32017-04-07 19:28
#7
@Megde 2006

En effet.
Il ya a peine un mois,l'homme tenait un discours quelque peu passif et plutôt conciliant par rapport a la Syrie.
subitement(et instinctivement pourrait-on dire..) il déclenche des bombardements meurtriers contre ce pays

Il faut bien craindre que les yankees aient porte a leur tête un dangereux psychopathe épidermique.

Avec l'arme nucléaire a portée de main,pour un oui ou pour un nom...
      0
Megde 2006   22017-04-07 18:49
#8
Nyambarindon ,

C´est un des traits de caractère des réalistes que de se passer , au besoin , du multilatéralisme de l´ONU pour aller agresser . La réalité est que les Neo-cons ont réussi à briser Trump et à le mettre à leurs pieds ; c´est désormais leur caniche ...
      0
Nyambarindon   202017-04-07 18:15
#9
Question:

Ya t-il une résolution de l'onu autorisant les usa état souverain,à aller agresser la Syrie,un autre état souverain?

Quand prévaut le TERRORISME D'ETAT made in usa.
      0
Megde 2006   152017-04-07 16:40
#10
Nous savions Trump i diot . Mais jusqu´ici , nous le tenions pour un i diot utile . Avec cet acte , il il nous montre qu´il est un i diot dangereux .
Il a agit suivant le régistre des réalistes , donc des conservateurs . Il a pourtant toujours laissé entendre qu´il n´en était pas un ...
      0
Lericheamerifricain17    42017-04-07 15:02
#11
Trump est un homme d'action et non un bavard. Il agit.

Cette action est un avertissement A tous les dictateurs qui terrorisent leur propre peuple.
      0
Africain   32017-04-07 14:02
#12
Le congres Americain n'etais pas prevenu d'avance .
Trump confond vitesse et precipitation du moment ou nous attendons le rapport de la coalition syrienne pour en savoir plus sur les bombes chimiques utilisees Mardi contre les civils .
Bref Moi je vois une manupulation de la machine mediatique Americaine sur cette Affaire surtout quand ils savent que Mr Trump est plus emotionel que modere .
      0
Megde 2006   182017-04-07 13:34
#13
Trump est désormais à genoux devant l´establishment . Son petit masque de dur à cuir est tombé finalement ...
      0
Les États-Unis frappent une base militaire en Syrie - 07/04/2017 R.T
En réponse à l'attaque chimique qui a fait 86 morts à Khan Cheikhoundans le nord-ouest du pays, les États-Unis ont bombardé dans la nuit de jeudi à vendredi une base aérienne du régime de Bachar al-Assad en Syrie. Une première depuis le début du conflit, il y a plus de six ans.

La base aérienne de al-Chaayrate, dans la province centrale de Homs, a été frappée vendredi 6 avril, vers 00h40 (GMT) par 59 missiles de croisière tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross qui se trouvent en Méditerranée orientale. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, quatre soldats syriens ont été tués et la base est presque totalement détruite.

Cette base, d’après le Pentagone, avait été le point de départ des avions qui ont mené l’attaque chimique en début de semaine contre la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest), faisant 86 morts, dont 20 enfants, et près de 160 blessés, rapporte l’AFP.

Selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, il s’agit de la deuxième «attaque chimique» la plus meurtrière de la guerre après celle au gaz sarin qui avait fait plus de 1 400 morts près de Damas en août 2013. Cette attaque avait failli déclencher une intervention militaire américaine et française, au titre de la fameuse «ligne rouge» de Barack Obama. Mais l’ex-président américain avait à l’époque renoncé au dernier moment, préférant sceller un accord avec Moscou de démantèlement de l’arsenal chimique syrien.

Selon l’AFP, les missiles Tomahawk visaient notamment «des hangars aériens renforcés», des stockages de pétrole, de munitions, des défenses anti-aériennes, des radars. Selon le général H.R McMaster, conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, les Américains avaient évité de frapper un endroit «où [ils pensaient] qu’il y a du gaz sarin stocké ». « Nous ne voulions pas créer un danger pour des civils ou pour quiconque», a-t-il déclaré.

La frappe «n’était pas faite pour viser des gens», a déclaré de son côté le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone. Selon lui, les Russes ont été prévenus à l’avance de la frappe via la ligne de communication spéciale mise en place par les militaires américains et russes depuis l’automne 2015 pour éviter tout incident aérien entre leurs avions respectifs dans le ciel syrien.

Le porte-parole américain a laissé entendre que la frappe n’avait pas vocation à être répétée. «Il s’agissait d’une réponse proportionnée» à l’attaque de Khan Cheikhoun, destinée à «dissuader le régime d’utiliser des armes chimiques à nouveau».

«Le président Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une agression contre un État souverain en violation des normes du droit international, (se fondant) sur des prétextes inventés», a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russe.

L’Iran a également fermement condamné les frappes. «De telles mesures vont renforcer le terrorisme en Syrie et vont compliquer la situation en Syrie et dans la région», a déclaré un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, cité par l’agence de presse ISNA.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez