Investissements : Des Italiens intéressés par le marché du sucre camerounais

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2017   681 0
Username:
Password:
Une délégation d'hommes d'affaires transalpins a récemment été reçue par le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Ces derniers promettent de produire du sucre au Cameroun si des conditions favorables leur sont aménagées.

Le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a reçu le 6 septembre 2017, une délégation d’investisseurs italiens. Le Mincommerce, Franco Predari (directeur général de la société RES 55), Medardo Agnelli (représentant de la société Ares) ont échangé sur les possibilités d’investissements dans la filière sucrière. Les partenaires italiens promettent l’installation d’une usine de production de sucre au Cameroun qui vient d’autoriser l’importation de 60 à 75 mille tonnes de sucre. «Si vous nous aidez à obtenir des conditions favorables, nous pouvons voir comment les Brésiliens peuvent produire ici ou bien amener d’autres sucres au Cameroun au prix acceptable pour aider le Cameroun et la Cemac à lutter contre la contrebande», a suggéré Medardo Agnelli, cité par le journal Intégration du lundi 11 septembre 2017.

En réponse à ses interlocuteurs, Luc Magloire Mbarga Atangana a vanté le cadre des affaires au Cameroun. «C’est un pays aux institutions stables, solides; où il existe de meilleures terres et des produits aux gouts exceptionnels, il y a tout pour y investir et réussir… on vous donnera toutes les facilités nécessaires, vous ne regretterez pas votre mise», a-t-il dit aux visiteurs. Il leur a aussi rappelé  les avantages liés à l’ouverture des marchés camerounais suite à la ratification par le pays des Accords de partenariat économique (APE). «La signature des APE ouvre totalement les marchés… les machines rentrent ici sans paiement des droits de douane, le Cameroun ne paye plus ces droits, le Cameroun recherche des investisseurs ici pour transformer et vendre en Europe, il existe le marché Américain disponible avec l’Agoa, ainsi que celui de l’Union Européenne», a-t-il expliqué.

Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez